Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Les Super Eagles tombent d'un battement d'aile

John Obi Mikel of Nigeria challenges Paul Pogba of France
© Getty Images

Il suffit d’une erreur pour tout gâcher. Cette phrase doit figurer dans le top 10 des clichés footballistiques, mais elle convient parfaitement à la rencontre disputée ce lundi 30 juin dans l’enceinte de l’Estádio Nacional Mané Garrincha de Brasilia. En faisant mentir l’idée convenue selon laquelle les équipes africaines ont une discipline collective inversement proportionnelle au talent de leurs individualités, le Nigeria n’est pas passé loin de sa première qualification pour les quarts de finale en Coupe du Monde.

La rencontre a finalement choisi son camp à la 34ème minute de la seconde mi-temps, sur un corner mal dégagé par le gardien Vincent Enyeama. Impeccable depuis le début de la compétition, le portier de Lille a offert à Paul Pogba l’occasion inespérée d’ouvrir le score. C’était le début de la fin pour les Super Eagles, qui peuvent néanmoins être satisfaits de leur performance d’ensemble sur le sol brésilien.

"Franchement, nous ne pouvons pas être déçus. Nous avons réussi une belle prestation et nous avons montré au monde entier de quoi nous sommes capables face à une grande nation", souligne John Obi Mikel à FIFA.com. Le constat du milieu de Chelsea est sans appel. "Nous avons bien démarré la rencontre en tenant bon jusqu’au but. Ensuite, c’est devenu plus difficile du point de vue mental. Nous n’avions plus le temps de réagir, mais cela ne retire rien à notre performance."

Le Nigérian reconnaît que ce sont les petits détails qui ont fissuré le bel édifice africain. En effet, jusque là, les Bleus s’étaient largement cassé les dents sur la défense adverse. "Nous avons été très disciplinés. Nous savions qu’il fallait bien défendre contre une équipe comme la France. Malgré ça, chaque fois que nous avons eu le ballon, nous n’avons pas hésité à aller de l’avant pour essayer de prendre l’avantage. Tout cela a bien marché, mais parfois on fait des erreurs."

Face à un miroir
S’il est quelque chose que Mikel n’est pas près d’oublier, c’est le duel titanesque qu’il a livré à Paul Pogba. Dans un véritable combat entre un joueur et son ombre, les deux milieux de terrain se sont surveillés sans relâche de la première à la dernière minute, d’une surface à l’autre.

"C’était un duel incroyable, c’est vrai. Parfois j’ai cru voir dans son visage qu’il était fatigué, mais c’est lui qui a fini par ouvrir le score. Donc je me dis qu’il ne devait pas être si fatigué que ça. C’était vraiment super de l’affronter", se remémore Mikel alors que Pogba traverse la zone mixte, non sans lui mettre une tape amicale dans le dos.

"Tiens, je parlais de toi justement ! Bonne chance pour la fin de la compétition", souhaite Mikel à son homologue avant de conclure. "C’est un joueur merveilleux, non ? Aujourd’hui, il sort vainqueur de notre duel, mais il y aura d’autres occasions. Peut-être lors de la prochaine Coupe du Monde…"

Explorer le sujet

Articles recommandés

France - Nigeria en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

France - Nigeria en images

30 juin 2014

Antoine Griezmann (L) and Mathieu Valbuena (R) of France celebrate

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

L'entrée grisante de Griezmann

30 juin 2014

Antoine Griezmann and Patrice Evra of France celebrate

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Les mots #bleus

30 juin 2014

Switzerland's defender Fabian Schaer (front) exercises

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Schär et la Suisse vendront chèrement leur peau

30 juin 2014