Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

L'Espagne domine aussi la Dream Team

Sergio Ramos of Spain and Bastian Schweinsteiger of Germany battle for the ball during the 2010 FIFA World Cup South Africa Semi Final match between Germany and Spain
© Getty Images

Au lendemain de la victoire de l'Espagne, les membres du Club FIFA.comont voté pour désigner les onze meilleurs joueurs d'Afrique du Sud 2010 parmi 736 candidats et composer ainsi leur "Dream Team".

En vertu de l'accord passé avec Yingli Green Energy, l'un des sponsors de la Coupe du Monde de la FIFA, WJARQU *remporte un fabuleux voyage en RP Chine. Tiré au sort parmi des milliers de candidats, il aura la chance de visiter la Cité Interdite et la Grande Muraille, mais aussi de découvrir les incroyables projets de Yingli en matière d'énergie solaire. *KAG022, ruicastro22, J_e_s_s_e_l, Alexandar81, *et Lorhan*, classés de la deuxième à la sixième place, recevront quant à eux une œuvre d'art solaire, conçue à partir de panneaux solaires recyclés. Enfin, 14 autres membres du Club remportent une magnifique batterie solaire.

FIFA.com vous présente la "Dream Team" d'Afrique du Sud 2010.

Iker Casillas : Les critiques n'ont pas épargné le gardien espagnol après la défaite concédée d'entrée face à la Suisse. Le portier du Real Madrid a répondu de la meilleure des façons, en alignant six performances de très haut niveau. Contre le Paraguay, Casillas a arrêté un penalty et réussi deux arrêts exceptionnels. En finale, ses réflexes étonnants ont permis à la Roja *d'enregistrer son quatrième succès 1:0 d'affilée, aux dépens des Pays-Bas. Le lauréat du Gant d'or adidas a rassemblé 41 % des suffrages, soit 29 de plus que son premier poursuivant.

Philipp Lahm : Si l'Allemagne s'est adjugée la troisième place de la compétition, elle le doit en grande partie aux exploits de son arrière droit. Irréprochable sur le terrain, Lahm s'est imposé comme le successeur naturel de Michael Ballack au poste de capitaine. Le défenseur du Bayern Munich n'a rien d'un surhomme mais sa vivacité et sa technique individuelle font de lui un adversaire redoutable et toujours très correct. En outre, l'Allemand a brillé tout au long de la compétition par la sûreté de ses passes. Avec 43,81 % des votes, il est aussi le seul membre de l'équipe All-Star 2006 à conserver sa place.

Carles Puyol : Un peu emprunté lors du premier tour, le Barcelonais a retrouvé tous ses moyens au début de la deuxième phase. Auteur de l'unique but de son équipe en demi-finale contre l'Allemagne, Puyol a été le ciment d'une défense espagnole qui a réussi à conserver ses cages inviolées à cinq reprises.

Maicon : Après avoir longtemps buté sur la défense de la RDP Corée, le Brésil était en quête d'une inspiration géniale pour forcer le verrou. C'est l'ancien Monégasque qui s'est chargé de jouer les magiciens en expédiant une frappe magistrale dans un angle impossible. Intenable sur son flanc droit, Maicon n’a eu de cesse de tourmenter ses adversaires, sans jamais négliger ses tâches défensives. Ses performances inspirées lui ont valu de rassembler 31,45 ¨% des suffrages sur son nom.

Sergio Ramos : Intraitable sur le plan défensif, le numéro 15 espagnol s'est aussi illustré balle au pied. Le Madrilène a mis dans sa poche des attaquants d'exception comme Cristiano Ronaldo ou Lukas Podolski et a même terminé à la première place du Castrol Index. Chargé de donner un peu de largeur au jeu offensif de la *Roja, *il s'est parfaitement acquitté de sa mission et empoche au passage 30,21 % des votes.

