Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Götze avec motivation et décontraction

© AFP

Mario Götze est dans son élément à la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Le milieu offensif, dont le talent a été décelé il y a longtemps déjà en Allemagne, espère percer définitivement sur la scène internationale à l'occasion de l'épreuve suprême. 

Lors du succès de la Nationalmannschaft *contre le Portugal (4:0), le joueur de 22 ans, imprévisible pour ses adversaires, s'est illustré comme l'une des pièces maîtresses du dispositif offensif allemand. Créatif sur le terrain, à la fois posé et décontracté hors de la pelouse, il reflète parfaitement le nouvel esprit de la sélection de Joachim Löw. "Il était important que nous prenions ces trois points. Mais il ne faut pas en faire tout un plat", explique Götze à l'occasion d'un entretien avec *FIFA, avec lucidité. "Il ne faut pas surestimer notre prestation. Certaines choses se sont bien passées pour nous, tout simplement. À certains moments, nous avons eu de la chance", ajoute-t-il.

Peut-être Götze fait-il bien de ne pas laisser les supporters allemand s'enflammer inutilement, pour éviter que les attentes avant le second match dans le Groupe G contre le Ghana, le 21 juin à Fortaleza, ne soient trop élevées. Depuis son dernier titre mondial, remontant à Italie 1990, la sélection allemande a enregistré seulement deux victoires et trois nuls sur ses six deuxièmes matches de poule. En 2010 en Afrique du Sud, elle s'est même inclinée face à la Serbie, avant de décrocher sa qualification pour les huitièmes de finale face aux Black Stars. "Ce ne sera pas facile car les Ghanéens ont absolument besoin des trois points", annonce le joueur du Bayern Munich. "Nous allons devoir travailler dur. Mais nous pouvons aborder ce match avec confiance".

Pour Joachim Löw, Götze constitue une option intéressante pour le onze de départ, même face aux solides Africains. "Quand la situation devient tendue, c'est un joueur qui sait très bien tirer son épingle du jeu, y compris face à de très grands défenseurs", assurait le sélectionneur après la rencontre contre le Portugal.

Avancer pas à pasGötze, fils d'un professeur de bureautique, aime faire preuve de spontanéité quand il s'agit de se montrer dangereux devant le but adverse et se voit d'ailleurs régulièrement félicité pour son instinct. Mais de manière générale, le milieu offensif apparaît comme quelqu'un de réfléchi, qui préfère avancer pas à pas plutôt que de brûler les étapes. Rien d'étonnant donc à ce que, ces jours-ci, il fasse des déclarations comme celle-ci : "Nous n'avons pas tant de rencontres que ça à disputer dans ce tournoi. Nous devons donc essayer d'aborder chacune d'entre elles avec beaucoup de concentration".

Götze ne se contente pas de le dire, il compte bien mettre en pratique ce qu'il considère comme la recette du succès : "Dans de telles conditions, il est important pour nous de jouer de façon rationnelle, de rester concentrés et d'imposer notre style de jeu". La victoire 4:0 des triples champions du monde à l'issue de leur premier match, comme en Afrique du Sud contre l'Australie il y a quatre ans, lui donne raison. Et pour ceux qui craindraient un résultat ennuyeux, qu'ils se rassurent : le nouveau style offensif de la Nationalm*annschaft *est loin d'être monotone. "Il est crucial de bien quadriller le terrain et de toujours veiller à maintenir le bloc. Chacun doit savoir ce qu'il a à faire", conclut Götze. Et pour l'instant, il le fait plutôt bien.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Podolski, fini de rire

15 juin 2014