Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA™

Incas et Kiwis pour le dernier sésame

Christian Cueva of Peru is challenged by Michael McGlinchey of New Zealand
© Getty Images
  • Pérou et Nouvelle-Zélande se disputent le dernier billet pour Russie 2018
  • A l'aller, les deux équipes se sont quittées sur un nul 0:0 en Océanie
  • Les Péruviens espèrent revenir en Coupe du Monde après 36 ans d'absence

Quatre-vingt-dix minutes. Peut-être 120. Éventuellement un peu plus si une séance de tirs-au-but est nécessaire pour départager les deux équipes. Après 33 mois d’éliminatoires, on va en tout cas bientôt savoir qui du Pérou ou de la Nouvelle-Zélande va décrocher l’ultime sésame pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018.

Le suspense est grand - au match aller, les deux équipes n’ont pas réussi à se départager (0:0) - et l’attente est maximale. Pour les Incas, *elle dure depuis 36 ans puisqu’ils n’ont plus participé à cette compétition depuis 1982. La dernière apparition des *Kiwis dans ce tournoi date certes d’il y a moins longtemps (Afrique du Sud 2010) mais elle leur avait laissée un goût amer : les Néo-Zélandais avaient été éliminés sans avoir connu la moindre défaite.

Le match
Pérou - Nouvelle-Zélande, Stade Nacional de Lima, 21h15 (heure locale)

*A savoir *
*On prend les mêmes : *Le sélectionneur péruvien Ricardo Gareca devrait faire confiance au même onze qui a fait match nul à l’aller en Nouvelle-Zélande et qui a ajouté, par là-même, une septième unité à sa série de matches sans défaite dans ces éliminatoires. Le front de l’attaque sera donc occupé par un trio Jefferson Farfan - Christian Cueva - Edison Flores sous pression. La qualification passe nécessairement par une victoire, la cinquième dans ces qualifications, le Pérou comptant par ailleurs trois matches nuls et deux défaites (15 buts marqués, 14 concédés).

Un bon résultat à confirmer : *"0:0 a été un bon résultat", s’est réjoui le milieu de terrain des *All Whites Bill Tuiloma, après la première manche. L’avenir dira s’il a eu raison. En tous cas, les Néo-Zélandais peuvent se targuer de n’avoir pas pris le fameux but à domicile, qui pèse souvent lourd dans ce genre de double confrontation. Autre motif de satisfaction avant ce match crucial, le retour de l’expérimenté Chris Wood - 24 buts en 55 sélections - qui n’avait pas été aligné à Wellington suite à une douleur musculaire.

Joueur à suivre
Christian Cueva (Pérou)

Buteur à quatre reprises dans ces qualifications, et trois fois passeur décisif, le milieu de terrain péruvien a souvent fait la différence pour les Incas. Face à des Néo-Zélandais vraisemblablement repliés en défense, sa vista et son talent pourraient faire la décision.

La stat

1 - Comme le nombre de buts marqués à l’extérieur par la Nouvelle-Zélande en match de barrage pour la Coupe du Monde. Il a été inscrit en 2013 face au Mexique et n’avait sauvé que l’honneur puisque les* All Whites* s’étaient inclinés 5:1 à Mexico.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Nouvelle-Zélande 0:0 Pérou en images

Coupe du Monde de la FIFA™

Nouvelle-Zélande 0:0 Pérou en images

11 nov. 2017

Christian Cueva of Peru is challenged by Michael McGlinchey of New Zealand

Coupe du Monde de la FIFA™

Le Pérou tient le coup (0:0)

11 nov. 2017

Sweden's players celebrate at the end of the match

Coupe du Monde de la FIFA™

Des Suédois tout à leur joie

14 nov. 2017

Gianluigi Buffon of Italy dejected at the end of the match

Coupe du Monde de la FIFA™

Buffon rend les armes dans les larmes

14 nov. 2017

Massimo Luongo of Australia struggles for the ball with Jorge Carlos of Honduras

Coupe du Monde de la FIFA™

Australiens et Honduriens à tout ou rien

14 nov. 2017