Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA

Schone veut imposer sa marque

Lasse Schone of Ajax in action
© Getty Images
  • Lasse Schone espère disputer sa première Coupe du Monde de la FIFA™
  • Le milieu de terrain de l’Ajax mise sur ses bonnes performances en club
  • Une blessure au genou l’avait privé d'Afrique du Sud 2010

La Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ se profile à l’horizon, et le Danois Lasse Schone redouble d'efforts à l’idée de faire enfin ses grands débuts sur la scène mondiale.

Le milieu de terrain est cependant le premier à reconnaître que la concurrence s’annonce rude. "Tous les joueurs danois qui ont un pied en équipe nationale partagent le même objectif : enchaîner les bons matches et attirer l’attention du sélectionneur", confie le joueur de 31 ans à FIFA.com. "Il y a quelques sérieux clients devant moi pour une place de titulaire. Mais si je peux maintenir mon niveau de performance actuel, qui sait ? Je serais peut-être aligné en Coupe du Monde. En tout cas, c’est mon but."

Le joueur de l’Ajax Amsterdam évolue dans un registre plus défensif aujourd'hui, ce qui ne l’a pas empêché d’égaler son record de buts sur une saison avec les Lanciers. Auteur de neuf réalisations depuis le début de l’exercice, Schone fait partie des piliers de l’Ajax, qui tente actuellement de suivre le train imposé par le PSV Eindhoven en tête de l’Eredivisie.

Rattraper le temps perdu
Le Danemark fait son retour en phase finale en 2018, après huit ans d’absence. Schone avait honoré la première de ses 32 sélections dix mois avant le coup d’envoi d’Afrique du Sud 2010. Malheureusement, une déchirure des ligaments croisés du genou a ruiné ses chances de participation. "J’ai dû me contenter de disputer les 45 dernières minutes de la saison", se souvient-il. "Morten Olsen m’a appelé et m’a dit : ‘Désolé, mais ça ne suffit pas pour intégrer l’équipe’."

"En toute honnêteté, il avait raison. Quarante-cinq minutes en huit ou neuf mois, ça n’était vraiment pas suffisant", admet Schone, qui s’est consolé en retrouvant l’intégralité de ses moyens huit ans plus tard, et compte faire le nécessaire pour ne pas suivre à nouveau le tournoi devant sa télévision. "J’ai participé à l’EURO en Pologne et en Ukraine, mais la Coupe du Monde est une compétition à part. Tous les footballeurs en rêvent."

Si la France lui apparaît comme l’équipe à battre dans un Groupe C au sein duquel évolueront également l’Australie et le Pérou, Schone estime que le Danemark n’a aucune raison de faire des complexes. "De toute façon, on ne peut pas atteindre ce niveau sans croire en soi. Si vous participez à une compétition dans le seul espoir d’inscrire un but, autant rester à la maison", annonce-t-il.

Les atouts de Schone

  • Vivacité d’esprit : "Je ne suis pas le joueur le plus rapide du monde mais quand on est un peu lent, on peut toujours s’en sortir en étant malin".
  • Un jeu tourné vers l’avant : "Je suis une sentinelle du milieu de terrain qui préfère jouer vers l’avant. Je n’aime pas reculer et je crois que ça correspond au style du Danemark".
  • Sang-froid : "La lecture du jeu est essentielle. Ça me permet de récupérer beaucoup de ballons, mais aussi de prendre le pouls de la rencontre. C’est particulièrement utile dans un tournoi. Quand on mène au score et qu'il ne reste que deux minutes à jouer, mieux vaut parfois ralentir le rythme et conserver le ballon".

*Deux spécialistes des coups de pied arrêtés
*
Autre qualité de Schone, peut-être la plus spectaculaire : son efficacité sur coups de pied arrêtés. Malheureusement pour lui, le Danemark possède un autre redoutable spécialiste dans ce domaine : Christian Eriksen, un ancien de l’Ajax.

"C’est un concurrent de taille ! Christian est très, très fort sur coup franc", reconnaît Schone. "Il voit parfaitement le jeu et il réclame sans cesse le ballon. C’est un joueur extraordinaire et sans doute l’un de nos éléments-clés. Mais on ne sait jamais... J’aime tirer d’un peu plus loin", précise-t-il, en prenant pour exemple un superbe but inscrit contre Feyenoord dès la première minute du Klassieker, le match le plus important de l’année aux Pays-Bas. 

Preuve que Schone est prêt à briller dans les grands moments.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Thomas Delaney of Denmark celebrates scoring the first goal

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Delaney, souvenirs de 1998 et ambitions pour 2018

24 janv. 2018