Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022

Cafu : "Le football est un puissant facteur d'unité"

Cafu, Qatar 2022 Ambassador
  • Cafu est ambassadeur du Comité Suprême pour la Livraison et l'Héritage de Qatar 2022
  • Il a remporté deux Coupes du Monde de la FIFA avec le Brésil
  • À propos de Qatar 2022 : "Tout le monde va se sentir bienvenu"

Ancien capitaine du Brésil et double vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA™, Cafu a remporté plus de 20 trophées en 18 ans de carrière. L'ancien défenseur de l'AS Rome et de l'AC Milan est le joueur le plus capé de l'histoire de la Seleção, avec 148 sélections et trois participations consécutive à la Coupe du Monde.

En tant qu'ambassadeur du Comité Suprême pour la Livraison et l'Héritage (SC), il travaille en étroite collaboration avec le Josoor Institute, un centre d'excellence pour les industries du sport et des événements au Moyen-Orient. Il transmet sa vaste expérience dans le monde sportif à la prochaine génération de professionnels du sport et de l'événementiel, alimentant la croissance rapide de ces secteurs dans toute la région.

Membre des FIFA Legends, il s'est entretenu avec sc.qa après le récent lancement de l'Emblème officiel de Qatar 2022.

Cafu, le lancement de l'emblème pour Qatar 2022 a constitué un jalon pour le Qatar sur le chemin qui mène à 2022. À quoi le monde peut-il s'attendre pour 2022 ?

Le monde peut s'attendre à un tournoi fantastique ! Je n'ai jamais vu une préparation aussi poussée que pour 2022. J'ai eu la chance de visiter le Qatar à plusieurs reprises. Les changements se font à une vitesse que je n'ai tout simplement jamais connue dans ma vie. Les stades, les transports et les infrastructures en train d'être construits sont fantastiques. Je suis sûr que 2022 sera une expérience mémorable pour tous ceux qui y assisteront. Chaque Coupe du Monde est différente, mais je suis convaincu que celle du Qatar sortira encore plus du lot. Tout y est tellement différent par rapport aux précédentes éditions de la Coupe du Monde. Ça va être quelque chose de très spécial, aucun doute là-dessus.

En 2002, vous avez mené le Brésil au sacre en Coupe du Monde. Qu'est-ce que cela fait de tenir ce trophée doré dans ses mains ?

Tous les garçons rêvent de devenir des champions dans le monde du football. Que peut-il y avoir de plus beau que d'être l'un des rares privilégiés à avoir pu réaliser son rêve d'enfant ? Au cours de ma carrière, j'ai eu la chance de jouer dans des équipes merveilleuses et aux côtés de joueurs incroyables. Les équipes dont j'ai fait partie ont remporté de nombreux trophées et obtenu beaucoup de succès, mais être champion du monde en représentant votre pays est une émotion qui ne se traduit pas en mots. C'est un moment dont je me souviens chaque jour et cela durera jusqu'à la fin de ma vie.

Le football a un pouvoir d'unification. En avez-vous déjà été témoin au cours de votre carrière et comment pensez-vous que la Coupe du Monde de la FIFA au Qatar puisse avoir cet effet ?

Le football est l'un des facteurs d'unité les plus puissants. Vous avez juste besoin d'un ballon et toutes les différences sont laissées au vestiaire. Le Qatar prépare ce qui se fait de mieux en matière de pelouses et invite le monde entier à jouer. D'après mon expérience de ce pays, je sais que chaque personne se sentira la bienvenue dès son arrivée, et du premier au dernier moment. Ce sera une excellente occasion pour le Qatar d'accueillir de nombreuses personnes des quatre coins de la planète. Il y a très peu de choses dans le monde, autres que le football, capables de créer ce genre de situation.

En quel sens la Coupe du Monde au Qatar sera-t-elle unique ?

Elle le sera à bien des égards. Ce sera la première édition du tournoi accueillie par une nation arabe. Le pays n'étant pas très grand, les stades, les équipes et les supporters seront plus proches les uns des autres que jamais par le passé. Les visiteurs arriveront au cœur de toutes les festivités, avec de courts trajets entre les matches, aucun voyage en avion et tout le confort des infrastructures étonnantes qui sont en train d'être mises sur pied.

Que diriez-vous aux personnes qui prévoient de se rendre au Qatar en 2022 ?

En plus du climat qui, j'en ai fait l'expérience, avoisinera les 25 °C à cette époque de l'année et sera parfait pour jouer ou assister au football, les fans vivront quelque chose de totalement unique en 2022. En plus des courtes distances et de l'absence de déplacements en avion pendant le tournoi, les fans vont pouvoir aller à beaucoup plus de matches que lors de n'importe quelle autre édition de la compétition. Il y aura un air un peu "olympique" à cette Coupe du Monde. Tout le monde se retrouvera à peu près au même endroit. Les supporters vont pouvoir par exemple assister au match de leur pays l'après-midi, puis le soir aller voir jouer deux autres équipes nationales. C'est le genre de chose qui n'avait jamais encore été possible dans l'histoire de la Coupe du Monde.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Odil Ahmedov of Uzbekistan national football team takes part in a training session.

Qatar 2022 - Ouzbékistan

Ahmedov et les Loups Blancs veulent sortir du bois

04 oct. 2019

Matthew Leckie (centre) of Australia celebrates his goal against Kuwait

Qatar 2022 - Zone Asie

Arabie Saoudite et Qatar ratent leur départ

11 sept. 2019

FWC-2022-Qatar_CAF-Qualifications_Promo_FIFA.com-Carrousel_1440x630_1-OK

Qatar 2022 - Zone Afrique

REVIVEZ le Tour 1 des qualifications de la CAF

10 sept. 2019