Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

La fin d'une histoire, le début d'une autre...

Laurent Koscielny and Mamadou Sakho of France hug
© Getty Images

Si le parcours de la France s’est arrêté en quart de finale de Coupe du Monde de la FIFA 2014, ce 4 juillet, c’est d’autant plus le cas pour Mickaël Landreau. A 35 ans, le gardien remplaçant des Bleus participait du banc de touche à son dernier match professionnel, au Maracana, contre l’Allemagne. "Ce n'est jamais facile de finir comme ça", confie-t-il au micro de laFIFA, le sourire un peu forcé. "C’était une soirée bizarre, compliquée, frustrante que je ne pourrai évidemment pas oublier. Dans le jeu, on a montré des choses très intéressantes, mais on est encore une équipe très jeune…"

Né dans les années 70, le doyen du groupe France était le seul Tricolore à avoir connu les défaites de 1982 et 1986 face à l’Allemagne, et à avoir été réellement capable de mesurer le poids de l’histoire de ce quart de finale entre la Nationalmannschaft et la France. Un match qui s’est finalement "joué à peu de choses" selon les termes de Landreau. "Il y avait moyen de passer. On les a fait douter. Il nous a manqué l’expérience du plus haut niveau. Qu'ils avaient". Et Manuel Neuer…

Car si Hugo Lloris a rendu une copie presque parfaite, évitant le break allemand par des arrêts réflexes (73ème et 83ème)  que dire de la prestation du portier allemand ? "Aujourd’hui, Neuer montre l’étendue de ce que peut apporter un gardien. Il fait partie de l’équipe, il joue haut, au pied… C’est ce qui ce fait de mieux au monde. Finir au Maracana, contre lui, au moment où il est à son apothéose, je prends cela comme un clin d’œil du destin. J’ai fait quelques matches contre lui, je l’ai vu débuter… Ce soir, il m’a même demandé mon maillot : J’avoue que ça m’a touché."

L’Allemand l’était sans doute également. Car Landreau est un véritable monument du football français. "Il a eu une magnifique carrière, c’était son dernier rendez-vous aujourd’hui, mais il va commencer une deuxième vie que je lui souhaite la meilleure possible", confirme Didier Deschamps, son sélectionneur, au micro de la FIFA. Recordman du nombre de matches joué en Ligue 1 (795), marque établie sous le maillot de Bastia cette année, Landreau a toujours connu de loin ou de près l’équipe de France depuis la Coupe du Monde de la FIFA 2006. Une longévité et une constance dans la performance qui le rend sans doute le plus à même de juger de la récente évolution de l'équipe.

EURO heureux ?
"Il y a eu beaucoup d’investissement dans le travail, dans le groupe, et sur le plan humain : c’est donc la frustration et la déception qui prédominent à chaud. Mais en termes d’image et de prestations, ce qui a été démontré durant cette Coupe du Monde est très positif et très important pour l’équipe de France et pour notre pays" souligne Landreau, qui n’avait pris part ni au fiasco des Bleus en Afrique du Sud, ni à la déception de l'UEFA EURO 2012 en Pologne/Ukraine où la France avait également laissé une piètre image. "Il s’est passé quelque chose. Notre équipe va encore grandir. Il y a l’Euro dans deux ans, l’expérience d’une Coupe du Monde va servir."

Finalement, c’est bien cela qu'il faut retenir de la campagne mondialiste des* Bleus*. Si elle n’a pas balayé les vieux démons du passé - toujours incapable de battre l’Allemagne dans une phase de Coupe du Monde - la France a tout de même chassé ses plus récents fantômes au Brésil. "Je suis très fier de ce qu’ont réalisé mes joueurs durant cette Coupe du Monde. Il n’a pas manqué grand-chose aujourd’hui. En face, on avait une équipe qui avait l’habitude de ces rendez-vous, l’expérience aussi. Il nous a juste manqué l’efficacité", regrette Deschamps avant de conclure : "Cette équipe est jeune et elle a beaucoup de qualités footballistiques et mentales. Il faudra s’appuyer là-dessus pour le prochain rendez-vous, l’Euro."

Une histoire se termine pour Landreau, une autre commence pour Didier Deschamps et les Bleus.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Kevin De Bruyne of Belgium celebrates scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

La Belgique regardera l'Argentine dans les yeux

04 juil. 2014

France's Just Fontaine is carried by his teammates at the end of the match after scoring four goals to clinch third place for France

Coupe du Monde de la FIFA 1958™

Fontaine, Just indétrônable

03 juil. 2014

France - Allemagne en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

France - Allemagne en images

04 juil. 2014

Joel Campbell of Costa Rica celebrates scoring his team's first goal

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Campbell, le minot du clan tico

04 juil. 2014

Neymar of Brazil looks on

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Neymar, l'origine d'un futur mythe

03 juil. 2014

Karim Benzema of France shoots against Mats Hummels (2nd R) and goalkeeper Manuel Neuer of Germany

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

La France tombe sur un mur (0:1)

04 juil. 2014

Mats Hummels of Germany celebrates scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Hummels, la naissance d'un leader

04 juil. 2014

Manuel Neuer of Germany gestures

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Schürrle et Neuer donnent le meilleur

01 juil. 2014