Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

22 cendrillons et rien à perdre

Mercredi et dimanche, 22 "petites" sélections centraméricaines et antillaises vont croiser le fer, avec un seul objectif : faire partie des onze survivants qui, au prochain tour, auront le droit d'en découdre avec les grosses pointures de la zone CONCACAF. Quant aux vaincus, ils auront leurs yeux pour pleurer... et Brésil 2014 pour continuer à espérer.

Dans la zone Amérique Centrale, du Nord et Caraïbes, le premier tour des éliminatoires pour la Coupe du Monde de la FIFA est souvent placé sous le signe du pittoresque. On y retrouve immanquablement les équipes nationales les moins connues de la planète, pour lesquelles une accession au tour suivant serait synonyme de rendez-vous avec l'une des grandes équipes de la région. Cette année cependant, les éliminatoires de la CONCACAF sont inhabituellement serrées, comme l'ont prouvé plusieurs rencontres aller.

Au programme de ce mercredi : six matches retour (plus un aller : Bahamas - Iles Vierges britanniques) et trois confrontations qui se décideront sur une seule rencontre, avec à la clé un rendez-vous avec le Honduras, les Etats-Unis ou encore le Mexique au prochain tour. La semaine se terminera par deux matches retour, dimanche : Iles Vierges britanniques - Bahamas et Iles Caïmans - Bermudes.

Contre toutes attentes...
Dans le football centraméricain, Belize rime souvent avec valise, au sens de "grand nombre de buts encaissés". Pour le match aller contre Saint-Kitts-et-Nevis, on s'attendait à ce que la tradition soit respectée. A tort. Les Béliziens, qui évoluaient "à domicile" au Guatemala, ont surpris Kitticiens et Néviciens en s'imposant 3:1. Bien organisés autour d'un trio de joueurs cadres évoluant au Costa Rica, ils feront le déplacement de Basseterre en position - une fois n'est pas coutume - de favoris. Situation similaire et même plus avantageuse pour Antigua-et-Barbuda, qui s'est imposé à l'aller 3:0 sur le terrain d'Aruba, à Oranjestad. Avec dans leurs rangs un nombre non négligeable de professionnels évoluant dans le championnat trinidadien, les Antiguais ont peut-être déjà fait le plus dur.

Aucun doute en revanche concernant l'issue de la confrontation entre le Salvador et Anguilla. A l'aller, les Centraméricains ont passé un très sévère 12:0 à leur adversaire du jour, par l'intermédiaire entre autres de Rudis Corrales (cinq buts). A la veille du match retour, le sélectionneur anguillais Colin Johnson a comme principal objectif d'éviter une nouvelle humiliation : "

Je ne crois pas me tromper en disant que les carottes sont cuites. Cela étant, nous ferons tout pour que le score soit plus décent qu'à l'aller

".

L'une des grosses surprises des matches aller, disputés début février, a été le résultat nul 1:1 entre la Dominique et la Barbade. Fort de leur contingent de professionnels basés en Angleterre, les Barbadiens ont commis l'imprudence de sous-estimer leur hôte et adversaire. Pour le match retour à Bridgetown, le coach Eyre Sealy est bien décidé à ne pas répéter la même erreur.

Côté dominiquais, on comptera avant tout sur la seule "star" de l'équipe, l'attaquant Richard Pacquette. Ce dernier s'est illustré récemment avec son club, Havant and Waterlooville. La formation de sixième division anglaise avait en effet mené deux fois au score contre Liverpool, à Anfield, avant de s'incliner 5:2 dans ce quatrième tour de la Coupe d'Angleterre. Interrogé sur les chances dominiquaises, le buteur du match aller confie : "Mon seul objectif sera de marquer". Obligatoire, si la Dominique veut passer.

Pour son premier match dans son stade flambant neuf, Turks et Caicos a également enregistré la première victoire de son histoire (2:1) en éliminatoires de Coupe du Monde de la FIFA. Pour essayer de préserver leur avantage d'un but loin de leurs terres, les joueurs amateurs compteront sur l'expérience de Gavin Glinton, qui évolue dans le championnat des Etats-Unis.

