Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Forlán : "Impressionnant et inattendu"

S’il manquait encore quelque chose à Diego Forlán pour compléter une prestation inoubliable à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, c’était de repartir avec une récompense individuelle. Le Soulier d’Or adidas, remis au meilleur buteur de l’épreuve ? Non, le numéro 10 n’est pas passé bien loin, mais ce ne sera pas celle-là. A la place, l’avant-centre charrúa s’est vu attribuer le Ballon d’Or adidas, qui revient au meilleur joueur de l’épreuve.

Forlán est ainsi devenu le quatrième footballeur sud-américain à conquérir ce titre, imitant l’Argentin Diego Maradona (1986) et les Brésiliens Romario (1994) et Ronaldo (1998). Quelques minutes après avoir appris la nouvelle, il a bien voulu répondre en exclusivité aux questions de FIFA.com.

Diego Forlán, qu’est-ce que cela vous fait d’avoir décroché le Ballon d’Or ?C’est aussi impressionnant qu’inattendu. Je n’aurais jamais cru que je gagnerais un jour ce prix et ça n’a jamais été mon objectif. Je me disais qu’en tant qu’attaquant, je pouvais me battre pour le Soulier d’Or et, d’ailleurs, j’ai fini tout près ! Ça aurait été un peu plus normal. Mais de là à remporter le prix du meilleur joueur… Du coup, je savoure et je suis vraiment ravi, tout en sachant que c’est le fruit de la splendide compétition réussie par l’équipe. C’est une nouvelle récompense pour le bon moment du football uruguayen.

Comment l’avez-vous appris ?Comme j’étais nominé, j’attendais un peu de connaître les résultats. En plus il y avait des rumeurs à mon sujet, mais bon, personne ne disait rien. C’est alors que j’ai reçu un message d’un copain de Buenos Aires : "Félicitations, tu es Ballon d’Or". Après, c’est mon agent qui m’a appelé. C’était confirmé à ce moment-là. J’ai commencé à recevoir de plus en plus d’appels, puis tous mes coéquipiers sont venus dans ma chambre. Quand j’ai fini par réaliser, j’étais déjà tout habillé dans la piscine de l’hôtel !

Et donc c'est à eux que vous le dédiez ?
Ça a été incroyable de les voir débarquer tous ensemble dans ma chambre pour me féliciter. Je suis très heureux d'avoir donné espoir à mes coéquipiers et à beaucoup de gens en Uruguay, d'avoir fait revenir cette confiance sur le terrain tout en restant un joueur parmi d'autres. Je veux aussi adresser un clin d'œil à ceux qui ont peu joué ou n'ont pas joué du tout, car ce sont eux qui forment la base du groupe. Cette récompense, elle leur appartient aussi.

Vous n'avez pas peur de perdre la tête avec autant de reconnaissance ?J'ai déjà gagné d'autres choses au cours de ma carrière, j'en suis très heureux, mais je prends tout ça avec humilité. Mes parents m'ont inculqué des valeurs et j'ai des frères et soeurs qui m'aident à rester sur le droit chemin. Tout ça, c'est le fruit du travail, donc je vais continuer à travailler pour progresser.

Cette récompense atténue-t-elle la déception de ne pas monter sur le podium ?Cette récompense et les buts m'apportent beaucoup de bonheur, mais je m'en vais avec un peu de tristesse car en voyant la finale, j'ai senti qu'on est vraiment passés tout près de la disputer. La défaite en demi-finale a été un coup dur. Je n'ai toujours pas digéré.

Vous devez avoir hâte de recevoir le trophée…Je n'ai pas eu trop le temps de parler de ça, mais j'ai cru comprendre qu'on me le donnera à Zurich. Bon, j'avoue, j'aurais aimé revenir en Uruguay avec ! C'est clair que ça aurait fait bel effet pour décorer la fête qui nous attend au pays.

Si vous continuez comme cela, vous n'aurez plus de place sur vos étagères…Je pense qu'il va faire joli aux côtés des deux trophées de pichichi de la Liga ! (rires). Mais on va lui trouver une place, je ne me fais pas de souci pour ça.

Dernière question : pensez-vous que l'Espagne mérite ce titre ?Absolument. C'est elle qui a pratiqué le meilleur football sur l'ensemble de la compétition. Elle a réussi à se relever très vite de sa défaite contre la Suisse et elle a toujours dirigé la manœuvre. J'en profite pour féliciter les joueurs et l'encadrement technique espagnols ! J'espère que notre tour viendra un jour…

Explorer le sujet

Articles recommandés

Andres Iniesta of Spain holds the trophy in the Spanish dressing room

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le jour de gloire d'Iniesta

12 juil. 2010

Diego Forlán (Uruguay)

Coupe du Monde de la FIFA™

Diego Forlán (Uruguay)

06 juil. 2010

Diego Forlán (Uruguay)

Coupe du Monde de la FIFA™

Diego Forlán (Uruguay)

06 juil. 2010

Diego Forlán (URU)

Coupe du Monde de la FIFA™

Diego Forlán (URU)

09 juin 2010