Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Chen pour enchaîner

Hangzhou Greentown and Chinese Taipei forward Chen Po-Liang
© Others

A Chinese Taipei, les deux sports les plus populaires sont le basket-ball et le base-ball. Mais la passion des insulaires pour le football a été ravivée récemment par la victoire de leur sélection contre Brunei, au premier tour des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Emmené par son capitaine Chen Po-Liang, Chinese Taipei s'était d'abord incliné à domicile (0:1), avant de renverser la vapeur (2:1) à l'extérieur lors du match retour, accédant ainsi au tour qualificatif final, auquel participeront 40 équipes et qui fera également office de compétition préliminaire pour la Coupe d'Asie de l'AFC 2019. C'est la deuxième fois seulement de son histoire que Chinese Taipei parvient à franchir le premier tour, après la qualification aux dépens de Macau (6:1) dans les préliminaires pour Allemagne 2006. "Cette victoire est très encourageante", affirme le joueur de 26 ans au micro de FIFA.com. "Cela permet d'attirer un peu plus l'attention et surtout, ça nous donne l'opportunité de jouer des matches de compétition à l'échelle internationale Mais il faut être réaliste, nous venons d'entamer un processus de développement. Notre objectif doit être de progresser régulièrement plutôt que d'obtenir des résultats à tout prix."

De l'attention, Chen n'en manque pas. Il est considéré comme le meilleur footballeur de l'histoire de Chinese Taipei. Paradoxalement, c'est grâce au base-ball que l'intéressé est entré en contact avec le football. "Quand j'étais petit, mon père m'a emmené voir un match de base-ball professionnel. En chemin, j'ai vu un groupe d'enfants en train de jouer au foot. Ils avaient l'air de bien s'amuser et je me suis dit que j'allais essayer moi aussi. Depuis, je n'ai plus jamais arrêté", raconte le pensionnaire de Hangzhou Greentown, club de Chinese Super League.

L'adolescent progresse vite et fait même un essai avec le club japonais de Yokohama F Marinos en 2006. Ce test ne débouche pas sur un contrat, mais renforce encore la volonté de Chen de faire carrière. Quelques années plus tard, en août 2009, il devient le plus jeune capitaine de Chinese Taipei. Il est alors âgé de 21 ans et 4 jours. "Quand l'entraîneur m'a dit qu'il me nommait capitaine, j'ai eu l'impression de rêver tout éveillé", raconte-il. "Comment un tel honneur pouvait-il me revenir ? Après, j'ai vite compris que le capitanat impliquait aussi de plus grandes responsabilités."

Envoûté par le Sorcier blanc
En signant pour TSW Pegasus de Hongkong en 2011, Chen est devenu le premier footballeur professionnel de l'histoire de son pays. C'est là qu'il tape dans l'œil de Philippe Troussier, qui le fait venir l'année suivante à Shenzhen, en deuxième division chinoise. Chen s'engage ensuite avec Shanghai Shenhua, avant de retrouver l'entraîneur français au début de la présente saison, à Hangzhou cette fois. "J'ai beaucoup de chance d'avoir un entraîneur aussi formidable", commente Chen au sujet de l'ancien sélectionneur de l'Afrique du Sud et du Japon. "J'aime son style, basé sur la possession et la circulation du ballon. Dans mon pays, la tactique traditionnelle consiste à envoyer de longs ballons vers l'avant."

Chen a entraîné dans son sillage plusieurs compatriotes, à tel point qu'aujourd'hui, on retrouve huit joueurs de Chinese Taipei dans les différentes divisions du football chinois, dont trois parmi l'élite. De fait, Chen est aujourd'hui le capitaine d'une sélection qui est sans aucun doute la plus forte de l'histoire du pays. Une sélection capable "d'aller encore plus loin dans ces qualifications pour la Coupe du Monde" selon son maître à jouer.

Explorer le sujet

Articles recommandés