Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

La garra et la manière

© Getty Images

Pendant de nombreuses années, l'Uruguay a été réputé pour sa "garra charrúa" : une défense de fer, une combativité à toute épreuve et une générosité dans l'effort.

La nouvelle génération s'est fixé comme objectif d'ajouter de nouvelles qualités à celles que l'on reconnaît traditionnellement à la Celeste. Cet Uruguay version Afrique du Sud 2010 est dynamique et agressif. Il aime attaquer et se sent à l'aise avec le ballon, sans pourtant autant abandonner ses caractéristiques essentielles.

Les membres de la sélection charrúa ont bien intégré le projet de jeu. Ils veulent gagner, mais ils aiment aussi donner du plaisir au public. "Oui, on en a pas mal parlé", reconnaît Edinson Cavani, l'un des trois attaquants alignés par Oscar Tabarez contre l'Afrique du Sud. "On veut montrer un visage plus offensif. On veut être plus rapides et plus intelligents. C'est une équipe qui s'épanouit en allant de l'avant."

Moderniser le jeu
Les attaquants ne sont pas les seuls à reconnaître cette métamorphose, comme le confirme Diego Lugano, membre de la confrérie des défenseurs. "Oui, c'est notre intention. On a envie de moderniser notre jeu, pour ainsi dire. On a longtemps été réputé pour notre garra. Aujourd'hui, on cherche à ajouter d'autres qualités à notre jeu", estime-t-il.

Pour le capitaine uruguayen, ce nouveau visage ne doit certainement pas entraîner un renoncement aux qualités intrinsèques de l'équipe. "La garra et le goût de l'effort, on ne les perdra jamais. On a ça dans le sang, c'est une question d'identité nationale. Ce n'est pas quelque chose qui s'achète au supermarché ou dans les boutiques. Ce qu'on est en train de faire, c'est ajouter de nouvelles valeurs à cette base."

Le succès uruguayen est d'autant plus admirable qu'il a été obtenu dans un contexte très défavorable : dans un stade plein et face à la sélection locale. Pour Lugano, ces conditions permettent à l'équipe d'exprimer pleinement ce qu'elle a dans le ventre. "Oui, on est meilleur sous pression. Comme je vous le disais, on a ça dans le sang. Le joueur uruguayen est toujours capable de réagir dans les situations les plus délicates."

Quoi qu'il en soit, le joueur de Fenerbahçe ne considère pas que l'affaire soit dans le sac. "Le match contre le Mexique va être complètement différent. C'est une équipe redoutable qui va chercher la victoire pour se qualifier. On aurait tort de partir trop en confiance, mais on a notre avenir en main. On va viser la victoire, tout en étant conscient qu'un nul nous assurera aussi la qualification."

Son partenaire en défense Jorge Fucile est sur la même longueur d'onde. "Il ne faut pas exagérer. On a marqué trois buts cette fois, mais ça ne veut pas dire qu'on sera capable de le faire à chaque fois. Il faut savourer cette victoire, mais avec mesure. L'objectif consiste à passer au tour suivant. Si on y arrive, on pourra jouer en toute décontraction", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA™

South Africa - Uruguay

16 juin 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Espagne et Afrique du Sud sous le choc

16 juin 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Les déclarations

16 juin 2010