Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

L'Equateur émerveille, les gros bras se réveillent

Argentina players celebrate after defeating Colombia
© AFP

LE FILM DE LA JOURNÉE - Facile vainqueur au Venezuela, l’Équateur boucle l’année en tant que seul leader du classement des qualifications de la CONMEBOL pour la Coupe du Monde de la FIFA™. La Tri est la seule sélection sud-américaine à avoir engrangé les 12 points en jeu.

Les Équatoriens ont pour seuls dauphins les Uruguayens, qui ont dominé le champion d’Amérique du Sud en titre, le Chili. Grâce à son succès autoritaire à Montevideo, la Celeste dépasse la Roja, qui se retrouve dans un wagon d'équipes à 7 points aux côtés du Paraguay et du Brésil. Les Guarani ont battu les Boliviens dans la difficulté à Asunción tandis que les Auriverdes ont dominé les Péruviens à Salvador de Bahía.

Cette quatrième journée, qui n’a engendré aucun nul, a également été marquée par le premier succès de l’Argentine, victorieuse 1:0 de la Colombie à Barranquilla. Résumé avec FIFA.com.

*L'affiche
*
Uruguay 3:0 Chili*
Diego Godín (23'), Álvaro Pereira (61'), Martín Cáceres (65')

Dans un duel très engagé, la *Celeste a lavé l’affront de son élimination par la Roja lors de la dernière Copa América en s’imposant 3:0 à Montevideo. L’équipe dirigée par Óscar Tábarez a muselé les visiteurs et livré une prestation de bonne facture dans l’ensemble, même si l’on notera que ses trois buts ont été inscrits par des défenseurs sur des coups de pied arrêtés. Le Chili, dont le meneur de jeu Jorge Valdivia a écopé d’un carton rouge après le coup de sifflet final, n’a toujours pas gagné au Centenario dans le cadre des qualifications mondialistes. En huit matches dans le bastion charrúa, il n’a rapporté qu’un seul nul.

Les autres rencontres
*L’
Équateur* a confirmé son excellente forme du moment en décrochant une logique victoire 3:1 au Venezuela. Fidel Martínez, Jefferson Montero et Felipe Caicedo ont fait trembler les filets pour la Tri, qui ne s’était pas imposée en territoire vinotinto depuis 2000 (deux défaites et un nul). Mention spéciale à Caicedo, buteur pour la quatrième fois consécutive dans les qualifications en cours et même pour la cinquième si l’on remonte à la campagne pour Brésil 2014. En fin de match, Josef Martínez a sauvé l’honneur pour la Vinotinto, qui reste bredouille et réalise son pire départ depuis l’adoption du nouveau format de mini-championnat avec matches aller-retour.

L’Argentine a retrouvé le chemin de la victoire en s’imposant 1:0 en Colombie. L’unique but de la partie est à mettre au crédit de Lucas Biglia, qui n’avait jamais fait trembler les filets en 38 apparitions avec l’Albiceleste. La Colombie ne s’était plus inclinée chez elle en qualifications mondialistes depuis sept matches et sa défaite face à l’Argentine dans le cadre de la quatrième journée de la compétition préliminaire pour Brésil 2014 (six victoires et un nul). Grâce à ce succès, les vice-champions du monde portent leur série d’invincibilité en qualifications face aux Cafeteros à quatre matches (trois victoires et un nul).

Quant au Brésil, il n’a pas eu à forcer son talent pour dominer le *Pérou *3:0 à Salvador de Bahía. Douglas Costa, Renato Augusto et Filipe Luís ont alimenté la marque pour la Canarinha, qui reste sur trois succès de rang face aux *Incas *dans le cadre des éliminatoires, tous sans encaisser de but. Cela fait 25 matches que les Péruviens ne se sont pas imposés en déplacement (deux nuls et 23 défaites). Leur dernier succès à l’extérieur remonte à juin 2004 et une victoire 3:1 en Uruguay.

Enfin, le Paraguay l’a emporté 2:1 chez lui face à la *Bolivie *après avoir été mené au score. Yasmani Duk a inauguré la marque pour les visiteurs juste avant l’heure de jeu, mais l’Albirroja a répliqué du tac-au-tac par Darío Lezcano (61’) et Lucas Barrios (64’). Les Guarani, qui ont terminé le match à dix suite à l’exclusion de Pablo Aguilar, ont remporté leurs neuf duels à domicile face à la Verde dans le cadre de la compétition préliminaire.

Le joueur
Diego Godín (Uruguay)

Le capitaine uruguayen n’avait marqué aucun but lors de ses 32 premiers matches de qualifications mondialistes, mais la campagne pour Russie 2018 lui permet de se rattraper. Le pensionnaire de l’Atlético de Madrid a en effet signé trois réalisations en quatre matches, ce qui fait de lui le meilleur buteur de sa sélection à ce stade. Notons également qu’à chaque fois que Godín a marqué, la Celeste s’est imposée. La seule rencontre lors de laquelle le défenseur est resté muet, face à la Colombie, s’est soldée par une défaite.

*La saviez-vous ?
*
Avec ses quatre succès consécutifs, l’Équateur réalise le deuxième meilleur départ dans les qualifications sud-américaines depuis l’adoption du format actuel, en route vers France 1998. Seule l’Argentine, qui avait enchaîné cinq victoires de rang au cours de la campagne d’accession à Corée/Japon 2002, a signé une entame plus dévastatrice que la Tri.

*Entendu...
*

"12 points qui nous remplissent de joie et nous incitent à continuer à lutter. Ensemble, on pourra toujours y arriver ! Allez la TRI !" - Felipe Caicedo, attaquant de l'Equateur

12 puntos que nos llenan de ilusión y nos compromete a seguir luchando. Juntos siempre se podrá! Vamos TRI ! pic.twitter.com/5848CenW8S

— Felipe Caicedo (@FelipaoCaicedo) 18 Novembre 2015

* *

Les résultats
17 novembre

Colombie 0:1 Argentine

Venezuela 1:3 Équateur

Uruguay 3:0 Chili

Paraguay 2:1 Bolivie

Brésil 3:0 Pérou

Explorer le sujet

Articles recommandés