Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Copa América 2019

Le Brésil, douze ans après

Dani Alves of Brazil and teamamtes pose with the trophy after winning the Copa America Brazil 2019 Final match
© Getty Images
  • Sans Neymar, le Brésil remporte chez lui la Copa América
  • Le Pérou crée la surprise en atteignant la finale de l'épreuve
  • L'Argentine de Messi se console avec le Bronze

Vainqueur des quatre précédentes compétitions continentales organisées sur ses terres, le Brésil n’a pas fait d’exception pour cette édition 2019 de la Copa América. Les hommes de Tite ont soulevé le trophée dimanche au stade Maracaná, après s’être imposés 3-1 face au Pérou.

Everton, Gabriel Jesús et Richarlison, sur penalty, ont illuminé la finale qui s’est conclue sur un neuvième sacre continental pour les Auriverdes, le premier depuis 2007. La Seleção se rapproche un peu plus des écuries les plus titrées dans cette épreuve, à savoir l’Uruguay (15) et l’Argentine (14).

FIFA.com revient sur le meilleur de la Copa América, Brésil 2019, qui a fourni quelques indications sur le niveau actuel des formations sud-américaines avant le début de la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, l’an prochain.

Champion : Brésil

Privés de leur superstar Neymar, les hôtes ont toutefois confirmé leur statut de favoris sur le terrain. Grâce à l’énorme apport offensif de Dani Alves ainsi qu’à l’importance de Gabriel Jesús dans les moments décisifs, le Brésil s’est montré supérieur à ses voisins sud-américains. Tite a également pu compter sur un Everton percutant sur le côté gauche et sur une défense solide dans les temps faibles. Pour preuve, la sélection canarinha n’a encaissé qu’un seul but en six rencontres : le penalty de Paolo Guerrero en finale.

Vice-champion : Pérou

Les protégés de Ricardo Gareca abordaient cette épreuve avec quelques incertitudes. S’ils semblaient en effet avoir perdu de leur jeu et de leur efficacité après Russie 2018, les Incas sont progressivement montés en puissance au fil des matches pour accéder à leur première finale continentale depuis 1975. Après une défaite 5-0 contre le Brésil au premier tour et une place en quart de finale acquise sur le fil, les Péruviens ont éliminé la redoutable sélection uruguayenne aux tirs au but, grâce à une prestation de haut vol de Pedro Gallese. Ils ont ensuite livré leur meilleure performance dans ce tournoi pour se défaire du Chili, double vainqueur de la compétition. Battue en finale, la Blanquirroja a tout de même posé quelques difficultés à la Seleção et peut nourrir de grands espoirs pour l’avenir.

Players of Peru celebrate after winning during a penalty shootout after the Copa America Brazil 2019 quarterfinal 
© Getty Images

Troisième : Argentine

L’Albiceleste était très mal engagée dans cette compétition, avec une défaite face à la Colombie et un match nul contre le Paraguay. Elle a tout de même achevé sa campagne sur une meilleure note, en s’adjugeant le bronze grâce à son meneur Lionel Messi, à son buteur Sergio Agüero et à la contribution de petits nouveaux, comme l’attaquant Lautaro Martínez ou encore le milieu Rodrigo de Paul. Les succès contre le Qatar et le Venezuela ainsi que la demi-finale correcte face au Brésil permettent au sélectionneur Lionel Scaloni de conserver sa place à la tête du groupe argentin, du moins jusqu’à la fin de l’année.

 Sergio Aguero of Argentina celebrates with teammates after scoring the opening goal during the Copa America Brazil 2019 Third Place match
© Getty Images

La stat

5

Avec trois buts inscrits lors de cette édition 2019, Paolo Guerrero fait désormais partie des cinq meilleurs artificiers de l’histoire de la Copa América, avec quatorze unités au total. L’Argentin Norberto Méndez et le Brésilien Zizinho (17) occupent la tête du classement, devant le Péruvien Teodoro Fernández et l’Uruguayen Severino Varela (15).

Les prix

🏆 Meilleur joueur : Dani Alves

⚽️ Meilleur buteur : Everton (3)

🧤 Meilleur gardien : Alisson Becker

🤝 Fair-play : Brésil

Everton, Alisson Becker and Dani Alves of Brazil pose with their trophies after winning the Copa America Brazil 2019
© Getty Images

Explorer le sujet