Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Cuper en mission pour les Pharaons

© Getty Images
  • La Egypte retrouve la Coupe du Monde de la FIFA™ après une longue absence
  • Les doutes planent sur le rétablissement de Mohamed Salah, mais Hector Cuper est confiant
  • Les Pharaons débutent face à l’Uruguay dans le Groupe A

De notre reporter d'équipe avec l'Egypte, Bilal Mostafa

Après 28 ans d’absence, l'Egypte retrouve la Coupe du Monde. Pour leur retour, les Pharaons ont hérité d'un groupe relevé, dans lequel figurent également la Russie, l’Arabie Saoudite et l’Uruguay, et cette longue absence pourrait constituer un handicap dans leur quête de qualification pour la seconde phase du tournoi.

Les Egyptiens espèrent faire mentir les pronostics les plus pessimistes et ce malgré les incertitudes autour de la participation de Mohamed Salah au match contre l’Uruguay. Les Pharaons possèdent tout de même un groupe soudé, comme l’a souligné le sélectionneur Hector Cuper à maintes reprises. "L’Égypte a la chance de compter dans ses rangs l'un des meilleurs joueurs du monde. Mohamed Salah est le Lionel Messi égyptien, mais il ne faut pas s’appuyer uniquement sur lui", martèle l'entraîneur argetntin.

Avec ou sans Salah, l'Egypte peut compter sur de bons joueurs, qui se sont distingués durant les qualifications de la zone Afrique en validant leur billet pour la Coupe du Monde à une journée du terme. "Je comprends que les supporters attendent parfois autre chose", reconnaît Cuper lorsqu'on l'interroge sur le collectif égyptien. "Salah brille, mais il est possible qu’un gardien ou un défenseur sauve une situation compromise. Il y a aussi un milieu de terrain qui court beaucoup pour le bien de l’équipe."

L'expérimenté technicien argentin compte également sur la fibre patriotique pour motiver ses troupes, afin de donner une bonne image du football national et du mays sur la scène mondiale. Lui-même se considère d'ailleurs presque comme un Pharaon à part entière, au point d'entonner l’hymne national à chaque début de match.

"Même contre l’Argentine, je veux gagner. Je travaille ici depuis trois ans et demi et je suis devenu Egyptien. Je veux conduire la sélection vers la victoire", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Dix records qui pourraient tomber en Russie

11 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Tout ce qu’il faut savoir sur vos équipes favorites

10 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Cinq capitaines à la loupe

10 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Présentation : Égypte - Uruguay

13 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Mahmoud Trezeguet, l'autre pilier des Pharaons

25 avr. 2018