Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022

21 novembre - 18 décembre

Coupe du Monde de la FIFA™

Les stades russes avancent malgré le froid

Peut-on jouer au football en plein hiver, lorsqu’il gèle, que la neige recouvre le gazon et que personne n’a vraiment envie d’aller dehors ? Est-il possible de concevoir des stades aussi accueillants l’été que l’hiver ? La réponse à ces deux questions est un oui franc et massif !

Cette année, l’hiver a été particulièrement rigoureux en Russie. Le niveau de la neige à Moscou a même battu un record vieux de 50 ans. A Iekaterinbourg, on a enregistré 13 % de neige en plus par rapport à l’an passé. Depuis, le printemps a repris ses droits et le mois d’avril se profile déjà à l’horizon. Pour autant, la température ne dépasse toujours pas 0°C. Ces conditions difficiles n’empêchent pas les travaux dans tous les stades de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ de suivre leur cours, sans exception.

Comme vous pouvez le voir sur les photos ci dessus, la neige a recouvert de son blanc manteau plusieurs chantiers de construction dans les villes hôtes. Mais les courageux ouvriers n’ont pas renoncé à poursuivre leurs travaux pour autant ! Bien au contraire, le nombre de travailleurs et de machines sur les sites a augmenté pendant l’hiver. La proportion d’employés ou d’équipements dans les stades dépend du volume de tâches à accomplir pour respecter le planning. Les conditions météorologiques n’entrent donc pas en ligne de compte, comme l’ont confirmé les entreprises.

FIFA.com s’est entretenu avec Yevgeniya Novosad, porte-parole de Stroytransgaz, la société contractante pour les stades de Nijni-Novgorod et Volgograd. "En tout, 850 personnes et 57 appareils ont été employés sur le site de Nijni-Novgorod en décembre. Ces chiffres sont montés à 1 000 personnes et 62 appareils en janvier, puis 1 050 et 65 en février", détaille Yevgeniya. "En ce qui concerne Volgograd, le nombre de travailleurs a été multiplié par près de trois pendant l’hiver, passant de 407 à 1 100."

Pour autant, est-il plus difficile de travailler avec des matériaux de construction lorsque le thermomètre descend très bas ? "Durant la pose du béton, nous avons fait appel à des technologies de durcissement électriques qui changent directement la composition chimique du ciment. Nous avons ajouté des composants plastifiants et résistants au gel au cours de cette phase, afin d’améliorer la durée de vie du ciment", explique Novosad.

Concernant les travaux en cours, ceux-ci se concentrent principalement sur la pose de béton et l’excavation. A Nijni-Novgorod, tout le premier niveau et la moitié du niveau du deuxième niveau sont sortis de terre pendant l’hiver. Au cours de la même période, les ouvriers de Volgograd ont travaillé sur le deuxième niveau et les tribunes. A Iekaterinbourg, ils ont commencé l’assemblage de la structure métallique qui soutiendra le toit. Celui-ci recouvrira l’ensemble des places.

Avec l’arrivée du printemps, il faut s’attendre à ce que les chantiers des stades de Russie 2018 entament la prochaine phase des travaux avec une énergie renouvelée !

Explorer le sujet

Articles recommandés