Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Hitzfeld ferme les portes de la gloire

Head coach Ottmar Hitzfeld of Switzerland speaks to his players in a huddle
© Getty Images

Il a fallu attendre 30 minutes après le coup de sifflet final pour voir la porte du vestiaire suisse de l'Arena de São Paulo s'ouvrir enfin. Le sélectionneur Ottmar Hitzfeld a été le premier à sortir, d'une démarche inhabituellement lourde. Le technicien allemand a gonflé les joues, avant de promener son regard d'acier sur l'assistance. Malgré les circonstances difficiles, il ne s'est pas dérobé face aux journalistes et aux caméras qui l'attendaient. Au bord des larmes et la gorge serrée, il a répondu à toutes les questions. Les derniers jours et même les dernières heures ont visiblement été très durs sur le plan émotionnel pour cet immense entraîneur.

Le but d'Angel di Maria à la 118ème minute de jeu n'a pas seulement scellé le destin de la Suisse dans cette Coupe du Monde de la FIFA™ ; il a aussi sonné le glas de la carrière de Hitzfeld. La veille, l'ancien international allemand avait eu la douleur d'apprendre la disparition de son frère, auquel il était très lié.

Pourtant, le sélectionneur de la Suisse ne s'est jamais laissé abattre par le chagrin. À le voir, personne n'aurait pu se douter du drame qu'il venait de vivre. En bon professionnel, il a orchestré avec le talent le jeu de son équipe. Sous son impulsion, la Suisse est même passée tout près d'éliminer l'Argentine du quadruple FIFA Ballon d'Or Lionel Messi.

Le perfectionniste
Cet ultime match a permis à Hitzfeld d'apprécier une dernière fois les retournements de situation dont le football est friand. Le technicien de 65 ans a suivi l'intégralité du match depuis le bord de sa zone réservée. De là, il n'a cessé de pousser et d'encourager ses joueurs en leur indiquant du geste et de la voix la marche à suivre. Avant la prolongation et pendant la mi-temps, il a longuement discuté avec eux. Du début à la fin, il a donné le sentiment d'avoir trouvé la bonne formule pour faire déjouer son adversaire. Cette quête de perfection restera sa marque de fabrique.  

Hitzfeld a toujours été connu pour son souci du détail tactique. Il prépare toujours minutieusement chaque rencontre. "C'est un perfectionniste", confiait à son sujet Michel Pont, son adjoint en équipe de Suisse, dans un entretien accordé à FIFA.com. En six ans de collaboration, il a appris à apprécier les qualités du Général. "C'est un personnage. Il a une philosophie extraordinaire, construite autour du mot respect. Il donne beaucoup à ses joueurs. Tous ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer en gardent un souvenir ému."

Les intéressés confirment. "C'est un homme admirable et nous avons tous beaucoup d'admiration pour lui. J'ai toute confiance en lui, même lorsqu'il décide de me laisser sur le banc. Nous lui devons énormément. Il a transformé le visage de l'équipe nationale en donnant leur chance aux jeunes", explique Haris Seferovic, interrogé par FIFA.com. Si la Suisse figure aujourd'hui en huitième de finale de l'épreuve suprême, elle le doit en grande partie à son sélectionneur. Depuis sa nomination en 2008, il s'est attaché à construire une équipe compétitive, malgré les départs d'internationaux de premier plan comme Alexander Frei. "Il a construit une belle équipe, qui fera encore parler d'elle à l'avenir", confirme Granit Xhaka au micro de FIFA.com. "Il a réalisé un travail énorme", renchérit Josip Drmic.
* Une légende vivante*
Dès que l'on évoque Gottmar, les joueurs n'ont que des compliments à la bouche. Il fallait donc un match d'anthologie pour clore dignement une carrière si bien remplie. "Le métier d'entraîneur, c'est fini pour moi, mais je suis fier de ce que j'ai accompli", assure Hitzfeld. Il suffit de jeter un œil à son palmarès pour constater qu'il a effectivement toutes les raisons d'être fier. Il a pris place sur le banc en 1983, dès la fin de sa carrière de joueur. Après avoir fait ses premières armes à Zoug, Aarau et Zurich, il a connu la gloire au Borussia Dortmund et au Bayern Munich. À partir de 2008, il a pris en main les destinées de la Suisse. Il compte deux titres de champion de Suisse, sept titres de champion d'Allemagne, deux Ligues des champions de l'UEFA et une Coupe du Monde des Clubs de la FIFA à son tableau de chasse. Partout où il est passé, il n'a laissé que de bons souvenirs. Aujourd'hui encore, on peut entendre les supporters du Bayern chanter : "Ottmar Hitzfeld, du bist der beste Mann" ("Ottmar Hitzfeld, c'est toi le meilleur").

Il ne laissera pas seulement le souvenir d'un technicien ambitieux, mais aussi celui d'un homme élégant, dans son éternel imperméable. Son assistant se rappelle déjà avec nostalgie de leur collaboration : "Il y a beaucoup de moments extraordinaires qui me viennent à l'esprit. Mais ce qui m'impressionnait le plus, c'est qu'il notait tout. Il n'a jamais eu besoin de la technologie. Il inscrivait tout ce dont il avait besoin dans son petit calepin, à l'aide d'un crayon", raconte Pont.

Maintenant, Hitzfeld n'a plus besoin d'écrire. Après une dernière interview, il a laissé les caméras derrière lui pour retrouver le vestiaire. Les journalistes qui se sont attardés ont pu assister à la sortie d'un grand entraîneur. Ottmar Hitzfeld quitte le football mondial comme il se doit, la tête haute.  

'Lieber Ottmar.' You can look back at your career with great pride. Thank you, for what you gave to the Game. pic.twitter.com/GpBpG2y8Pj

— Joseph S Blatter (@SeppBlatter) 1. Juli 2014

*'Cher Ottmar.' Vous pouvez contempler votre carrière avec une grande fierté. Merci, pour tout ce que vous avez donné au jeu.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Argentine - Suisse en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Argentine - Suisse en images

01 juil. 2014

Ottmar Hitzfeld (Suisse)

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ottmar Hitzfeld (Suisse)

01 juil. 2014

Angel di Maria of Argentina celebrates scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Angel tombé du ciel (1:0)

01 juil. 2014

Head coach Alejandro Sabella of Argentina looks on

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

ARG-SUI : Les déclarations

01 juil. 2014