Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022 - CONMEBOL

L’Amérique du Sud sait ce qui l'attend

Draw of South American Qualifiers for Qatar 2022
© Getty Images

Ce 17 décembre, les sélections de la CONMEBOL ont pris connaissance du chemin qu’il leur faudra parcourir pour participer à la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. Le tirage au sort de la compétition préliminaire sud-américaine s’est déroulé à 10h00 (heure locale) à Luque, au Paraguay.

Le rôle de maître de cérémonie a été confié à Hugo Figueredo, Directeur des Compétitions, tandis que le Président de la CONMEBOL, Alejandro Domínguez, a prononcé un discours préalablement au tirage. Roque Santa Cruz, qui a disputé trois Coupes du Monde avec le Paraguay, a quant à lui officié en tant qu’assistant.

La première boule sortie par Santa Cruz a été la Bolivie, représentée sur place par son sélectionneur, le Vénézuélien César Farías, qui a rapidement appris que son équipe entamerait le tournoi par un déplacement au Brésil.

Outre Farías, quatre autres sélectionneurs étaient présents dans la salle : Tite (Brésil), Ricardo Gareca (Pérou), Reinaldo Rueda (Chili) et Rafael Dudamel (Venezuela).

À noter également la présence de l’Argentin Roberto Ayala, membre du staff technique de Lionel Scaloni, et du Paraguayen Justo Villar, Directeur sportif de l’Association Paraguayenne de Football.

La compétition se déroulera de mars 2020 à novembre 2021. Les quatre premiers seront directement qualifiés pour la Coupe du Monde au Qatar, tandis que le cinquième disputera un match de barrage en mars 2022.

Lire également

CONMEBOL : Le calendrier des éliminatoires

Les réactions

"Le Brésil ne se considère pas comme favori, mais ressent la pression, comme à son habitude. Lors de l’édition précédente, nous n’étions pas encore qualifiés après six journées ! Le chemin est long et tout peut évoluer rapidement. Tout dépendra du moment et de l’état de forme de nos joueurs. Ce tournoi est très exigeant sur les plans tactique et technique, mais aussi mental". - Tite, sélectionneur du Brésil 🇧🇷.

"Nous traversons une bonne période actuellement, mais nous ne savons comment nos joueurs se sentiront au mois de mars prochain. Par rapport à l’édition précédente, la situation est différente, parce qu’aujourd’hui nous avons plus d’expérience. Nous savons cependant que ça ne suffit pas. Ce serait bien de démarrer par une victoire, mais il faudra surtout rester concentré pendant tout le tournoi et être présent pour le sprint final". - Ricardo Gareca, sélectionneur du Pérou 🇵🇪.

"Nous allons analyser le calendrier à tête reposée, mais je pense que le tirage nous a été relativement favorable. Les sélections dont les joueurs évoluent dans les plus grands championnats auront un certain avantage. Il sera important de suivre l’état de forme de chaque joueur sélectionné. Notre objectif est de retrouver un bon niveau et de revenir en Coupe du Monde". - Reinaldo Rueda, sélectionneur du Chili 🇨🇱.

Former Paraguayan soccer player Roque Santacruz shows the lot of Chile during the qualifiers draw 
© imago images

"Un tirage au sort comme celui-là est une bonne chose, car cela permet de dissiper les éventuelles suspicions. Commencer par la Colombie et le Paraguay illustre bien le niveau de cette compétition. Nous la préparons très bien et nous l’abordons avec enthousiasme et espoir, chose que nos supporters ressentent. Nous avons la mentalité et les joueurs qu’il faut pour nourrir cet espoir". - Rafael Dudamel, sélectionneur du Venezuela 🇻🇪.

"Il sera primordial de profiter de notre avantage lorsque nous jouons à domicile. Je l’ai vécu en tant qu’adversaire, donc je sais exactement ce que cela signifie de jouer à La Paz. Si nous restons organisés, tant sur le terrain qu’en dehors, je suis convaincu que nous pouvons réaliser une bonne campagne de qualification". - César Farías, sélectionneur de la Bolivie 🇧🇴.

"La phase de qualification est très difficile, car il faut jouer contre tout le monde et que le calendrier n’est pas simple. Ce serait bien de prendre un bon départ, mais le chemin est très long. Nous devons être compétitifs et prendre du plaisir avant tout". - Roberto Ayala, membre du staff de Lionel Scaloni (Argentine) 🇦🇷.

"Les matches à domicile décident de la qualification, et c’est l’une des choses qui nous ont manqué lors de l’édition précédente du tournoi. Ce sera extrêmement important de commencer par une victoire à domicile". - Justo Villar, Directeur sportif de l’Association Paraguayenne de Football 🇵🇾.

Explorer le sujet

Articles recommandés