Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le festival au rendez-vous de l’espoir

The Kenyan team Misa celebrate their win in the Football for Hope
© Getty Images

Ce samedi 10 juillet, Johannesburg a vécu une journée marquée par les joies et les peines des participants du festival Football for Hope Festival 2010. Le concert de percussions qui a clôturé la manifestation a permis de réunir les quelque 300 jeunes représentant les 32 équipes, un joyeux mélange de garçons et de filles issus de communautés défavorisées et provenant de plus d’une trentaine de pays. Ce joyeux tintamarre a permis aux visiteurs de remercier tous les habitants du township d’Alexandra, qui les ont soutenus en nombre tout au long de la semaine.

A la veille de la grande finale de la Coupe du Monde de la FIFA, qui se déroulera au Soccer City, à l’autre extrémité de la ville, cette zone très pauvre connue sous le nom d’"Alex" a accueilli deux finales : celle de l’Alexandra Cup et celle du festival Football for Hope. Le point culminant de l’événement, un tournoi de football à cinq organisé conjointement par la FIFA, streetfootballworld, le Comité d’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 et la ville de Johannesburg, comportait également des chansons, de la danse et la remise de récompenses. La rencontre s’est déroulée devant un 3 Square Stadium au complet, qui a accueilli plus de 19 000 spectateurs sur les 174 rencontres, notamment des locaux.

Cependant, le résultat final est accessoire pour les équipes participantes, qui sont composées de jeunes sélectionnés pour leur engagement social au sein de leur communauté. La plus grande ovation de la soirée est allée aux lauréats du Prix du Fair Play de la FIFA - Spirit of Soccer, qui sensibilise aux dangers des mines terrestres au Cambodge, qui a été décerné sur la base des votes des présents.

Fair-play et esprit d'équipe
Le fair play, élément central de cet événement, a contribué à l’instauration d’un véritable esprit d’équipe entre tous les participants. Lors de la finale du festival Football for Hope, les Nigérians de Search and Groom et les Kenyans de MYSA ne parvenaient pas à savoir si une frappe avait franchi ou non la ligne de but. Faute d’arbitre, les deux équipes se sont rassemblées au centre du terrain pour résoudre le problème. Cet exemple symbolise à lui seul les leçons que les participants retiendront de ces deux semaines, au cours desquelles ils ont pris part à divers ateliers, forums et entraînements.

"Cette situation résume ce pourquoi nous sommes tous là", explique Jürgen Griesbeck, le Directeur général de streetfootballworld. "Malgré la pression de la finale, qui opposait deux équipes déterminées à s’imposer pour faire plaisir à leurs compatriotes, malgré les 3 000 spectateurs présents au stade, les joueurs ont montré la maturité nécessaire pour prendre une décision adaptée. Était-elle dedans ? Était-elle dehors ? Finalement ils ont décidé que le ballon n’était pas entré et ils ont repris le match. Ils ont tout mon respect pour la façon dont ils ont géré cet incident."

Vainqueur aux tirs au but, MYSA a dû consoler Search and Groom, qui en avait déjà avait fait autant avec Team Zambia en demi-finale. Les Rwandais de l’Esperance ont, pour leur part, défait Grassroot Soccer dans la finale de la coupe, qui mettait aux prises les formations sorties en début de compétition.

Même si les jeunes étaient concentrés sur les activités non-footballistiques, les matches étaient tout de même joués avec le plus grand sérieux. "L’objectif principal est de s’amuser et de partager de bons moments avec les autres participants", assure la capitaine de Search and Groom, Suliat Yusuf, jeune fille de 15 ans originaire de Lagos, déplacée avec sa grand-mère suite à une expropriation liée à la construction d’une autoroute.

Se battre pour une vie meilleure
Très engagée au sein de son association, qui se consacre à la lutte contre la corruption et la pauvreté, elle indique vouloir devenir avocate pour aider les personnes qui ont grandi dans les mêmes conditions qu’elle. Mais avant tout, elle voulait que son équipe attire l’attention sur leur cause. "Personne ne s’occupe de nous au Nigeria, mais nous voulions réussir un bon parcours pour être davantage reconnus. On nous considère comme des indigents et nous voulions montrer que nous sommes capables de nous battre pour une vie meilleure."

La plupart des participants étaient ravis de l’occasion qui leur était donnée de rencontrer d’autres jeunes impliqués dans leur communauté et de faire partie d’Afrique du Sud 2010. "C’est énorme de pouvoir participer à une Coupe du Monde et de parler avec des jeunes du monde entier", reconnaît dans un sourire Mekhaled Alanezi, de Football United. Né en Irak, ce garçon a vécu au Koweït, en Jordanie et en Syrie avant de s’installer en Australie en tant que réfugié. Il a confié que le plaisir de rencontrer des gens du monde entier est comparable à celui d’assister à un match de Coupe du Monde de la FIFA (il a vu l’Espagne triompher du Paraguay). "C’est vraiment sympa de se faire de nouveaux amis et j’ai pu apprendre quelques mots dans plein de langues. Passer avec un peu de temps avec des gens qui viennent d’horizons si différents est vraiment très enrichissant. J’ai adoré l’équipe du Lesotho, Kick4Life, par exemple. Tous les soirs, on se retrouvait pour danser ensemble."

Griesbeck a estimé que cette journée chargée d’émotion devait constituer un "point de départ" pour la communauté. "J’espère que vous vous souviendrez tous de cet instant", a-t-il indiqué à tous les participants, rassemblés avant le grand hommage musical rendu à Alex. "Nous clôturons aujourd’hui un simple festival, un événement. Dans quelques heures, vous allez rentrer chez vous et vous emporterez cette expérience avec vous. Vous avez la responsabilité de vous en servir pour changer des vies au sein de votre communauté."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Football for Hope final day

Coupe du Monde de la FIFA™

Football for Hope final day

10 juil. 2010