Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Les stades de Russie 2018 aux normes vertes

The 2018 FIFA World Cup stadium in Kazan
© LOC

Le siège du Comité d'Organisation Local (COL) de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ a accueilli un atelier destiné à passer en revue les normes de construction écologiques en vue de la compétition. Organisé par le COL, avec le soutien du ministère russe des Ressources naturelles et de l'Environnement, cet événement a rassemblé des experts russes et étrangers, ainsi que des architectes, des promoteurs immobiliers et des agences environnementales locales.

Les participants ont échangé à propos des différentes certifications environnementales reconnues à travers le monde, les meilleures pratiques internationales et l'expérience de la Russie dans le domaine des constructions durables.

Au cœur des discussions, également : les nouvelles normes vertes russes, qui permettront aux stades de la Coupe du Monde de respecter les exigences de la FIFA. Afin d'y parvenir, un groupe d'experts a vu le jour, au début de l'année 2014, sous la responsabilité du ministère russe des Ressources naturelles et de l'Environnement.

Ce groupe est dirigé par le Professeur Yuri Tabunshchikov, lauréat du Prix Nobel pour ses travaux au sein d'un collectif intergouvernemental de spécialistes du changement climatique. Le Professeur Tabunshchikov est également l'un des principaux experts russes en matière de chauffage, de ventilation, d'air conditionné et la thermodynamique des bâtiments.

C'est un grand pas en avant pour le pays d'avoir des normes environnementales spécialement adaptées aux stades de football.

"Mettre en place des normes vertes en Russie est une tâche aussi vaste qu'importante", témoigne-t-il. "C'est un grand pas en avant pour le pays d'avoir des normes environnementales spécialement adaptées aux stades de football. Ce sera l'une des retombées majeures de la Coupe du Monde et cela peut contribuer à l'émergence d'une nouvelle génération de spécialistes."

Alors que la construction et la réfection des stades de Russie 2018 bat actuellement son plein, il est essentiel d'en réduire l'impact environnemental dès maintenant, mais aussi une fois qu'ils seront opérationnels.

"Un impact pour les décennies à venir"
Le COL et les autorités compétentes de la FIFA sont déterminés à ce que les stades soient conformes aux exigences de la FIFA en termes de construction durable. La mise en place d'une norme nationale pour les stades encourage par ailleurs la construction en Russie d'autres infrastructures sportives aussi économiques qu'écologiques.

"Cet atelier a rassemblé d'éminents spécialistes, des personnes à la pointe dans ce domaine", se félicite Guy Eames, responsable du Conseil russe des constructions vertes. "Les discussions sont désormais engagées. On ne peut pas minimiser l'importance de ce travail. Le fait d'utiliser des technologies vertes aura un impact pour les décennies à venir. Les villes hôtes de Russie 2018 auront non seulement des stades aux normes de la FIFA, mais elles ont également l'intention de mettre en œuvre des projets de construction majeurs respectueux de l'environnement."

"Il est très important pour nous de voir les mentalités évoluer en Russie, que ce soit du côté des architectes ou des promoteurs", poursuit Eames. "Il y a encore cinq ans, peu de monde dans le pays connaissait la finalité de ces normes, mais nous avons aujourd'hui des centaines de spécialistes œuvrant dans le domaine des constructions vertes. Malgré la crise économique, ces dernières gagnent du terrain rapidement. Il y a de nombreux avantages à construire dans le respect des exigences environnementales."

Explorer le sujet