Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™

9 juin - 9 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

Filets garnis pour la consolante ?

Le match pour la troisième place est souvent une affaire débridée, comme le prouvent les 59 buts – soit 3,93 par rencontre – inscrits lors des 15 "petites finales" du passé.

Il y a quatre ans en Asie, le Turc Hakan Sukur avait même marqué contre la République de Corée le but le plus rapide – chronométré à 11 secondes – de l'histoire du grand tournoi mondial.

La rencontre la plus prolifique à ce stade de la compétition a eu lieu en 1958, entre la France et l'Allemagne de l'Ouest. A cette occasion à Göteborg, les Tricolores s'étaient imposés 6-3, grâce entre autres à quatre buts de Just Fontaine, Soulier d'Or cette année-là avec 13 réalisations.

A deux reprises, la marque a été de 4-2 : lors du France - Belgique de 1986 (victoire des Bleus) et du Brésil - Suède de 1938 (succès sud-américain). Trois matches entre demi-finalistes malheureux se sont terminés sur un total de cinq buts, toujours sur le score de 3-2 : en 2002, lorsque la Turquie a dominé la République de Corée ; en 1982, avec la victoire de la Pologne sur la France ; en 1934, quand l'Allemagne a pris le meilleur sur son voisin autrichien.

Dans le match entre le Brésil et la Suède, Leonidas a réalisé un doublé, portant son compte personnel sur l'ensemble du tournoi à huit unités. Cela lui a permis de décrocher le Soulier d'Or aux dépens du Hongrois Gyula Zsengeller, qui totalisait lui aussi six buts à la veille de la "petite finale" de 1938.

En 1998, Davor Suker a réussi le même coup. Son but face aux Pays-Bas, son sixième dans la compétition, lui a permis de dépasser d'une longueur l'Argentin Gabriel Batistuta et l'Italien Christian Vieri. Idem en 1990 pour la révélation transalpine Salvatore Schillaci, dont le penalty victorieux face à l'Angleterre l'a placé seul en tête de la course au Soulier d'Or, devant le Tchécoslovaque Tomas Skuhravy. A noter pour la petite histoire que le tireur attitré de l'Italie, Roberto Baggio, avait intentionnellement laissé Schillaci transformer la sentence.

Ce soir à Stuttgart, contre le Portugal, Miroslav Klose tentera de se mettre définitivement à l'abri pour le titre de meilleur buteur d'Allemagne 2006. Il occupe actuellement le haut du classement avec cinq buts. Parmi ses poursuivants directs, Thierry Henry est le seul à pouvoir réellement l'inquiéter. Cela dit, l'avant-centre tricolore devrait réussir au minimum un coup du chapeau pour rattraper l'Allemand.

Voici la liste des vainqueurs du Soulier d'Or lors du match pour la troisième place (entre parenthèses : le score de la rencontre, suivi de leur nombre total de buts à l'issue du tournoi) :

1998 : Davor Suker (Croatie 2:1 Pays-Bas, 6)

1990 : Salvatore Schillaci (Italie 2:1 Angleterre, 6)

1974 : Gregorz Lato (Pologne 1:0 Brésil, 7)

1966 : Eusebio (Portugal 2:1 Union soviétique, 9)

1958 : Just Fontaine (France 6:3 Allemagne de l'Ouest, 13)
1938 : Leonidas (Brésil 4:2 Suède, 8)

1934 : Edmund Conen (Allemagne 3:2 Autriche, 4)*
* Cette année-là, le Soulier d'Or a été décerné à trois joueurs, les deux autres étant le Tchécoslovaque Oldrich Nejedly et l'Italien Angelo Schiavio (quatre buts également).

Explorer le sujet