Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Les déclarations

Sven Goran Eriksson head coach of Ivory Coast looks thoughtful
© Getty Images

Sven-Göran Eriksson, sélectionneur de la Côte d’IvoireIl aurait fallu qu'on marque plus vite pour les désorganiser et y croire. Mais ils ont gardé leur discipline. On s'est créé beaucoup d'occasions, et je ne peux pas être négatif sur ce match, au contraire. Nous avons des regrets sur les quinze dernières minutes contre le Portugal. On aurait du prendre plus de risques pour marquer. Quand j'ai accepté ce travail, il était très clair que ce serait jusqu'à la fin de notre Coupe du Monde, et c'est aujourd'hui. Mais je suis très content de cette mission. Parce que cette équipe s'est améliorée au fil du temps. Elle l'a montré tout au long de ces trois matches. Elle a acquis de la discipline, de l'organisation. Ces joueurs sont bons, ils écoutent, ils veulent apprendre, travailler. La Côte d'Ivoire a une belle équipe et un très bel avenir.

Kim Jong Hun, sélectionneur de la RDP CoréeJe pense que l’expérience est positive, et malgré les trios défaites nous avons livré au moins deux bons matches. Cette compétition peut nous servir à poser les bases sur lesquelles s’appuyer pour progresser et revenir. Cette Coupe du Monde nous a été très utile. Et jusqu’à la dernière minute du dernier match, mes joueurs n’ont jamais renoncé à faire des efforts.

Didier Drogba, capitaine et attaquant de la Côte d’Ivoire et Homme du Match BudweiserOn a fait le maximum pour sortir de ce groupe. Mais le classement FIFA a été respecté. En 2006 déjà, on avait un groupe très difficile, et ce fut encore le cas cette année. On est déçu. Dans ce groupe, nous avons de très bons joueurs. On a montré dans les matches qu'on pouvait rivaliser avec les meilleures équipes. J'ai un petit regret, surtout contre le Portugal. On aurait pu marquer un but. Je suis très content d'avoir disputé ma deuxième Coupe du Monde d'affilée, comme mon pays.

Salomon Kalou, attaquant de la Côte d’IvoireNous avons progressé. Nous étions mieux preparés qu’en 2006. Nous savions comment nous situer et ce que nous devions faire sur le terrain. Aujourd’hui, nous étions bien organisés, et à ce niveau nous avons grandi par rapport à notre première Coupe du Monde. Si nous continuons à travailler dur, un jour nous arriverons au sommet. On ne démarre jamais tout en haut, mais on y arrive en travaillant.

Emmanuel Eboué, défenseur de la Côte d’IvoireNous n’avons aucune raison d’être déçu de notre tournoi. Nous avons pris quatre points et perdu seulement contre le Brésil. Nous sommes bien meilleurs qu’il y a quatre ans. Nous jouons davantage comme une équipe. Aujourd’hui, c’était difficile de jouer face à cinq défenseurs, mais nos milieux et nos attaquants ont réussi à trouver des failles. ON a eu beaucoup d’occasions et on aurait du marquer plus de buts.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Romaric of the Ivory Coast (C) celebrates scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Une démonstration pour l'honneur (0:3)

25 juin 2010