Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Le Brésil compte sur la loi des séries

Thiago Silva and Neymar of Brazil celebrate as Mauricio Isla, Charles Aranguiz and Marcelo Diaz of Chile look on
© Getty Images

Essayez de trouver une quelconque logique géographique pour justifier le degré potentiel d'émotion à venir dans un match à élimination directe en Coupe du Monde de la FIFA™ est une véritable gageure, pour ne pas dire une tentative d'avance vouée à l'échec. Cela est d'autant plus vrai dans une édition comme Brésil 2014, où cinq rencontres de huitièmes de finale sont allées en prolongation, ce qui constitue un record historique. En résumé, chaque match de ce Mondial peut nous laisser espérer un déroulement et une issue dramatiques.

Pour le Brésil, la présente édition de la Coupe du Monde présente pourtant des similitudes avec les cinq précédentes remportées par la Seleção. Les cinq fois où elle a été championne du monde, elle a battu en finale une équipe européenne. Mais chacune de ces cinq fois également, les Auriverdes ont d'abord écarté de leur route des sélections sud-américaines.

Que peut-on conclure exactement de ces données ? "Jouer contre une équipe sud-américaine, c'est toujours différent", analyse Ramires dans un entretien avec FIFA.com, après une bataille physique et psychologique épique contre le Chili, en huitième de finale. "On a parfois l'impression que les sélections sud-américaines ont encore plus envie de nous battre que les autres. Ce sont des matches très difficiles."

Il y a une explication relativement simple à cela. Lorsque le Brésil affronte un adversaire sud-américain, deux scénarios sont possibles : il s'agit ou bien d'une équipe qui a l'habitude de perdre contre la Seleção, et qui souhaite donc faire le match de sa vie, ou alors de l'un des deux éternels rivaux des Brésiliens sur la scène continentale et même internationale, à savoir l'Argentine et l'Uruguay.

Des chiffres favorables,et pourtant...
Sur les 13 matches qu'il a disputés contre un adversaire sud-américain dans l'épreuve reine, le Brésil n'en a perdu que deux : la dernière rencontre, qui faisait office de finale, en 1950 contre l'Uruguay, et le huitième de finale contre l'Argentine en 1990. Le reste de ce bilan est de neuf victoires et deux nuls pour le Brésil, y compris celui d'il y a quelques jours face au Chili (1:1), à Belo Horizonte. Avec la Colombie, adversaire du Brésil en quart de finale à Fortaleza, le bilan est largement en faveur du pays hôte : 15 victoires, huit nuls et seulement deux défaites. Sur la scène sud-américaine, seul le Venezuela compte moins de victoires que la Colombie sur le Brésil - une seulement -. Malgré ces chiffres, personne n'imagine un instant que la confrontation du vendredi 4 juillet puisse être une formalité pour le Brésil. La raison en est simple : il s'agit d'un quart de finale, entre deux équipes sud-américaines. Rien à ajouter.

"Émotionnellement, ce sont des matches très compliqués. Les équipes européennes ne sont pas habituées à jouer contre le Brésil, alors que les sélections sud-américaines nous rencontrent sans arrêt, en Copa América, lors des qualifications… Et puis il y a un côté technique. C'est un football différent", affirme Dani Alves au micro de FIFA.com. "Mais même cet aspect-là des choses a évolué. Aujourd'hui, la quasi-totalité des grands joueurs sud-américains évoluent en Europe. Cela se traduit par des matches encore plus intenses qu'auparavant entre sélections sud-américaines, avec un niveau très élevé."

Pour être complet avant cette confrontation entre le Brésil et la Colombie à l'Arena Castelão, il faut encore donner quelques chiffres. Sur 449 matches officiels entre le Brésil et un rival continental, la Seleção n'en a perdu que 87, dont plus de la moitié contre l'Argentine ou l'Uruguay. "De toute façon, ça ressemblera à un match de Copa America, à ceci près que la pression sera beaucoup plus forte", conclut Dani Alves.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Fans du  Match Colombie - Grèce

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Fans du Match Colombie - Grèce

14 juin 2014

Portugal's forward Cristiano Ronaldo (centre R) chats with fans after a training session at Moises Cicarelli stadium in Campinas

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Spectateurs connaisseurs

27 juin 2014

Brazil fans watch a live broadcast of the Brazil-Cameroon match at the FIFA Fan Fest on Copacabana

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

La Coupe du Monde. De tout le monde

26 juin 2014

James Rodriguez of Colombia celebrates scoring his team's second goal

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

James, l’homme qui tombe à pic

29 juin 2014

Christian Stuani of Uruguay goes up for a header against Leighton Baines of England

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Stuani et la Celeste en terrain conquis

27 juin 2014

Argentine - Bosnie-Herzégovine en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Argentine - Bosnie-Herzégovine en images

15 juin 2014

Colombie - Uruguay en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Colombie - Uruguay en images

28 juin 2014