Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Les Caraïbes, carrefour de cultures

Netherlands Antilles' capitain Robin Nelisse tries to keep control over the ball, on February 6, 2008
© AFP

La mer des Caraïbes et ses innombrables îles et archipels constituent un véritable carrefour de cultures, de langues et de styles. Des Bahamas, au nord, à Trinité-et-Tobago, au sud, la région connaît encore aujourd'hui de nombreuses influences en termes de football. Afrique occidentale, Espagne, Pays-Bas, Angleterre ou France : toutes les grandes écoles de jeu sont ici représentées.

Sur le terrain, ce cocktail inédit se traduit par un savant mélange de technique, de puissance et d'individualisme. Mais les joueurs insulaires se caractérisent avant tout par leur extraordinaire passion et leur ingéniosité. FIFA.com vous propose de plonger dans les eaux limpides des Caraïbes et de partir à la découverte de l'étrange histoire d'amour qui unit les habitants de la région au ballon rond.

Les pays caribéens souffrent de la faible densité de leur population, d'économies souvent sinistrées et vivent sous la menace de toutes sortes de catastrophes naturelles. Pour prendre l'exemple le plus frappant, l'île de Montserrat a vu les deux-tiers de sa population quitter ses terres suite à l'éruption du volcan de la Soufrière en 1995. Malgré cette situation difficile, de nombreux joueurs partis s'établir en Angleterre sont revenus le mois dernier pour participer aux éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Malheureusement, leur bonne volonté n'a pas été récompensée, puisque leur équipe s'est lourdement inclinée (1:7) face au Surinam, patrie d'origine de quelques grands noms du football néerlandais, comme Clarence Seedorf, Frank Rijkaard ou encore Ruud Gullit.

La Coupe du Monde de la FIFA
En dépit de ces conditions difficiles, les pays caribéens (on en recense actuellement 23 affiliés à la FIFA) ont tout de même réussi à qualifier quatre représentants en phase finale de Coupe du Monde de la FIFA. Cuba fut le premier d'entre eux. Profitant des forfaits du Mexique et des Etats-Unis, les Cubains ont même atteint les quarts de finale de France 1938. Vint ensuite Haïti. La première république noire au monde, fondée suite à une révolte d'esclaves, a fait partie des attractions de RFA 1974. Pendant six minutes, les insulaires ont même pu rêver à un exploit inimaginable grâce au but de Emmanuel "Manno" Sannon face à une équipe d'Italie qui avait conservé ses cages inviolées pendant 13 matches. Finalement, les Haïtiens se sont inclinés 1:3, mais Sannon, dont la mort, survenue en début d'année, a donné lieu à une journée de deuil dans sa ville de Port au Prince, est encore aujourd'hui considéré comme un véritable héros dans toute la région.

La Jamaïque et sa collection d'internationaux exilés en Angleterre s'est illustrée lors de France 1998. Malgré une victoire de prestige sur le Japon, les Jamaïcains ont toutefois quitté le tournoi à l'issue du premier tour. Enfin, Trinité-et-Tobago a fait ses grands débuts sur la scène mondiale à l'occasion d'Allemagne 2006. Emmenés par le célèbre technicien néerlandais Leo Beenhakker, les Soca Warriors ont arraché le nul à la Suède, avant de faire sérieusement douter l'équipe d'Angleterre.

"Il sera toujours le bienvenu chez nous", assure le gardien Shaka Hislop à propos de son ancien sélectionneur. Visiblement, les exploits de Beenhakker à la tête du plus petit pays à avoir jamais atteint la phase finale d'une Coupe du Monde de la FIFA ont laissé un souvenir impérissable. "Chez nous, tout le monde sait que, même s'il est né aux Pays-Bas, c'est un Trinidadien de cœur".

