Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022 - Zambie

Daka, Patson taille patron

Patson Daka of Zambia, right, celebrates with Harrison Chisala
© Getty Images
  • Patson Daka est le buteur prometteur la Zambie
  • Il a pris la succession d’Erling Haaland au Red Bull Salzburg
  • Comme le Norvégien, il s’est révélé en Coupe du Monde U-20

21 ans est un âge symbolique en Zambie. Ce pays d’Afrique australe est parmi ceux à avoir fixé cette barre comme âge légal de la majorité. C’est la fin de l’adolescence et le début de la vie d’adulte. Le moment de prendre et d’assumer ses responsabilités. L’attaquant Patson Daka en sait quelque chose.

Véritable prodige, le jeune Chipolopolo porte tous les espoirs d’un peuple en quête d’une historique qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA. Mais s’il a le physique de ses 21 ans, l’air juvénile et les jambes de feu, le buteur du Red Bull Salzburg est en revanche bien plus mature que le veut son âge. Et pour cause...

"Je suis né et j’ai grandi né à Kafue, une petite ville dans la prince de Lusaka. Mon papa était footballeur, mon coup de foudre pour le ballon rond a donc été assez naturel : je voulais faire comme mon papa ! Je passais ma vie avec lui et un ballon" explique-t-il au micro de FIFA.com.

Mais son papa est décédé alors que Patson n’était pas encore adolescent. Un drame qui, il le confesse, l’a fait mûrir et qui a accéléré son ascension vers son rêve : devenir footballeur professionnel, comme lui.

La Corée pour décoller

Et c’est la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Corée du Sud 2017 qui lui a servi de tremplin. Au sortir d’une Coupe d’Afrique des Nations de la CAF U-20 qu’il a gagné et où il a brillé (4 buts), Daka enchaîne effectivement avec de jolies prestations en Asie. Ses 2 buts et 2 passes décisives contribuent au joli parcours de la Zambie jusqu’aux quarts de finale de la compétition. Une première pour une équipe zambienne dans un tournoi estampillé FIFA.

"J’ai des sentiments partagés quand je repense à ce tournoi" explique-t-il. "Je n’ai toujours pas digéré la façon dont nous avons perdu en quart de finale (3-2), face à l’Italie, alors que nous avions le match en main. Mais j’ai beaucoup appris, notamment que la clé pour aller loin dans ce genre de tournoi réside dans le travail collectif. Tout comme la discipline et la mentalité sont des éléments essentiels."

La leçon retenue, Daka quitte la Zambie et le Kafue Celtic FC pour l’Autriche et le Red Bull Salzbourg. Prêté une saison à Liefering, il revient à Salzbourg en 2018 et s’y impose. "Tout n’a pas été si facile, et si je suis là où j’en suis, c’est surtout grâce à mes proches qui m’ont toujours soutenu" analyse-t-il. "Mais si je peux aujourd’hui inspirer d’autres, en Zambie notamment, et permettre qu’ils croient en eux et en leur rêve, peu importe leurs origines et statuts sociaux, je serai le plus heureux des hommes !"

Il faut dire que Daka est un modèle de réussite. "Réussite" devant le but notamment. Il a fini deuxième au classement des buteurs lors de la saison 2019/20 avec 24 buts et est déjà co-leader de la hiérarchie pour l’exercice 2020/21 avec trois réalisations : "Chaque but est différent, les émotions qui en découlent ne sont donc jamais véritablement les mêmes" confie-t-il. "Il y a cependant un trait commun : il génère tous un sentiment positif, une grande joie difficilement descriptible avec de simples mots."

Le saviez-vous ?

Daka a été le premier footballeur zambien à marquer en Ligue des Champions de l’UEFA (en novembre 2019). Il a encore inscrit deux buts dans la compétition face au Maccabi Tel Aviv (3-1) ce 30 septembre contribuant grandement à la qualification de son équipe pour la phase de groupes

Cette efficacité, ce sens du but, cette rapidité d’exécution, et cette précocité sont en tout cas rare dans le monde du football. Mais à Salzbourg, ces attributs ne sont pas sans rappeler quelqu’un… Erling Haaland. "Les comparaisons font partie du football, je m’y fais donc" concède-t-il. "Au-delà d’être un grand footballeur, Erling Haaland est un ami avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui, malgré son départ pour Dortmund."

16

Comme l’âge auquel il est devenu international. C'était le 10 mai 2015, un match amical contre le Malawi remporté 2-0. "Cela a été la plus grande fierté de ma vie !" confie-t-il. 

Dix ans après ?

En Zambie, on compare davantage les générations, et celle de Patson Daka, Enock Mwepu et autre Fashion Sakala est considérée comme dorée. Mais la référence est bien sûr celle de 2012, emmenée par Christopher Katongo, qui a remporté la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF : "J’avais 14 ans à l’époque de leur exploit. Je me rappelle être descendu dans la rue avec mes amis pour célébrer ce moment historique pour notre nation" raconte Daka. "C’est un doux souvenir et un évènement qui a prouvé combien la nation pouvait être unie dans des moments comme celui-là. Unie à l’image de l’équipe qui la représentait".

Les Chipolopolos de 2012 ont mis la barre haute. Mais ceux de 2022 pourraient faire aussi bien : "A choisir, entre gagner la CAN et participer à une Coupe du Monde, j’opterais pour le deuxième choix ! Le pays en rêve depuis tellement longtemps. Ce serait beau de pouvoir le concrétiser !" Lance Daka alors que sa Zambie a rendez-vous avec la Tunisie, la Mauritanie et la Guinée Equatoriale dans le Groupe B des éliminatoires africains pour Qatar 2022.

"Je suis convaincu qu’on a tous les atouts pour y parvenir," conclut-il. Il n’y a plus qu’à…

Patson Daka of Zambia celebrates
© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés

Corée 2017 : Zambie 4-3 Allemagne en vidéo

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Corée 2017 : Zambie 4-3 Allemagne en vidéo

31 mai 2017

Corée 2017 : Zambie 2-1 Portugal en vidéo

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Corée 2017 : Zambie 2-1 Portugal en vidéo

21 mai 2017

Corée 2017 : Italie 3-2 Zambie en vidéo

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Corée 2017 : Italie 3-2 Zambie en vidéo

05 juin 2017