Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022

Les révélations de la Coupe d’Asie

© Getty Images
  • La Coupe d’Asie 2019 a vu l’éclosion de nouveaux talents
  • Les stars de demain sont prêtes à prendre la relève dès les qualifications pour Qatar 2022
  • Coup de projecteur sur cinq de ces révélations

Plusieurs jeunes internationaux ont profité de la Coupe d’Asie de l’AFC 2019 pour se faire un nom sur la scène continentale. Les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ étaient déjà dans tous les esprits, ce qui explique sans doute que de nombreux sélectionneurs aient choisi d’emmener aux Emirats Arabes Unis des effectifs sensiblement remaniés.

Dans ce contexte, le Qatar est incontestablement le pays qui a le mieux tiré son épingle du jeu : à la surprise général, les Bordeaux ont inscrit leur nom au palmarès de l’épreuve pour la première fois de leur histoire. Quelques nouveaux venus talentueux ont également saisi cette opportunité pour démontrer qu’ils avaient parfaitement leur place à ce niveau. Après vous avoir présenté les stars de cette Coupe d'Asie, FIFA.com braque ses projecteurs sur ces joueurs qui ont signé un coup de maître pour leur coup d’essai dans la compétition.

Almoez Ali (Qatar)

Impossible d’évoquer les performances individuelles de cette édition 2019 sans parler d’Almoez Ali. Pratiquement inconnu avant le début de la compétition, l’attaquant de 22 ans commençait tout juste à se faire un nom à Al Duhail. Mais le joueur d’origine soudanaise s’est attaché à prouver qu’il ne fallait pas se fier à ses statistiques apparemment quelconques. Auteur d’un quadruplé contre la RDP Corée, il a établi un nouveau record en signant neuf réalisations dans une seule et même édition. Ali est un buteur puissant, rapide et doté d’un excellent instinct. Son retourné acrobatique sur l’ouverture du score en finale contre le Japon en dit long sur son état de forme et de confiance.

Ritsu Doan (Japon)

Véritable feu-follet, Ritsu Doan est considéré depuis plusieurs années comme l’un des grands espoirs du football nippon. Son voyage aux E.A.U. a été l’occasion pour lui de se montrer à la hauteur de ces nombreux éloges. L’ancien Jeune joueur de l’AFC est à l’origine de 11 occasions franches pour son équipe, ce qui fait de lui le troisième joueur le plus créatif du tournoi. À 20 ans, ce fin technicien a également inscrit deux buts décisifs pour le Japon : le premier contre le Turkménistan et le second sur penalty face au Viêt-Nam, en quart de finale.

Chris Ikonomidis (Australie)

Chris Ikonomidis a fait ses débuts en équipe nationale au lendemain du sacre de l’Australie en Coupe d’Asie 2015. Quatre ans plus tard, il semble arrivé à maturité. Dès son arrivée à la Lazio, le jeune Australien a bénéficié des conseils d'un mentor d'exception, en la personne de Miroslav Klose. Curieusement, Ikonomidis a honoré sa première sélection avant même de disputer son premier match en club. Très en vue cette saison en A-League sous les couleurs de Perth Glory, le jeune prodige a confirmé ses bonnes dispositions actuelles aux E.A.U. Ailier technique et intelligent, Ikonomidis a créé 14 occasions franches en cinq matches. Il a, par ailleurs, délivré la dernière passe sur quatre des six buts de l’Australie dans cette compétition.

Eldor Shomurodov (Ouzbékistan)

Vétéran de la campagne de l’Ouzbékistan en Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015, Shomurodov a fait apprécier son sens de l’efficacité durant son séjour aux E.A.U. Le jeune Ouzbek a frappé à quatre reprises durant la phase de groupes : son but magnifique contre le Japon restera comme l’un des plus beaux du tournoi. Il n’en fallait pas moins pour faire de lui le deuxième meilleur artificier de la Coupe d’Asie 2019, une performance d’autant plus remarquable que Shomurodov a passé moins de temps sur le terrain que les trois joueurs avec lesquels il partage ce titre honorifique. Cet avant-centre grand et puissant de 23 ans évolue à Rostov. Après plusieurs échecs *in extremis*, l’Ouzbékistan rêve d’accéder enfin à la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA. Shomurodov pourrait bien jouer un rôle essentiel dans ce projet.

Kim Minjae (République de Corée)

Puissant, efficace dans le jeu aérien et doté d’un bon toucher de balle, le défenseur sud-coréen n’a pas manqué ses débuts dans une grande compétition internationale, lui qui avait dû renoncer à Russie 2018 pour cause de blessure. Il s’est également illustré dans le domaine offensif en faisant basculer la victoire dans le camp sud-coréen contre la République Kirghize et en marquant un but décisif face à la RP Chine. Élu meilleur jeune joueur de K-League en 2017, l’international de 22 ans semble promis à un bel avenir chez les Guerriers Taeguk.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe d'Asie des Nations de l'AFC

Le Qatar bouleverse la hiérarchie d'Asie

04 févr. 2019

Coupe d’Asie des Nations 2019

La gloire pour le Qatar

01 févr. 2019

Classement FIFA/Coca-Cola

Le Qatar, star du premier classement de 2019

07 févr. 2019