Les Caraïbes et le Vieux Continent
Ce citoyen d'honneur inattendu, qui préside désormais aux destinées de la Pologne, n'est pas le seul lien qui unit les Caraïbes à l'Europe. Bon nombre de joueurs ayant fait leurs preuves sur le Vieux Continent sont très liés à cette région du monde. Les Français Thierry Henry, Lilian Thuram et William Gallas sont tous originaires de cette partie du monde. Dwight Yorke, l'ancienne star de Manchester United qui évolue aujourd'hui à Sunderland, fut l'une des révélations d'Allemagne 2006 au poste de milieu défensif.

Ricardo Gardner est né à St. Andrew Parish (Jamaïque) et a fait ses grands débuts à Harbour View à l'âge de 14 ans. Aujourd'hui, il compte parmi les vieux habitués de la défense des Bolton Wanderers, en Premier League. Jason Roberts (Blackburn Rovers) est l'international grenadien le plus capé. Enfin, Marlon Harewood et Emmerson Boyce pourraient bien prendre part au match de la Barbade contre les Etats-Unis comptant pour les éliminatoires d'Afrique du Sud, programmé en juin.

Dans un passé récent, l'ancien international tricolore Jocelyn Angloma est retourné aux Abymes (Guadeloupe) après avoir officiellement raccroché les crampons. Mais, incapable de résister à l'appel du terrain, il décide de participer aux éliminatoires de la Gold Cup avec la sélection locale. Alors que personne n'attendait la Guadeloupe à pareille fête, l'ancien Marseillais et ses coéquipiers défient tous les pronostics en s'invitant en demi-finale de l'épreuve continentale. "J'ai connu beaucoup de belles choses, tout au long de ma carrière, confiait à l'époque Angloma, auteur de deux buts décisifs dans le tournoi, au micro de FIFA.com, mais rentrer chez moi pour accomplir un tel exploit, c'est exceptionnel".

Malheureusement pour Angloma et ses amis, la Guadeloupe ne peut pas prendre part aux éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA en raison de son appartenance à la nation française. Ce qui n'empêche évidemment pas bon nombre de sélections régionales de profiter des premiers tours de la compétition préliminaire pour faire parler d'elles.

Objectif : Afrique du Sud 2010
A l'issue du premier tour des éliminatoires de la zone CONCACAF, 14 sélections caribéennes restent encore en compétition. Pour l'heure, la principale surprise est venue des Antilles Néerlandaises, qui ont dominé 3:0 le Nicaragua sur l'ensemble des deux manches, grâce en grande partie à l'apport de plusieurs professionnels évoluant dans le championnat néerlandais. Au prochain tour, cette sélection atypique sera opposée à Haïti. D'autres nations plus modestes encore, comme la Grenade ou la Barbade, ont réussi à s'attacher les services de professionnels évoluant à l'étranger et pourraient donc profiter des prochaines échéances pour faire parler d'elles.

Toutefois, difficile d'imaginer les grandes puissances régionales tomber de leur piédestal. La Jamaïque pourra ainsi compter sur l'expérience de Rene Simoes, l'homme qui avait mené les Raggae Boyz à la phase finale de France 1998. Trinité-et-Tobago a fait appel à l'expérimenté colombien Francisco "Pacho" Maturana, mais le pays va devoir avant tout régler le conflit qui oppose actuellement les joueurs au président de la fédération.

Paradis des outsiders et lieu d'échange entre le Nouveau Monde et le Vieux Continent, les Caraïbes vivent depuis des années au rythme du football et tout porte à croire que la passion des insulaires pour le beau jeu n'est pas près de s'éteindre dans cette région du monde.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

St. Vincent a de l'ambition

16 mai 2008

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Kenwyne Jones : "Une position délicate"

22 mai 2008

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Gardner: "La Jamaïque est prête"

30 mai 2008

Bermuda took care of the Caymans over two legs

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Bermudes et Bahamas avancent

31 mars 2008

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Roberts au service de la Grenade

25 mars 2008

Caribbean United III

Live

Caribbean United III

03 avr. 2008

Caribbean United II

Live

Caribbean United II

03 avr. 2008

Caribbean United

Live

Caribbean United

03 avr. 2008