Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Les outsiders au pouvoir

Stephan Lichtsteiner of Switzerland and Pedro Rodriguez of Spain battle for the ball
© Getty Images

Dans un Groupe H qui semblait être promis au champion d'Europe espagnol, le Chili et la Suisse vont se disputer la premièce place en huitième de finale dans un choc d'outsiders qui ont remporté leur première rencontre.

L'Espagne pour sa part devra refaire ses gammes face au Honduras qui s'est incliné avec les honneurs au premier tour face au Chili (0:1). Considérée comme un des grands favoris de la 19ème édition de la Coupe du Monde de la FIFA, la Furia Roja doit confirmer que son échec contre la Suisse (0:1) n’est qu’un simple incident de parcours.

Le hasard fait parfois bien les choses. Dans le Groupe G, l'affiche entre le Portugal et la RDP Corée avait donné lieu en quart de finale d’Angleterre 1966 à l’un des matches les plus spectaculaires de l'histoire du tournoi (5:3). Cristiano Ronaldo, en panne sèche, rêve aujourd'hui de marcher sur les traces d'Eusebio le footballeur le plus populaire du Portugal, qui avait réussi un quadruplé dans ce match.

Les matches du jourPortugal - RDP Corée, Groupe G, Le Cap, 13h30
Chili - Suisse, Groupe H, Nelson Mandela Bay/Port Elizabeth, 16h00
Espagne - Honduras, Groupe H, Johannesburg - Ellis Park, 20h30

L'affiche*Chili - Suisse

"Le Chili est sans doute l’équipe qui a proposé le meilleur football depuis le début de la Coupe du Monde", estime le légendaire buteur chilien Ivan Zamorano. Très compacte, la *Roja pratique un football résolument offensif impulsé par un Marcelo Bielsa revanchard qui a largement pioché dans l'équipe des moins de 20 ans. Pour contrer cette fougue, la Suisse misera sur la discipline et l'esprit d'équipe qui sont les marques de fabrique de leur entraîneur Ottmar Hitzfeld. Le message parfaitement respecté avait réussi contre l'Espagne. Cette fois la Nati devra se passer des services de sa tour de contrôle Philippe Senderos, blessé. Lors de leur unique confrontation en Coupe du Monde de la FIFA, le Chili s'était imposé (3:1) à domicile en 1962. Mais c'était il y a 48 ans.

Le duel*Espagne - Honduras : déjà une finale

*L'Espagne était arrivée en Afrique du Sud avec un bilan de 44 victoires et une seule défaite lors de ses 48 derniers matches depuis trois ans. A la surprise générale elle a chuté d'entrée contre la Suisse retombant dans ses vieux démons qui la hantent depuis 1950 où elle avait atteint le dernier carré pour la seule fois de son histoire. "Il faut maintenant aborder le match contre le Honduras comme une finale, tenter de remporter les trois points et en faire de même ensuite contre le Chili" annonce désormais Gerard Piqué sourd aux critiques venus de la péninsule.

Entendu…"Depuis quelques années, le niveau des équipes nationales s'est équilibré. Prédire le résultat final ou sous-estimer les équipes adverses c'est le premier pas vers l'échec assuré". - Vicente del Bosque, sélectionneur de l'Espagne


Le saviez-vous ?

Le Chili a vaincu le signe indien. Après 48 années de disette, soit 13 rencontres de phase finale sans la moindre victoire en 1966, 1974, 1982 et 1998, le Chili a enfin vaincu le signe indien en battant le Honduras (1:0) lors de la première journée. Son dernier succès remontait au 16 juin 1962 lors du match de classement pour la 3ème place contre la Yougoslavie (1:0). Désormais les Chiliens sont euphoriques et sont prêts à renverser des montagnes... suisses.

Le coffre-fort de la Nati. La Suisse n'a pas encaissé de but dans un match de phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA depuis 16 ans, date de sa défaite contre l'Espagne (0:3) en juin 1994. Même si la série en cours ne comporte que cinq matches cela relève de la performance car la Nati avait été éliminée en huitième de finale d'Allemagne 2006 par l'Ukraine (0:0, 0 t.a.b 3) sans avoir encaissé le moindre but. Sa victoire au premier tour sur l'Espagne ne fait que confirmer la solidité des coffres helvètes.

Le Rooney asiatique. Surnommé le "Rooney asiatique" ou le "Rooney du peuple", l'attaquant de la RDP Corée Jong Tae Se est un redoutable buteur, notamment sur les coups de pied arrêtés, qui a inscrit 16 buts en 25 rencontres. Possédant trois nationalités (il est né au Japon, a été élevé en République de Corée avant de rejoindre la RDP Corée), il a choisit de représenter le troisième. Avant la Afrique du Sud, il s'est déclaré enchanté du groupe qui va lui permettre de rencontrer ses deux idoles. Il a rapidement récupéré le maillot de Kaka lors de la première journée et a déjà pris une option sur celui de Cristiano Ronaldo.


Explorer le sujet