Wesley Sneijder : Le milieu de terrain de l'Inter fait pratiquement l'unanimité autour de lui, avec 60,60 % des voix. Toujours disponible, le meneur de jeu néerlandais a multiplié les ouvertures, quand il n'était pas occupé à inscrire lui-même l'un de ses cinq buts. On lui doit notamment un important doublé en quart de finale, contre le Brésil (2:1). C'est sur l'une de ses magnifiques passes en profondeur que Robben a pris la défense espagnole à revers, en finale, avant de buter sur Casillas. La victoire n'était pas au bout du chemin pour Sneijder mais l'échec des *Oranjes *ne retire absolument rien à son parcours en Afrique du Sud.

Bastian Schweinsteiger : Le milieu de terrain du Bayern a franchi un palier pendant cette Coupe du Monde de la FIFA. Il a ainsi couvert 79,80 kilomètres (seul Xavi a fait mieux), multiplié les interceptions et consolidé sa réputation de meneur. Jamais avare de conseils et d'encouragements, Schweinsteiger est devenu une sorte de capitaine de l'ombre. Les 39,96 % de votes qu'il recueille récompensent également ses prestations de haut niveau contre l'Australie, l'Angleterre et l'Argentine.

Andres Iniesta : Le milieu de terrain du FC Barcelone restera à jamais comme le sauveur de l'équipe d'Espagne. Alors que la finale se dirigeait lentement mais sûrement vers la séance de tirs au but, Iniesta a joué une nouvelle fois de sa technique pour emmener le ballon et placer une frappe terrible hors de portée de Maarten Stekelenburg. Mais son influence ne se résume évidemment pas à ce coup d'éclat. Tout au long du tournoi, il s'est appliqué à fluidifier le jeu de son équipe en alignant les gestes techniques et les passes millimétrées.

Xavi : L'homme à tout faire de la sélection espagnole a couvert plus de terrain et effectué plus de passes que n'importe qui d'autre en Afrique du Sud. Et quelles passes ! Le premier piston du moteur de la *Roja *recueille 36,96 % des suffrages.

David Villa : On attendait beaucoup d'El Guaje, *il n'a pas déçu. Co-meilleur réalisateur du tournoi, Villa a notamment inscrit deux buts décisifs contre le Portugal et le Paraguay. Avec 61,33 % des votes, il est aussi le joueur le plus plébiscité par les internautes.

Diego Forlan : Personne n'imaginait retrouver l'Uruguay en demi-finale. Sans doute fallait-il un héros de la trempe de Diego Forlan pour forcer le destin. Auteur de cinq réalisations, l'attaquant de l'Atlético de Madrid s'est distingué par son intelligence, son coup d'œil et son altruisme. Il n'en fallait pas moins pour remporter le Ballon d'or adidas et gagner sa place dans cette "Dream team".

Sélectionneur
Vicente Del Bosque : Certaines de ses décisions ont parfois prêté à discussion. Au soir de la finale, le sélectionneur espagnol faisait pourtant l'unanimité, tandis que ses joueurs soulevaient le Trophée de la Coupe du Monde de la FIFA dans le ciel de Johannesburg.

Cliquez à droite sur le lien "Jeu Dream Team" pour comparer votre Dream Team à celle qui a remporté le plus de suffrages et pour en savoir plus sur les prix.

Explorer le sujet

Articles recommandés

The Spain team celebrate victory with the World Cup, on the podium

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

L'or pour l'Espagne, la fierté pour l'Afrique

12 juil. 2010

Iker Casillas, captain of Spain, celebrates

Joyeux Anniversaire !

Casillas, un gardien en or

20 mai 2019

Uruguay's striker Diego Forlan signs an autograph on a Paraguayan flag during a training session at GWK Park stadium in Kimberley on June 29, 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Forlán s’invite au panthéon

12 juil. 2010

Spain's defender Sergio Ramos reacts on the final whistle of the FIFA World Cup final.

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Ramos et la Roja triomphent

12 juil. 2010

Fireworks explode as the Spain team celebrate victory with the World Cup trophy

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Afrique du Sud 2010 en chiffres

13 juil. 2010

Afrique du Sud 2010 - Dream Team

Coupe du Monde de la FIFA™

Afrique du Sud 2010 - Dream Team

15 juil. 2010