Le dernier match retour de ce mercredi opposera les Antilles néerlandaises, avec leur armada de professionnels basés aux Pays-Bas, au Nicaragua, éternel talent d'Achille de la région. Vainqueurs 1:0 en Amérique centrale, les Antillais partent favoris pour accéder au prochain tour.

Quitte ou double
Pour des raisons de calendrier et parfois de manque d'installations, trois confrontations de ce premier tour se dérouleront sur une seule rencontre, mercredi également. Le duel le plus alléchant aura lieu à Bayamon, entre deux voisins : Porto Rico et la République dominicaine. Auteurs d'une belle ascension récemment au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, et sous la houlette de l'entraîneur nord-irlandais Colin Clarke, les Portoricains tenteront de profiter de l'avantage de terrain pour surmonter l'obstacle dominicain.

Même scénario pour la Grenade, qui évoluera à domicile (à Saint George) contre les Iles Vierges américaines. Le onze grenadien bénéficiera de l'apport du milieu de terrain Shalrie Joseph (qui joue dans le championnat des Etats-Unis) et de l'attaquant de Blackburn Rovers Jason Roberts. "

Nous formons une bonne équipe en ce moment. Les gens vont être surpris par la qualité de notre football

", affirme Roberts à FIFA.com

La rencontre entre le Surinam et Montserrat, dont le nom est toujours associé à la catastrophe du volcan de la Soufrière, aura lieu à Macoya, sur l'île de Trinidad. Faites vos jeux !

Les deux derniers matches retour de ce premier tour auront lieu le dimanche 30 mars. A l'affiche : la revanche entre les Iles Vierges britanniques et les Bahamas, quatre jours après le match aller à Nassau. Dirigés par l'entraîneur brésilien Neider dos Santos, les Bahamiens ont largement la faveur des pronostics.

Des pronostics que les Iles Caïmans ont allègrement fait mentir début février, en allant chercher un surprenant match nul 1:1 aux Bermudes. Dimanche à Georgetown, les locaux essaieront de reproduire ce mini-exploit. Evidemment, le sélectionneur bermudien Keith Tucker ne l'entend pas de cette oreille : "A l'aller, nous avons énormément gaspillé. Nous aurions dû marquer quatre ou cinq buts, estime-t-il. A nous de rétablir la logique au match retour".

Les éliminatoires de la semaine dans la zone CONCACAF :
Matches aller (mercredi)*
*Bahamas - Iles Vierges britanniques (le vainqueur rencontrera la Jamaïque)

Matches retour (mercredi)
Sainte-Lucie - Turks et Caicos (le vainqueur rencontrera le Guatemala)
Barbade - Dominique (le vainqueur rencontrera des Etats-Unis)
Antigua-et-Barbuda - Aruba (le vainqueur rencontrera Cuba)
Saint-Kitts-et-Nevis - Belize (le vainqueur rencontrera le Mexique)
Anguilla - Salvador (le vainqueur rencontrera le Panama)
Antilles néerlandaises - Nicaragua (le vainqueur rencontrera Haïti)
Sur un seul match (mercredi)
Grenade - Iles Vierges américaines (le vainqueur rencontrera le Costa Rica)
Montserrat - Surinam (le vainqueur rencontrera la Guyana)
Porto Rico - République dominicaine (le vainqueur rencontrera le Honduras)

Matches retour (dimanche)
Iles Vierges britanniques - Bahamas (le vainqueur rencontrera la Jamaïque)
Iles Caïmans - Bermudes (le vainqueur rencontrera Trinidad et Tobago)

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Caroo y croit dur comme fer

18 mars 2008

CONCACAF qualifiers pt. 2

Coupe du Monde de la FIFA™

CONCACAF qualifiers pt. 2

24 mars 2008