Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Dominer n'est pas gagner

David Villa (L) and Fernando Torres of Spain react after missing a goal scoring chance
© Getty Images

Au niveau de la possession de balle, la sélection espagnole a outrageusement dominé à l'occasion de sa première sortie, contre la Suisse, dans cette Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Mais dominer n'est pas gagner. Sur sa deuxième tentative, la Suisse a trouvé la faille de la façon la plus directe qui soit : dégagement du gardien, première tentative mal repoussée par Iker Casillas et but de Gelson Fernandes.

La Roja a bouclé la première mi-temps avec un taux de possession de balle de 75 %, mais très peu de frappes. David Villa a beaucoup glissé sur la gauche et du coup, l'Espagne n'avait pas d'attaquant désigné en pointe. Dans cette configuration, personne n'était vraiment décidé à prendre sa chance.

La deuxième période a ressemblé à une douche froide pour les champions d'Europe en titre, qui ont fait entrer plusieurs joueurs à vocation offensive, sans jamais concrétiser. Les hommes entraînés par Vicente del Bosque ont tiré 24 fois, contre 8 côté suisse, en vain. "Nous avons toujours échoué dans le dernier geste, dans la finition", regrette Xavi. "Le football est ainsi fait : nous avons eu beaucoup plus d'occasions, sans jamais les convertir. Au final, cela se paie", constate un Iker Casillas amer.

Le coffre-fort suisse
"Ils étaient très bien placés, ce qui nous a rendu la tâche extrêmement difficile. Il n'y avait aucun espace. Impossible de passer. Il faut féliciter les Suisses. Ils ont fait un bon match", reconnaît Pedro qui, au cours des 18 minutes qu'il a passées sur la pelouse, n'est pas parvenu à faire sauter le verrou du coffre-fort helvète. "Nous avons essayé d'utiliser la profondeur dans les couloirs, mais ils ont très bien défendu. Nous avons manqué de précision dans les derniers mètres. À part une contre-attaque suisse, nous avons dominé tout le match", analyse le sélectionneur Vicente del Bosque.

Du côté de la Nati, l'heure est évidemment à la fête et à la joie. La Suisse vient en effet d'enregistrer la première victoire de son histoire face à l'Espagne. L'auteur du but Gelson Fernandes reconnaît toutefois que la chance a été avec lui. "Nous avons eu un peu de chance. Ce fut un match très dur mais de toute façon, pour battre l'Espagne, il faut un peu de chance. Nous l'avons eue", résume le joueur d'origine cap-verdienne.

Le milieu de terrain espagnol Sergio Busquets invoque lui aussi les dieux de la fortune. "Nous avons buté sur le gardien, d'autres fois il a manqué quelques centimètres. Il est clair que la chance n'était pas de notre côté. Cela dit, cette équipe de Suisse a de la qualité et du caractère. Elle peut aller loin", indique le Barcelonais.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Spain - Switzerland

Coupe du Monde de la FIFA™

Spain - Switzerland

16 juin 2010

Aaron Mokoena of South Africa reacts

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Espagne et Afrique du Sud sous le choc

16 juin 2010