Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Russie 2018

La Suisse gâche la fête brésilienne (1-1)

Si le Brésil avait bien entamé sa soirée, la fête a finalement été troublée par la Suisse. Dans l'ensemble, le score final (1-1) reflète la physionomie de la rencontre entre ces deux équipes, qui faisaient leur entrée en lice dans le Groupe E de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Le Brésil a monopolisé le ballon, sans se procurer d'occasions franches. Les Sud-Américains ont tout de même pris l'avantage au bout de 20 minutes grâce à la spécialité de Philippe Coutinho : un spectaculaire tir enroulé de l'extérieur de la surface, qui est venu se loger dans la lucarne opposée de Yann Sommer.

Mais la suite du match allait se charger de ramener les enthousiastes supporters brésiliens à la réalité. La Suisse a maintenu son effort et dès la reprise, le coup de tête de Steven Zuber a permis à la Nati d'égaliser. Le doute s'est ensuite progressivement installé dans les têtes des quintuples champions du monde qui, malgré quelques occasions en fin de match, n'ont pas su ajuster leur viseur, ni leur jeu.

Analyse du reporter d'équipe

Giancarlo Giampietro, Brésil [Suivre : Twitter | Facebook]
Le Brésil n'a pas su imposer son style contre un adversaire très physique, dans une rencontre compliquée pour Neymar et ses coéquipiers. Malgré l'exploit précoce de Coutinho, la sélection auriverde s'est procuré ses meilleures occasions dans les dernières minutes. Aucun des joueurs de Tite ne s'attendait à un match facile.

Alan Schweingruber, Suisse [Suivre : Twitter | Facebook]
Personne ne s'attendait à un aussi bon début de deuxième période de la part des Suisses. L'égalisation leur a permis de se remettre dans le match, après une entame tonitruante du Brésil. La pression constante a été décisive pour les hommes de Vladimir Petkovic, qui ont perturbé le rythme des Sud-Américains. Après une deuxième mi-temps de ce calibre, la Nati peut nourrir de grands espoirs.

Homme du Match Budweiser

Philippe Coutinho a été le meilleur acteur d'un rendez-vous compliqué pour les siens. Sa superbe frappe, qui a permis à la Seleçao d'ouvrir le score, figurera peut-être parmi les dix plus belles réalisations de la compétition.

La stat

4 - Valon Behrami est devenu le premier joueur suisse de l'histoire à disputer quatre éditions de la Coupe du Monde : 2006, 2010, 2014 et 2018. Par ailleurs, le record de Kiki Antenen, qui a joué 8 matches sous le maillot suisse dans cette compétition, a été égalé par Stephan Lichtsteiner.

À venir

Brésil - Costa Rica, Groupe E, 22 juin, Saint-Pétersbourg
Serbie - Suisse, Groupe E, 22 juin, Kaliningrad

Explorer le sujet

Articles recommandés

Russie 2018 : Tout savoir sur le Brésil !

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : Tout savoir sur le Brésil !

04 juin 2018

Russie 2018 : Tout savoir sur la Suisse !

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : Tout savoir sur la Suisse !

04 juin 2018