Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le jour de gloire d'Iniesta

Andres Iniesta of Spain holds the trophy in the Spanish dressing room
© Getty Images
Andres Iniesta of Spain celebrates scoring
© Getty Images

Ça ne semblait pas être son jour. Il ne trouvait pas les espaces, ses passes ne faisaient plus la différence et il a échoué dans un face-à-face avec Maarten Stekelenburg pour avoir tergiversé avant de tirer. Mais Andrés Iniesta a plus d'un tour dans son sac.

Il l'avait montré en demi-finale de la Ligue des Champions de l'UEFA 2009, contre Chelsea, en inscrivant à l'ultime seconde le but qui a propulsé Barcelone en finale, à Rome. Il l'a montré également dans le dernier match du premier tour, en marquant contre le Chili le but de la victoire (2:1) synonyme de qualification et de première place pour l'Espagne. En huitième, il a trouvé l'ouverture pour combiner avec Xavi, qui a servi David Villa, avec à la clé un but qui a éliminé le Portugal et propulsé l'Espagne en quart. Aujourd'hui, il a remis ça une ultime fois, à la 116ème minute de la finale, pour placer son pays sur le toit du monde.

"J'ai eu une première possibilité de marquer le but de la victoire. Je l'ai manquée, mais ce n'est pas grave. Tout ce qui compte, c'est que nous avons gagné la Coupe du Monde", a déclaré à FIFA.com le grand protagoniste de la soirée.

*Hommage à Jarque
*
Juste après avoir marqué le but historique, Iniesta a enlevé son maillot pour dévoiler un débardeur sur lequel on pouvait lire une dédicace très spéciale. "Oui, je dédie ce but à Dani Jarque (joueur de l'Espanyol de Barcelone décédé en août 2009)", dit-il avec un visage devenu grave un bref instant. "Dans ces moments, tous les souvenirs refont surface, il y a beaucoup d'émotion…"

"L'Espagne mérite cette Coupe du Monde. C'est quelque chose qui restera dans toutes les mémoires. Il faut en être fier et en profiter", poursuit le feu follet espagnol. "Je suis heureux, très heureux, d'avoir marqué ces buts décisifs", ajoute-t-il avant que ses coéquipiers ne lui fondent dessus.

Et déjà, l'auteur du but de la victoire file vers les vestiaires, loin des caméras, là où il se sent le plus à l'aise. "L'équipe a fait un excellent travail", conclut-il. Ses coéquipiers le poussent vers le devant, il les précède en traînant les pieds, en route vers la salle de presse. Gerard Piqué, Carles Puyol et Cesc Fàbregas le suivent de près et entonnent : *"Andrés te queremos, somos campeones del mundo" *(Andrés, on t'aime, on est champions du monde). Voilà résumées en une phrase toutes les émotions de la folle nuit à venir.

Explorer le sujet

Articles recommandés

L'Espagne fête la victoire

Coupe du Monde de la FIFA™

L'Espagne fête la victoire

11 juil. 2010