Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Cahill, une défaite et un coup sur la tête

Gary Cahill (L) and Wayne Rooney of England react
© Getty Images

"Les défaites avec l’Angleterre ne me faisaient jamais aussi mal que celles subies avec mon club. Je m’en fichais ou ça ne me faisait rien. La défaite, c’était pour moi une déception mais pas une catastrophe", a écrit Jamie Carragher dans son autobiographie. Quiconque a vu les Anglais quitter l’Arena de São Paulo pourra dire que le cru 2014 est bien différent de Carragher, tant la frustration et la déception se lisaient sur tous les visages, staff compris. La douleur était encore plus palpable chez les victimes de la défaite 2:1 face à l’Uruguay.

Parmi eux, il y a Gary Cahill. La défaite, le pensionnaire de Chelsea connaît. Comme la plupart des joueurs professionnels, il y a goûté à plusieurs reprises au cours de sa carrière. Pourtant, ce revers lui fait particulièrement mal au ventre. "C’est l’une des pires sensations de ma carrière", n’hésite pas à affirmer le défenseur anglais au micro de FIFA.com. "Le seul point positif, c’est qu’on s’est donnés à 110 %. On a tout fait à fond, que ce soit au niveau de la préparation ou de l’entraînement. Parfois, ça ne suffit pas. Le football peut être cruel."

"Allez l'Italie"
Au petit jeu de la relativisation, le joueur des *Blues *trouve tout de même des arguments. "Nous avons fait un bon match et montré un beau visage, mais on perd et on finit bredouilles. J’ai connu des matches bien pires au niveau individuel ou collectif. Pour être honnête, je préférerais jouer moins bien et obtenir des résultats."

Malgré son abattement, Cahill tire son chapeau à l’homme du jour, Luis Suarez, qui a fêté son retour de blessure par un doublé pour la Celeste. Le vainqueur de la Ligue des champions de l’UEFA 2012 n’en est pas à sa première passe d’armes avec l’attaquant de Liverpool. Cette fois, il n’aura pas eu le dessus. "C’est un finisseur exceptionnel", juge-t-il. "Sur son premier but, il fait une très belle tête. Sur le deuxième, je trouve qu’il a eu beaucoup de chance, mais parfois, il faut un peu de réussite. Aujourd’hui, c’est eux qui en ont bénéficié."

Désormais, les Anglais n’ont plus leur destin en mains. Pour accéder aux huitièmes, ils doivent espérer que l’Italie prenne six points de ses deux prochains matches, contre le Costa Rica et l’Uruguay. De leur côté, ils devront l’emporter face aux Ticos à Belo Horizonte, où les ils avaient touché le fond lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1950™ en ne passant pas le premier tour. "Pour le moment, c’est difficile à avaler. On s’attend à quatre jours très durs pour digérer ça", annonce Cahill, qui croisera les doigts pour voir les Azzurri *donner aux *Trois Lions une dernière chance de rugir.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Uruguay - Angleterre en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Uruguay - Angleterre en images

19 juin 2014

Argentina's Diego Maradona scores 1st goal with his Hand of God, past England goalkeeper Peter Shilton

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Shilton : "Je n'en veux pas à Maradona"

31 mai 2014