Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Le vainqueur de la campagne de la FIFA en finale

Quand Aram Cherkezyan a reçu l'e-mail l'informant qu'il avait gagné un voyage à la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ à Moscou, l'informaticien arménien de 25 ans n'y a pas cru. "J'avais entendu parler du programme de compensation, et je pensais que c'était une situation 'gagnant-gagnant'. J'étais heureux d'aider, mais quand j'ai été contacté par la FIFA, j'ai pensé que c'était un canular."

En avril, la FIFA a lancé une campagne encourageant les personnes qui avaient réussi à acheter des billets à compenser gratuitement les émissions de carbone liées à leur voyage pour se rendre à la Coupe du Monde. Tous les détenteurs de billets ont été invités à s'inscrire sur FIFA.com et à participer à la campagne. Pour chaque détenteur de billet qui s'est inscrit, la FIFA a compensé 2,9 tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (tCO2e), soit l'émission moyenne d'un détenteur de billet en provenance de l'étranger. Lors de l'inscription, les fans ont automatiquement participé à un tirage au sort pour gagner deux billets pour la finale au stade Loujniki.

Le vainqueur de ce prix spécial est Cherkezyan, un grand fan du Real Madrid, qui a d'abord assisté à son premier match de Coupe du Monde (Angleterre-Colombie), puis à sa première finale – le tout grâce à la FIFA.

"Le football est l'une des choses les plus aimées et les plus chères au monde. Quand nous apprendrons à nous démener pour le changement climatique autant que nous le faisons pour le football, nous vivrons dans un environnement beaucoup plus vert. En tant que fans de football, nous devons transmettre la planète la plus saine possible à la prochaine génération de supporters", a-t-il expliqué.

La campagne vue de l'intérieur
La FIFA et le Comité Organisateur Local compensent toutes les émissions d'exploitation qui dépendent directement d'eux. Cela comprend les émissions résultant des déplacements et de l'hébergement de l'ensemble du personnel, des officiels, des équipes, des bénévoles et des invités, ainsi que les émissions provenant des sites, des stades, des bureaux et de la production télévisuelle.

Au total, la FIFA compense 259 547 tonnes de CO2 (243 000 de ses propres émissions et 16 547 des fans qui ont participé au concours gratuit) par le biais de compensations carbone Gold Standard de Russie et de la plateforme en ligne "Climate Neutral Now" des Nations unies pour l'annulation volontaire des réductions d'émissions certifiées.

"Le climat de la Terre change en raison de l'activité humaine. Nous devons réduire les émissions qui pénètrent dans l'atmosphère", déclare Federico Addiechi, Responsable du Développement durable et de la diversité de la FIFA. "La FIFA s'est engagée à compenser toutes ses émissions de carbone liées à la préparation et à l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA, mais nous voulions également profiter de l'occasion pour sensibiliser les fans à l'impact environnemental de leurs déplacements et aux moyens de l'atténuer. Aujourd'hui, nous sommes très heureux des résultats de ce programme et de la campagne correspondante."

Parmi le portefeuille de projets, il y a un programme de faibles émissions de carbone dans la ville russe de Sharya, qui remplace les combustibles fossiles dans une usine de transformation du bois par la biomasse, ce qui entraîne une réduction substantielle des émissions de gaz à effet de serre provenant de l'usine. Pour plus d'informations sur ce projet et d'autres initiatives sélectionnées dans la plateforme Climate Neutral Now, cliquez ici.

Pour plus d'informations sur la Stratégie de Développement durable de la FIFA pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, veuillez cliquer ici.

Documents connexes

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Climate Action at the 2018 FIFA World Cup

12 avr. 2018