Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Russie 2018

Et à la fin, ce n’est plus l’Allemagne qui gagne…

LE FILM DE LA JOURNÉE - Il y a des choses immuables : le ciel est bleu, le feu ça brule, l’eau ça mouille et l’Allemagne n’est jamais loin du trophée à la fin d’une Coupe du Monde de la FIFA™. Eh bien demain matin, vérifiez donc la couleur du ciel, vous pourriez avoir des surprises… Car pour la première fois depuis que le tournoi propose une phase de groupes, la Mannschaft n’a pas réussi à s’en extraire.

Battus par la République de Corée, les Allemands rejoignent l’Italie (1950, 2010), le Brésil (1966), la France (2002) et l’Espagne (2014) dans la liste des champions incapables de défendre leur titre au-delà de la première phase. La victoire des Guerriers Taeguk grâce à deux buts dans le temps additionnel, la première d’une équipe asiatique sur la scène mondiale contre l’Allemagne en sept tentatives, ne leur permet pourtant pas d’éviter l’élimination, puisque dans l’autre rencontre du Groupe F, la Suède a créé la surprise en s’imposant largement face au Mexique (0-3).

Longtemps à la merci d’un but allemand dans l’autre rencontre, les Mexicains étaient presque résignés à faire leurs valises en attendant que la célèbre phrase de Gary Lineker s’applique encore. Mais nous l’avons dit, les choses changent…

Le football est un jeu simple. Vingt-deux joueurs qui courent derrière un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Allemands ne gagnent plus. La version précédente fait partie de l'histoire.

Les supporters d’El Tri ont explosé de joie en apprenant les buts tardifs coréens, et ont presque oublié la leçon que leur a administrée la Suède, grâce notamment au septième but contre son camp de Russie 2018 - un record dans l’histoire du tournoi - et au deuxième penalty transformé par Andreas Granqvist, pour ne retenir que leur septième qualification consécutive pour le deuxième tour.

Qualifiés dans cet ordre, Suédois et Aztèques croiseront en huitièmes de finale respectivement la Suisse et le Brésil, qui ont décroché leur billet sans trembler. La Seleçao a dominé la Serbie grâce au 13ème but international de Paulinho, le huitième depuis la prise de fonctions de Tite qui lui a redonné sa chance sous le maillot auriverde. Pour sa part, la Nati n’avait besoin que d’un point, qu’elle a conquis face à un Costa Rica déjà éliminé, mais qui quitte la Russie avec la satisfaction d’avoir enfin fait trembler les filets, grâce à Kendall Waston et Yann Sommer contre son camp.

Le saviez-vous ?

2 - Les Allemands n’ont marqué que deux buts en trois matches lors de la phase de groupes de Russie 2018, les deux lors du même match, contre la Suède (2-1), alors qu’ils ont tiré 72 fois au but. Un ratio de 3% de réussite.

Les matches de demain
28 juin

JPN - POL, Groupe H, Volgograd
SEN - COL, Groupe H, Samara
PAN - TUN, Groupe G, Saransk
ENG - BEL, Groupe G, Kaliningrad

Lire également

Toutes nos Visual Stories

Suivez Russie 2018
Sur Twitter | Facebook | Instagram

Participez !
Notre Fan Zone de Russie 2018 vous donne accès aux matches, concours et prix de la Coupe du Monde. Jouez au Fantasy, pronostiquez les matches, découvrez notre Fan Movement, collectionnez les stickers Panini et votez pour les récompenses de la Coupe du Monde.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Russie 2018

Le Brésil fait le métier (0-2)

27 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Mexique 0-3 Suède

27 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : République de Corée 2-0 Allemagne

27 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Serbie 0-2 Brésil

27 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Suisse 2-2 Costa Rica 

27 juin 2018