Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Honda : "Le Japon peut se qualifier"

Keisuke Honda of Japan runs with the ball
© Getty Images

L’attaquant japonais Keisuke Honda, très en vue en ce moment, est persuadé de pouvoir continuer sur sa lancée contre le Paraguay, mardi à Tshwane/Pretoria en huitième de finale.

Honda, milieu de terrain reconverti attaquant, a déjà inscrit deux buts pour le Japon en Afrique du Sud, s’affirmant comme un des hommes forts des Samouraïs bleus, qui atteignent les huitièmes de finale pour la première fois de leur histoire hors de leurs bases. Alors que les hommes de Takeshi Okada tablent désormais sur une accession inédite en quart de finale, le joueur du CSKA Moscou s’est montré optimiste au micro de FIFA.com : "Le Paraguay est une très bonne équipe mais je suis convaincu que je peux marquer et que le Japon peut se qualifier".

Milieu devenu attaquant
Honda a été l’auteur d’un splendide coup franc lors du succès 3:1 sur le Danemark qui a permis au Japon d’accéder aux huitièmes de finale. En trompant Thomas Sorensen à près de 30 mètres, le numéro 18 a confirmé sa réputation de spécialiste des coups de pied arrêtés. On l’avait déjà vu à l’œuvre en huitième de finale de la Ligue des champions de l'UEFA cette saison, face au FC Séville, avec une longue frappe qui avait qualifié le CSKA. "J’ai toujours à cœur de marquer sur coup franc avec le Japon car je passe beaucoup de temps sur ce point à l’entraînement. Comme j’ai une frappe puissante, c’est généralement moi qui intervient sur les coups francs éloignés, tandis que Yasuhito Endo s’occupe des autres", a déclaré l’intéressé à propos de ses talents d’artificier.

Endo s’est également mis en valeur en inscrivant le deuxième but sur coup franc face au Danemark. C’était la première fois que le Japon marquait trois buts dans un même match de Coupe du Monde de la FIFA. Mais c’est Honda qui est tenu pour principal artisan du beau parcours nippon, lui qui avait déjà donné la victoire aux siens en première journée du Groupe E face au Cameroun (1:0). Habituellement aligné dans l’entrejeu, Honda a été repositionné en attaquant de pointe par Okada, à la recherche d’une solution pour pallier le manque d’efficacité constaté lors des matches de préparation (un but en quatre rencontres).

Méfiance, prudence
Le buteur providentiel a également démontré de belles qualités de passeur en offrant un caviar à Shinji Okazaki pour l’estocade face aux Danois, avec à la clé la deuxième place du groupe. "J’aimerais inscrire d’autres buts mais l’essentiel est que l’équipe gagne ce match. Je ferai de mon mieux pour aider l’équipe à atteindre son objectif et je me fiche pas mal de marquer, du moment que l’on se qualifie", a assuré Honda à l’issue d’un entraînement la veille du match face au Paraguay.

Les Guarani, premiers du Groupe F, apparaissent comme des adversaires sérieux, débarrassés de leur réputation d’équipe ultra défensive. Honda estime que ses protégés ont raison de se méfier des Sud-américains, qui souhaitent tout autant qu’eux s’ouvrir les portes des quarts. "Ils appliquent un pressing agressif et sont très dangereux en contre-attaque, ce qui nous obligera peut-être à jouer plus bas. Nous devrons fournir plus d’efforts qu’eux pour les priver d’occasions".

Les propos de Honda sont confortés par son sélectionneur, qui exhorte ses joueurs à entrer sur le terrain prêts à tout donner. "Le Paraguay est un adversaire redoutable mais pas imbattable. Nous avons vraiment une chance si nous jouons à 100% de notre potentiel. J’espère que mes joueurs seront dans les meilleures dispositions physiques et mentales demain afin d’obtenir la meilleure performance possible", a observé le technicien.

Explorer le sujet