Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Les Dragons préparent déjà l'avenir

Slovenian players react at the end of the Group C first round
© AFP

On pouvait lire la déception sur leurs visages. Mercredi soir, les joueurs, les entraîneurs et les dirigeants de l'équipe de Slovénie ont quitté le stade Nelson Mandela Bay de Port Elizabeth la tête basse. Malgré la courte défaite (0:1) concédée face à l'Angleterre, il ne leur aura manqué que deux minutes pour réaliser leur rêve et accéder aux huitièmes de finale. Malheureusement pour eux, le but inscrit par Landon Donovan dans le temps additionnel du match entre les Etats-Unis et l'Algérie a mis un terme à leurs derniers espoirs.

"Je ne peux pas vous dire ce que je ressens", avouait Matjaz Kek à l'issue de la défaite, synonyme d'élimination. Quand j'ai appris que les Etats-Unis avaient marqué, j'étais sidéré." De toute évidence, le sélectionneur slovène a cru jusqu'au bout dans le destin de son équipe. "Que voulez-vous, c'est le jeu. Dans le sport, on ne peut jamais rien prévoir à l'avance."

Déficit d'expérience
Un nul entre les Etats-Unis et l'Algérie aurait permis aux Slovènes de fêter leur première qualification pour le second tour. Au lieu de cela, ils doivent faire leurs valises au terme de la phase de poules, comme cela avait déjà été le cas pour eux en 2002. "Difficile de trouver les mots dans de telles circonstances", reconnaît le capitaine Robert Koren. "Nous avons tout donné et nous avons lutté jusqu'au bout face à une équipe de très haut niveau."

Tout au long de la compétition, la sélection slovène a pourtant fait preuve d'un engagement et d'une volonté à toute épreuve. Mais pour bon nombre d'observateurs, les joueurs de Kek doivent avant tout leur élimination à leur manque d'expérience. Peu habitués à prendre part à de grands tournois internationaux, ils n'ont pas su profiter de leurs temps forts. La Slovénie n'a pas fini de regretter le match nul 2:2 concédé aux Etats-Unis, après avoir pourtant mené 2:0.

Fierté et potentiel"L'équipe est jeune et je suis sûr qu'elle va vite se remettre de cet échec", estime le défenseur Marko Suler. "Effectivement, le noyau dur de cette sélection n'a pas plus de 26 ans de moyenne d'âge et la plupart des internationaux se côtoient depuis les U-15. C'est sans doute ce qui motive l'optimisme des joueurs. "Je suis sûr que nous disputerons encore de grandes compétitions", poursuit Suler. "L'expérience acquise en Afrique du Sud va nous être très utile."

Le sélectionneur est du même avis, lui qui se dit "très fier de ses garçons". "Pour le moment, nous sommes déçus mais j'espère que les joueurs vont vite prendre conscience de l'exploit qu'ils ont réalisé. Nous avons gagné le respect de tous", estime le technicien slovène, arrivé aux commandes de l'équipe nationale en 2007. Kek espère que "les internationaux actuels serviront d'exemple aux générations futures. Ils progressent chaque jour et, d'ici peu de temps, ils seront capables d'aller encore plus loin".

Sans doute le mentor slovène souhaite-t-il que les mérites de cette jeune équipe soient reconnus à leur juste valeur au pays. "Nous avons laissé entrevoir un potentiel énorme dans cette Coupe du Monde. A nous maintenant de l'exploiter au mieux. Il faut en profiter. Nous reviendrons. Maintenant, nous pouvons rentrer chez nous la tête haute. Cette génération a un bel avenir devant elle."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Slovenia - England

Coupe du Monde de la FIFA™

Slovenia - England

23 juin 2010