Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

L'Allemagne sous le choc et le poids des questions

Une fois de plus, le champion du monde est éliminé : incompréhension, confusion, déception. L’histoire se répète : comme en 2010 et 2014, le champion du monde en titre n’a pas survécu à la phase de groupes. Et pourtant, avant le troisième et dernier match de groupe, perdu 0-2 contre la République de Corée,personne ne croyait ou ne voulait croire à ce scénario catastrophe.

Il suffisait de se promener dans les couloirs de la Kazan Arena à l’issue de la partie pour prendre la mesure du séisme. Tous les visages affichaient la même stupéfaction. Même les volontaires, les nombreux employés présents ou les représentants des médias du monde entier ont eu bien du mal à masquer leur incrédulité. Du côté des acteurs de la rencontre, les Sud-Coréens affichaient des mines réjouies, tandis que les Allemands semblaient encore sous le choc. Les hommes de Joachim Löw ont passé un long moment enfermés dans les vestiaires.

Sans doute est-il encore trop tôt pour se risquer à une analyse technique de cet échec. Ce sont les émotions qui dominent pour l’heure.

Incompréhension

"Je n’imaginais pas un instant que nous puissions perdre aujourd’hui contre la Corée du Sud. Le football allemand a tout perdu, tout ce que nous avions construit ces dernières années. Depuis 2006, nous avions toujours atteint au moins les demi-finales." - Joachim Löw, sélectionneur de l’Allemagne

"Nous avons eu beaucoup d’occasions, moi le premier. J’aurais dû marquer à la 85ème ou à la 86ème minute. Notre dernière prestation vraiment convaincante remonte à l’automne 2017. Ça commence à faire loin." - Mats Hummels

"Avant le tournoi, nous avions dit que les champions du monde devaient tenir un rôle important dans cette équipe. Je suis le premier à prendre mes responsabilités. Maintenant, nous devons assumer les conséquences de ce fiasco." - Sami Khedira

"Nous sommes tous encore sous le choc. Dans ces circonstances, tout ce que nous pourrions dire sonnerait faux." - Thomas Müller

Déception

"Évidemment, c’est une énorme déception. Il y a eu un silence pesant. En ce moment, nous avons beaucoup de mal à trouver nos mots. Je dois comprendre ce qui n’a pas fonctionné, mais je suis évidemment responsable. Je suis terriblement déçu. Dès demain, nous allons nous retrouver pour discuter de l’avenir." - Joachim Löw

"Nous sommes tristes et perplexes. Par-dessus tout, je crois que nous sommes très déçus d’avoir manqué l’énorme opportunité qui s’est présentée aujourd’hui." - Manuel Neuer, capitaine de l’Allemagne

"C’est une soirée très, très triste pour nous. Nous sommes vraiment terriblement déçus." - Mats Hummels

"L’équipe vit l’un de ses moments les plus difficiles. C’est aussi le cas pour moi à titre personnel." - Sami Khedira

"Nous sommes très déçus, mais nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Nous n’avons marqué que deux buts en trois matches. Et nous n’avons jamais réussi à garder nos cages inviolées." - Thomas Müller

"Personne ne parle, nous sommes tous perdus dans nos pensées. Il y a beaucoup de tristesse. On ressent une grande frustration et énormément de déception autour de cette équipe." - Oliver Bierhoff, manager de la sélection

"J’attends une analyse détaillée. Ensuite, nous discuterons et nous tirerons les conclusions qui s’imposent." - Reinhard Grindel, président de la DFB

Confusion

"Nous y avons cru jusqu’au bout. Nous avons tiré, mais le ballon ne voulait pas rentrer. Nous avons eu notre chance. Mais nous n’avons pas su la saisir." - Mats Hummels

"Nous n’avons pas réussi à marquer, à prendre l’avantage. Ça s’est répété à chacune de nos sorties dans ce tournoi. C’est difficile d’expliquer pourquoi." - Joachim Löw

"Même si nous étions passés, notre parcours se serait arrêté au tour suivant ou en quart de finale. Nous ne méritions pas d’aller plus loin, il faut le dire clairement. Nous sommes seuls responsables. C’est à la fois triste et décevant." - Manuel Neuer

"Nous avons eu du mal dans les matches de préparation avant le tournoi, mais nous pensions pouvoir surmonter ça. Il va falloir se livrer à une analyse critique, mais pas ce soir." - Sami Khedira

"L’équipe est au plus mal. C’est d’autant plus terrible que nous terminons derniers du groupe. J’ai 28 ans et je ne vais pas annoncer ma retraite internationale une demi-heure après notre élimination de la Coupe du Monde. La question ne se pose pas." - Thomas Müller

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

La Suède trois fois trop forte pour El Tri (0-3)

27 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

La Corée entraîne le champion dans son élimination (2-0)

27 juin 2018