Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022 - Rep. de Corée

Jung Woo-young, inspiration 2002 et ambition 2022

Jung Wooyoung of South Korea battles for possession
© Getty Images
  • Jung Wooyoung a participé à Russie 2018 où la République de Corée a battu l'Allemagne
  • Le milieu de terrain veut gagner le titre continental avec Al Sadd
  • Il estime que Qatar 2022 sera une expérience inoubliable pour tous

L'été 2002 est, encore aujourd'hui, une sorte de conte de fée pour la République de Corée, co-organisatrice de la Coupe du Monde de la FIFA™ en Corée et au Japon. Le tournoi, au terme duquel les Guerriers Taeguk finissent à une honorable quatrième place, a marqué un tournant pour la jeunesse Coréenne qui, inspirée par les prestations de leur sélection nationale, s'est mise à rêver en grand.

À Ulsan, une ville qui accueille trois rencontres de la phase finale 2002, des milliers de personnes se retrouvent dans le stade de la ville qui sert de fan zone où sont diffusés les matches de l'équipe nationale. Jung Wooyoung, pas encore âgé de 13 ans, s'y rend en famille et voit les héros nationaux se hisser jusqu'en demi-finales. "Je me souviens encore de ces moments inoubliables", raconte Jung. "On jouait vraiment bien et on battait grandes équipes après grandes équipes. C'était formidable de les voir gagner des matches et d'aller jusqu'en demi-finales. C'est en les regardant jouer en direct que j'ai eu envie de suivre leurs traces."

Si l'actuelle vedette des Guerriers Taeguk chérit encore ces instants de Coupe du Monde, il ne pensait pas un jour vivre le tournoi en vrai, 16 ans plus tard, à Russie 2018. S'exprimant au micro de FIFA.com, Jung affirme : "Je n'aurais jamais imaginé disputer la Coupe du Monde si tôt dans ma carrière, mais grâce à ma persistance et à mon travail, j'ai pu progresser dans mon jeu et obtenir mon ticket parmi les 23 joueurs convoqués en Russie. C'est quelque chose dont je peux être fier."

Entré en cours de jeu dans les deux premières rencontres, le milieu défensif est titulaire dans le dernier match de groupe, face à l'Allemagne. "Après nos défaites contre la Suède et le Mexique, personne ne pensait qu'on puisse même faire match nul contre l'Allemagne", explique Jung. "C'était un match difficile contre une équipe qui n'a jamais cessé d'attaquer, mais nous étions déterminés à gagner et notre travail a fini par payer."

"Nous étions contents d'avoir battu les champions du monde en titre et d'avoir prouvé que nous pouvions être à la hauteur des grandes équipes", ajoute-t-il. "Nous voulions nous qualifier pour les huitièmes de finale, mais la chance ne nous a pas souri dans les deux premiers matches. Nous n'étions pas satisfaits de notre élimination dès la phase de groupes, c'est certain, et nous nous attendions à un retour difficile à la maison. Mais quand nous sommes sortis de l'aéroport, des milliers de supporters nous attendaient. Ils nous ont remerciés pour nos bonnes prestations. C'était génial."

Expérience et ambition

Fort de ses deux années d'expérience internationale supplémentaire depuis la Russie, Jung est aujourd'hui un pion essentiel de la République de Corée pour les qualifications de Qatar 2022. À ce titre, il espère que son pays, actuellement deuxième de son groupe, puisse poursuivre une belle tradition qui l'a vu se qualifier pour chaque édition de la compétition mondiale depuis Mexique 1986.

Avec huit points au compteur, la République de Corée se trouve derrière le Turkménistan, leader avec neuf points, et à égalité de points avec le Liban. Les Coréens présentent cependant une meilleure différence de buts (10 buts marqués, aucun encaissé), ce qui renforce leurs chances d'atteindre le dernier tour qualificatif et ainsi participer à Qatar 2022.

Expérience au Qatar

Entre 2011 et 2018, Jung a vécu sa première expérience professionnelle à l'étranger, avec des clubs au Japon et en RP Chine. Il signe ensuite à Al Sadd, au Qatar, où il dispute actuellement sa deuxième saison. Après deux années passées dans le pays qui va accueillir la prochaine édition de la compétition mondiale, il s'est bien adapté à la vie dans le Golfe.

Jung a déjà eu l'opportunité d'évoluer dans les deux stades de Qatar 2022 qui ont déjà ouvert leurs portes, sur les huit qui seront utilisés. "C'est génial de passer devant les stades", se réjouit-il. "Tu ressens tout de suite cette envie d'y jouer. On a déjà disputé plusieurs matches au Stade Khalifa International et au Stade Al Janoub à Al Wakrah. C'est génial ! Je peux imaginer ce que vont ressentir les joueurs qui viendront disputer la Coupe du Monde dans deux ans. J'espère être à mon meilleur niveau pour pouvoir continuer à évoluer en équipe nationale et participer à ce grand tournoi."

Jung Woo-young of Al-Sadd SC challenges for the ball with Cedrick Sansot
© Getty Images

Avec Al Sadd, Jung a remporté la Qatar Stars League, la Supercoupe Sheikh Jassim du Qatar et la Coupe du Qatar. La Ligue des champions de l'AFC reste cependant l'objectif suprême après avoir été éliminé en demi-finales lors des deux dernières éditions.

Après avoir partagé le vestiaire à Al Sadd avec l'emblématique Xavi Hernandez, aujourd'hui entraîneur de l'équipe, Jung se considère chanceux. "Je me souviens l'avoir vu jouer à la Coupe du Monde 2002", conclut Jung. "J'ai continué à le regarder avec Barcelone et l'Espagne par la suite. Il a eu une carrière formidable. C'était géant de jouer à ses côtés à Al Sadd, où j'ai beaucoup appris grâce à lui. C'est un grand homme et il a un bel avenir d'entraîneur devant lui", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Wuilker Farinez of Venezuela celebrates

Qatar 2022 - Venezuela

La Vinotinto joue la carte jeunes

05 août 2020

Oday Dabbagh of Palestine dribbling

Qatar 2022 - Palestine

Dabbagh,  retour en forme pour retour en force

01 août 2020