Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022

21 novembre - 18 décembre

Coupe du Monde de la FIFA 2022™

Les outsiders veulent prendre le pouvoir

© AFP
  • Reprise des qualifications pour la CAN 2019
  • Doubles confrontations pour les 3ème et 4ème journées
  • Gros plans sur les leaders de groupe inattendus

La Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ est déjà loin, mais les équipes africaines, qui ont toutes échoué à franchir le premier tour, l’ont encore dans la tête. Pour tourner définitivement la page, elles se sont fixé l’objectif de briller sur la scène continentale, à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2019, qui se tiendra au Cameroun.

Mais pour cela, encore faut-il se qualifier… Après trois journées, certes le Sénégal et la Tunisie occupent en toute logique la tête de leur groupe, mais dans plusieurs autres poules, des équipes surprises mènent la danse. FIFA.com se penche sur ces leaders inattendus à la veille des troisième et quatrième journées disputées entre le 10 et le 16 octobre prochain.

A ne pas manquer

(matches aller et retour)

Éthiopie - Kenya : Dans un Groupe F homogène où les quatre équipes ont perdu une fois et gagné une fois, le Kenya espère rester le plus longtemps possible en position de se qualifier. Cette double opposition face à l'Éthiopie, sacrée en 1962, mais bien loin de son niveau d’antan, pourrait permettre aux Harambee Stars de faire un pas vers sa première CAN depuis 2004, même si les hommes de Sébastien Migné ont connu une préparation compliquée, notamment pour organiser leur stage à Nairobi et effectuer le déplacement jusqu’à Bahir Dar, en Éthiopie.

Zambie - Guinée-Bissau : La qualification pour la CAN 2017 avait été considérée comme un miracle, mais deux ans plus tard, la Guinée-Bissau confirme que c’était peut-être simplement le début d’un âge doré. Après deux rencontres, les Djurtus sont en tête du groupe, et espèrent y rester à l’issue de leur double confrontation contre la Zambie, en perte de vitesse depuis son titre de 2012, puisqu’elle avait été éliminée au premier tour en 2013 et 2015, et avait manqué l’édition 2017.

Angola - Mauritanie : Après deux victoires en deux matches, la Mauritanie est l’adversaire à battre dans le Groupe I. La double-confrontation contre l’Angola, mondialiste en 2006 mais absent de la scène continentale lors des deux dernières éditions, s’annonce déterminante pour les Mourabitounes, en progrès constant depuis l’arrivée du Français Corentin Martins sur le banc en 2014.

Nigeria - Libye : Difficile à croire, mais avant leur double affrontement, ce sont les Libyens qui occupent la tête du Groupe E, alors que les Nigérians sont en troisième position. Les Chevaliers de la Méditerranée, qui restent sur un solide match nul en Afrique du Sud, espèrent résister au réveil attendu des Super Eagles, qui veulent faire oublier une Coupe du Monde 2018 décevante et une défaite en ouverture des qualifications pour la CAN 2019 à domicile contre l’Afrique du Sud.

Ouganda - Lesotho : Bien engagés dans ces qualifications, les Ougandais ont toutes les cartes en main pour confirmer ce bon départ et se rapprocher de la compétition continentale s’ils négocient bien une double confrontation face au Lesotho, qui pointe à la 145ème place du Classement Mondial FIFA/Coca-Cola, soit 62 places derrière les Cranes.

RD Congo - Zimbabwe : Le Zimbabwe est en tête du Groupe G devant la Zambie, qu’il devance à la différence de buts. Les Warriors espèrent que les positions resteront les mêmes après deux rencontres face à des Léopards qui s’appuient comme toujours sur un noyau de joueur du TP Mazembe, complété par quelques joueurs habitués aux grands championnats européens, notamment la Premier League.

Débuts, retours, et absences

  • L’Egypte de Javier Aguirre jouera contre le Swaziland sans Ramadan Sobhi, mais avec Mohamed Salah.
  • Nicolas Tié et Sangare Ibrahim sont convoqués pour la première fois avec la Côte d’Ivoire contre la République centrafricaine. Wilfried Zaha fait son retour, et Gervinho, blessé, est absent.
  • Première convocation pour Amadou Diawara (Naples) qui pourrait évoluer en milieu de terrain de la Guinée avec Naby Keita (Liverpool) contre le Rwanda.
  • Le capitaine du Ghana Asamoah Gyan, absent sur blessure le mois dernier, fait son retour contre la Sierra Leone. Le gardien Felix Annan, seul joueur évoluant an pays, connaît sa première convocation En revanche, les frères André et Jordan Ayew sont toujours écartés.

"On n’a pas atteint notre objectif, c’est-à-dire les quarts de finale. Mais on n’a pas le temps de rester triste. Il faut tourner cette page et nous l’avons fait. Maintenant, la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun arrive. Elle doit rester notre grand objectif" - Keita Baldé, attaquant du Sénégal

Le point sur les groupes

Groupe A : Sénégal (4 points, +3), Madagascar (4, +2), Guinée équatoriale (3, -2), Soudan (0, -3)
Groupe B : Cameroun (4 points, +1), Maroc (3, +2), Malawi (3, -2), Comores (1, -1)
Groupe C : Mali (6 points, +4), Burundi (4, +3), Gabon (1, -1), Soudan du Sud (0, -6)
Groupe D : Algérie (4 points, +1), Bénin (4, +1), Gambie (1, -1), Togo (1, -1),
Groupe E : Libye (4 points, +4), Afrique du Sud (4, +2), Nigeria (3, +1), Seychelles (0, -7)
Groupe F : Kenya (3 points, 0), Ghana (3, +4), Éthiopie (3, -4), Sierra Leone (3, 0),
Groupe G : Zimbabwe (4 points, +3), RD Congo (4, +2), Congo (1, -2), Liberia (1, -3)
Groupe H : Guinée (6 points, +2), Côte d’Ivoire (3, 0), Rép. centrafricaine (3, 0), Rwanda (0, -2),
Groupe I : Mauritanie (6 points, +3), Burkina Faso (3, 0), Angola (0, -1), Botswana (0, -2),
Groupe J : Tunisie (6 points, +3), Égypte (3, +5), Swaziland (1, -2), Niger (1, -6),
Groupe K : Guinée-Bissau (4, +1), Mozambique (4 points, +1), Zambie (1, -1), Namibie (1, -1),
Groupe L : Ouganda (4 points, +1), Lesotho (2, 0), Tanzanie (2, 0), Cap-Vert (1, -1)

Explorer le sujet