Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Déclarations des Brésiliens avant le match contre la France...

Au moment où Carlos Alberto Parreira prenait la défense de Ronaldinho, invoquant que celui-ci n'était pas censé faire des miracles à chaque match, le numéro 10 de Barcelone admettait qu'il devait encore justifier son statut de meilleur joueur du monde sur le terrain. "Il ne fait aucun doute que je n'ai pas encore montré ce dont je suis capable. Cela me motive d'autant plus, confie la star, se livrant par la même occasion à son autocritique. Le match de demain (samedi) sera à nouveau décisif et je souhaite donner le meilleur de moi-même pour aider le Brésil".

Pour lui, il n'y a rien de tel qu'un match couperet pour enfin briller : "J'aborde cette partie comme une finale et je suis motivé au maximum. Chaque match de Coupe du Monde est une motivation supplémentaire, mais celui-ci l'est d'autant plus. Tous les joueurs rêvent de disputer ce type de rencontre."

Cela dit, le Joueur Mondial de l'Année de la FIFA 2005 ne semble pas préoccupé par le fait qu'il n'ait plus marqué en sélection depuis plus d'un an. "Marquer n'est pas le plus important. Faire la passe décisive et offrir le but aux attaquants suffisent à mon bonheur, explique-t-il. J'espère prolonger avec la sélection la saison que je viens de vivre avec le Barça."

Le latéral gauche Roberto Carlos évoque également l'importance de la rencontre de samedi : "Aujourd'hui, il s'agit du match le plus important de ma vie".

Par ailleurs, comme presque tous ses coéquipiers, le joueur du Real Madrid préfère soutenir qu'il ne sera nullement question d'une revanche. Par contre, Zé Roberto, sur le banc en 1998, ne cache pas son impatience avant d'affronter Zidane et compagnie. "On sait ce que représente ce match. On a toujours le souvenir de cette finale perdue face aux Français. On a la chance de pouvoir de nouveau les affronter. On n'a pas toujours cette chance. On meurt d'impatience de disputer ce match".