Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Darmian, rêveur débutant

Matteo Darmian of Italy dribbles pas Cristian Gamboa of Costa Rica
© Getty Images

Il se serait presque excusé d'avoir fait une entrée aussi tonitruante dans la grande fête du football. A la fin du match contre l'Angleterre où il a crevé l'écran, une interrogation était sur toutes les lèvres des perdants : "Who is Darmian ?" Comment un défenseur polyvalent aussi talentueux, une perle rare à un poste très recherché, a-t-il pu échapper aux recruteurs alors qu'il est professionnel depuis 2007 ?

"Si vous m'aviez dit il y a huit mois que je jouerais à la Coupe du Monde, j'aurais éclaté de rire. C'était un rêve d'enfant mais, sincèrement, je ne pensais pas y arriver. Mais depuis que j'ai reçu ma première convocation, je me suis engagé à fond et avec humilité. Je veux profiter au maximum de cette opportunité", explique Matteo Darmian, jeune homme discret, très loin de l'image cathodique des stars du ballon rond.

D'origine arménienne et né en Lombardie, à Legnano, il a suivi la même filière que des dizaines de jeunes de son âge en usant ses chaussures et ses fonds de pantalon sur la place du village de Rescaldina, dont son père était l'entraineur de l'équipe. Il allait alors bénéficier d'un premier coup de chance en étant repéré par Beniamino Abate, un ancien gardien de but chargé de la détection en Lombardie par l'AC Milan. Pour la petite histoire, il n'est autre que le père d’Ignazio Abate, défenseur de l'AC Milan et de la *Nazionale *aujourd'hui en concurrence avec Darmian pour une place de titulaire...

Arrivé à 14 ans au centre de formation du rossonero, Carlo Ancelotti lui fait faire ses débuts en Serie A trois ans plus tard, le 19 mai 2007 contre l'Udinese pour remplacer Giuseppe Favalli. Il évolue alors dans l'axe de la défense, puis s'installe progressivement dans le couloir droit avant de faire preuve de la même efficacité dans le couloir gauche. La vie de rêve ? Pas vraiment…

Le bonheur est dans le prêt
Personne ne reproche rien à ce défenseur talentueux doté d'un remarquable bagage technique et d'une bonne pointe de vitesse mais tout simplement, il n'entre pas dans les plans des dirigeants milanais. En six saisons, de 2006 à juillet 2012, il va disputer seulement une quinzaine de rencontres de Serie A, au gré des prêts à répétition à Padoue, Palerme et au Torino. Loin de baisser les bras, d'autant plus qu'il est régulièrement convoqué dans les équipes nationales de jeunes jusqu'en 2009, Darmian serre les dents et s'accroche. A l'été 2012, l'AC Milan le cède définitivement à Palerme… qui ne veut pas de lui et le rétrocède au Torino !

"Si je suis au Brésil, c'est en grande partie grâce à l'entraineur du Torino Giampiero Ventura et au président Cairo qui ont bien voulu de moi, et de l'ambiance exceptionnelle dans ce club. Dans le cas contraire, je n'aurais jamais eu une telle possibilité", confie Damian au soir de sa prestation contre l'Angleterre. A son aise dans cette ambiance, en osmose complète avec ses coéquipiers et notamment les deux autres internationaux du Toro, Alessio Cerci et Ciro Immobile, Darmian s'épanouit enfin et monte en puissance.

Au point que Cesare Prandelli, qui assure la mutation de la Nazionale, le convoque à deux reprises pour des séries de tests. "Non seulement il a manifesté un grand enthousiasme, mais il a rapidement compris ce que je recherchais à ce poste. Depuis, il le fait très bien", souligne le Mister. Mais n'allez surtout pas lui dire qu'il fait penser à Paolo Maldini à son âge ! "Quand j'étais plus jeune, j'ai eu l'occasion de m’entrainer avec lui. C'est une comparaison trop flatteuse pour moi. C'est trop tôt", vous répondra Darmian, qui fait également la sourde oreille aux nombreuses propositions de prestigieux clubs pour la saison prochaine.

Pour l'instant il a la tête ailleurs. Il est dans son rêve. Et celui ci pourrait se prolonger si la *Nazionale *décroche au moins un match nul contre l'Uruguay.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Angleterre - Italie en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Angleterre - Italie en images

14 juin 2014

L'Italie prend la pose

Coupe du Monde de la FIFA™

L'Italie prend la pose

07 juin 2014

England's forward Wayne Rooney (L) looks on as Uruguay's midfielder Alvaro Gonzalez controls the ball

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

González, homme de confiance

24 juin 2014