Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

L'année de tous les exploits pour le Panama

© FIFA.com
  • Les hommes, les femmes et les jeunes du Panama ont brillé en 2018
  • FIFA.com retrace l’historique de cette réussite exceptionnelle
  • Des larmes, des arrêts et des surprises

Le cru 2018 du football au Panama fera date. FIFA.com retrace l’historique de cette réussite exceptionnelle

18 juin - Sotchi, Russie

Près de 5 000 Panaméens débarquent sur les bords de la mer Noire pour voir leur équipe nationale devenir la 79ème nation à prendre part à la Coupe du Monde de la FIFA™. Le président Juan Carlos Varela est parmi eux. Sans ses gardes du corps, il déambule parmi les supporters avant le match et participe aux chants à la gloire des Canaleros. En entendant l’Himno Istmeño, l’hymne national, retentir dans le stade Ficht avant le coup d’envoi du match contre la Belgique, le capitaine Roman Torres ne peut retenir ses larmes. À la télévision, les commentateurs David Samudio et Miguel Angel Remon s’embrassent avec émotion. Tout un pays vit un instant historique.

24 juin, Nijni-Novgorod, Russie

Menés 6-0 par l’Angleterre, les joueurs panaméens auraient pu être tentés de baisser les bras. Mais Ricardo Avila continue de se battre. Il décoche un centre à destination de Felipe Baloy qui, en extension, parvient à reprendre le ballon du bout du pied droit pour le glisser au fond des filets de Joe Hart. À 8h40 du matin, une foule en larmes emplit les rues de Panama City. Le journaliste qui commente le match sur TV Max parvient à glisser, entre deux sanglots : "But ! But ! Felipe a marqué en Coupe du Monde ! C’est notre premier but !"

30 juin, Panama City, Panama

Des Panaméens euphoriques se retrouvent dans la rue pour acclamer leurs héros. Les Canaleros ont fait honneur à tout un pays en tenant en échec Kevin De Bruyne, Eden Hazard et la Belgique pendant une mi-temps, en livrant 45 minutes courageuses contre l’Angleterre et en s’inclinant de justesse face à la Tunisie. Les joueurs paradent dans le bus à impériale qui les mène de l’aéroport international Tocumen au parc Urraca. Plusieurs d’entre eux se voient remettre à cette occasion les clés de la ville.

7 octobre 2018, Cary, États-Unis

Les Américaines, championnes du monde en titre, s’imposent 5-0 dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Fance 2019, mais la gardienne panaméenne de 17 ans, Yenith Bailey, réalise une performance extraordinaire, malgré le score final. À l’issue de la rencontre, Carli Lloyd, The Best - Joueuse de la FIFA 2016 et deuxième du classement en 2017, vient féliciter en personne l’héroïne du jour, en compagnie des autres Stars and Stripes.

10 octobre 2018, Cary, États-Unis

Les Canaleras enregistrent le meilleur résultat de leur histoire, une victoire 2-0 sur le Mexique qui prive El Tri d’une troisième participation consécutive à l’épreuve mondiale. Bailey réalise en tout 37 arrêts en trois matches, mais son intervention sur le penalty de Charlyn Corral en première mi-temps est l’une des plus importantes. Suite à cet exploit, les protégées de Victor Suarez obtiennent trois chances de se qualifier pour France 2019. Malheureusement pour elles, elles échouent face au Canada, s’inclinent aux tirs au but devant la Jamaïque et sont battues par l’Argentine dans le barrage CONCACAF-CONMEBOL. Malgré cet échec, cette campagne préliminaire restera longtemps dans les mémoires panaméennes.

6 novembre, Bradenton, États-Unis

Le Canada, qui compte dans ses rangs un gardien de la Juventus et plusieurs pensionnaires de MLS, aborde la rencontre en favori. C’est pourtant le Panama qui s'impose 2-1 au coup de sifflet final, grâce à un doublé de Saed Diaz. Son deuxième but illustre toute l’intelligence de ce jeune talent. Les Panaméens en profitent pour s’installer en pole position dans le Groupe D du Championnat U-20 de la CONCACAF.

16 novembre, Bradenton, États-Unis

Trois jours après le but du remplaçant Axel McKenzie, qui a permis au Panama de battre le Salvador, le Mexique l’emporte face au même adversaire et qualifie indirectement les Canaleros pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019. Grâce à un doublé d’Ernesto Walker, le Panama arrache ensuite le nul (2-2) face à une sélection mexicaine qui a déjà remporté l’argent et le bronze en Coupe du Monde U-20.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Russie 2018 : ENG 6-1 PAN, Felipe Baloy (PAN)

24 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Panama 1-2 Tunisie

28 juin 2018