Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Deuxième étoile dans le ciel Bleu (4-2)

  • Deuxième titre mondial pour la France
  • Griezmann, Pogba et Mbappé ont marqué pour les Bleus
  • Mandzukic s’est rattrapé de son csc et Perisic a égalisé à 1-1

La France a remporté la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ en s’imposant 4-2 face à la Croatie au terme d’une finale spectaculaire au stade Loujniki de Moscou, point d’orgue parfait à une compétition de toute beauté.

Même si la Croatie monopolise le ballon en début de rencontre, c’est la France qui ouvre le score, non sans une certaine réussite. Sur un coup franc brossé par Antoine Griezmann depuis le côté droit, le malheureux Mario Mandzukic détourne le ballon de la tête dans les cages de Danijel Subasic.

À la suite d’une situation confuse dans la surface française, Ivan Perisic égalise d’une belle frappe croisée du gauche. Hélas pour lui et pour les Vatreni, le numéro 4 se rend ensuite coupable d’une main sur un centre français venu de la droite. L’arbitre de la rencontre, l’Argentin Nestor Pitana, accorde un penalty aux hommes de Didier Deschamps après l’intervention du VAR. Antoine Griezmann ne tremble pas et prend Subasic à contre-pied.

Après la pause, les Français font le break grâce à Paul Pogba, qui couronne de bien belle manière sa superbe Coupe du Monde. Sur cette action, Kylian Mbappé étire la défense croate et centre pour Griezmann, lequel remet en retrait pour Pogba, qui conclut du gauche après avoir vu sa tentative du droit repoussée.

Il était logique que l’un des grands tourmenteurs de l’arrière-garde croate ajoute son nom au tableau d’affichage. Laissé seul à l’orée de la surface de réparation, Mbappé exécute une frappe d’école qui ne laisse aucune chance à Subasic. 4-1 pour les Bleus.

Profitant d’une négligence d’Hugo Lloris, Mandzukic marque dans la même cage qu’en première période, ajoutant un peu de piment à la fin de rencontre.

Au final, le but du grand numéro 17 ne suffira pas à déclencher un nouveau come-back croate. Rien n’empêchera plus Les Bleus d’imiter leurs glorieux aînés de 1998, dont Didier Deschamps était le capitaine, et d’offrir à la France sa deuxième étoile.

Analyse des reporters d’équipe

Adrien Gingold, avec la France [Suivre : Twitter]
Sur ce match, la Croatie a pratiqué un meilleur football, mais la France s’est montrée plus pragmatique et peut-être plus intelligente. La force de ces Bleus a résidé dans leur capacité, match après match, à trouver la solution pour battre leurs adversaires. Sans être brillants, ils ont marqué quatre buts, ce qui en dit long sur leur niveau et sur les compétences de leur sélectionneur. Aujourd’hui, Didier Deschamps a remporté la partie d’échecs qui l’opposait à Zlatko Dalic.

Vjekoslav Paun, avec la Croatie [Suivre : Twitter]
Le rêve de la Croatie aura donc pris fin sur la dernière marche. Les Vatreni ont dominé la possession de balle, mais cela n’aura pas suffi. La France a été supérieure ce soir en ce sens qu’elle a su rentabiliser toutes ses occasions sans commettre trop d’erreurs coûteuses. Quoi qu’il arrive, les joueurs croates sont des héros et ils sont entrés dans l’histoire footballistique de leur pays pour l’éternité.

Homme du Match Budweiser

Antoine Griezmann a fait preuve d’un grand sang-froid pour transformer le penalty accordé aux Français en première période, après avoir été à l’origine de l’ouverture du score. Le reste du temps, il aura fait peser une menace constante sur la défense croate.

La stat

60 ans se sont écoulés depuis qu’un joueur plus jeune que Kylian Mbappé (19 ans) a marqué dans une finale de Coupe du Monde. Âgé de 17 ans, Pelé avait fait trembler les filets en finale de l’édition 1958, face à la Suède. Cette finale de 2018 est aussi la plus prolifique dans le temps réglementaire depuis celle de 1958.

Lire également

Toutes nos Visual Stories

Explorer le sujet