Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Chocs en stock en Asie

Bahraini national team player Aala Hubail vies with Japan's Yasuyuki Konno
© AFP

Dans la zone Asie, les éliminatoires pour Afrique du Sud 2010 semblent devenir de plus en plus relevées, comme l'ont prouvé les résultats de la deuxième journée. Mercredi, plusieurs équipes de l'élite continentale ont été malmenées.

Ainsi l'Australie, favorite du Groupe 1, peut s'estimer heureuse de rapporter un point de son déplacement en RP Chine. Les visiteurs peuvent dire un grand merci à leur gardien Mark Schwarzer. Alors qu'il ne reste qu'une minute à jouer dans le temps réglementaire, le portier de Middlesbrough empêche Shao Jiayi de transformer un penalty. Le score reste donc à 0:0, mais la sélection chinoise passe tout près d'une victoire qui aurait sans aucun doute marqué les annales.

La formation dirigée par Pim Verbeek s'est rendue à Kunming sans cinq de ses pensionnaires du champion anglais, tous blessés. Par ailleurs, elle a probablement payé un manque de préparation évident, comme en témoigne la pénurie d'occasions des Socceroos en première période. La seule opportunité digne de ce nom est intervenue par l'intermédiaire de Mark Bresciano, qui a forcé le gardien chinois Zong Lei à réaliser une excellente parade.

Au retour des vestiaires, les Australiens ont commencé à montrer des signes manifestes de fatigue, ce qui n'a pas échappé à Vladimir Petrovic. L'entraîneur de la RP Chine a immédiatement fait entrer ses trois remplaçants afin de maintenir la pression dans le camp aussie. Sa stratégie a failli porter ses fruits en toute fin de partie, lorsque l'attaquant Qu Bo, l'un des trois hommes entrés après la pause, a été déséquilibré dans la surface par Schwarzer.

Ce dernier s'est immédiatement racheté en arrêtant le penalty, permettant ainsi aux visiteurs de ramener le points du match nul. "Ç'a été un moment crucial. Quand vous prenez en compte notre préparation et les conditions dans lesquelles nous avons abordé ce match, un match nul est un excellent résultat", a commenté le sauveur de l'Australie.

L'équipe entraînée par Verbeek est toujours première de son groupe, devant le Qatar, qui revient à la deuxième place au bénéfice de sa victoire (2:0) à domicile contre l'Irak. Quant à la Chine, avec deux points en autant de sorties, elle peut encore entretenir des espoirs de qualification.

Autre score de parité - et autre surprise - à Shanghai, où la RDP Corée "accueillait" la République de Corée. Tout au long des 90 minutes, les joueurs de Huh Jung-Moo se sont créé de nombreuses occasions, sans jamais réussir à les concrétiser. Côté nord-coréen, ce 0:0 et ce point contre le grand frère du sud viennent récompenser une solide prestation en défense.

Coréens du nord et du sud occupent désormais la première place du Groupe 3, devant la Jordanie, qui s'est imposée (2:0) au Turkménistan.

Des surprises... et des chocs
Si l'Australie et la République de Corée se sont laissé surprendre, que dire de la défaite de l'Arabie saoudite face à l'Ouzbékistan ? A Tachkent, les triples champions d'Asie se sont inclinés sèchement (0:3).

Lors de la première journée, les Ouzbeks l'avaient déjà emporté 1:0 au Liban. Mercredi, les locaux sont passés à la vitesse supérieure, signant la plus large victoire de leur histoire face aux Saoudiens. Timur Kapadze ouvre la marque de la tête à la demi-heure de jeu. Au retour des vestiaires, Maksim Shatskikh fait le break. Deux minutes plus tard, Server Djeparov met l'Ouzbékistan définitivement à l'abri, sur penalty.

Ce succès remarquable propulse les Caucasiens à la première place du Groupe 4, dont ils deviennent plus que jamais les favoris. Avec six points à l'issue des deux premières journées, ils comptent déjà trois longueurs d'avance sur l'Arabie saoudite ainsi que sur Singapour, vainqueur à domicile du Liban.

L'autre mauvaise opération de ce mercredi est à porter au débit du Japon. La sélection asiatique la mieux placée au Classement mondial FIFA/Coca-Cola a perdu 0:1 à Bahreïn. Le seul but de ce choc entre les deux grosses équipes du groupe a été inscrit à la 77e minute par Hubail A'ala, meilleur buteur bahreïni lors de la Coupe d'Asie de l'AFC 2004.

Malgré ce revers, les hommes de Takeshi Okada occupent la deuxième place du Groupe 2, à égalité de points avec Oman et avec une meilleure différence de buts... mais un moins bon moral. L'optimisme est en effet du côté omanais, suite à la victoire 1:0 de la formation du Golfe, en déplacement en Thaïlande. Les visiteurs ont même inscrit le but le plus rapide de la journée grâce à Ismail Al Ajmi, qui a repris victorieusement un centre d'Imad Ali après exactement 20 secondes de jeu.

Ce mercredi s'est terminé comme il avait commencé, avec des favoris en déplacement... et en difficulté. Ainsi l'Iran, entraîné depuis peu par Ali Daei, a été obligé de partager les points (2:2) après avoir vu son avantage de deux buts fondre dans la chaleur koweitienne.

En visite en Syrie, les Emirats Arabes Unis doivent leur relatif salut à Ismail Al Junarbi, buteur à la 54e minute. Les locaux avaient ouvert le score en début de première période par l'intermédiaire de Zyad Chaabo. Les EAU restent en tête avec quatre unités au compteur, à un point seulement des trois autres équipes d'un Groupe 5 plus ouvert que jamais.

Résultats - 2 e journée
Mercredi 26 mars

Groupe 1
Chine 0:0 Australie ; Qatar 2:0 Irak

Groupe 2
Bahreïn 1:0 Japon ; Thaïlande 0:1 Oman

Groupe 3
RDP Corée 0:0 République de Corée ; Turkménistan 0:2 Jordanie

Groupe 4
Ouzbékistan 3:0 Arabie saoudite ; Singapour 2:0 Liban

Groupe 5Koweït 2:2 Iran ; Syrie 1:1 Emirats Arabes Unis

Explorer le sujet

Articles recommandés