Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA™

Formation contre les discriminations pour les volontaires et stadiers

© FIFA.com
  • ​Volonté de créer un climat de non-discrimination à la Coupe du Monde
  • Formation offerte aux stadiers et volontaires
  • L’atelier s'inscrit dans le cadre du projet Football sans discrimination

Les préparatifs de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ se poursuivent. Dans quelques mois, l'événement rassemblera des millions de supporters de plus de 200 pays à travers le globe. Pour que tous ceux qui assisteront au tournoi puissent suivre les rencontres dans une ambiance détendue, les organisateurs font le nécessaire pour créer un environnement sans discrimination. C'est dans cette optique qu'une formation spécifique a été proposée fin février aux deux principales catégories de personnel en contact avec le public : les volontaires et les stadiers.

Durant un atelier à Sotchi, les directeurs des centres de volontaires de la Coupe du Monde, les coordinateurs en charge de la sécurité dans les stades et les formateurs des stadiers ont pris part à un cours interactif destiné à leur apprendre comment bien communiquer avec les invités et les participants, en évitant tout propos pouvant être interprété comme raciste ou discriminatoire. Ils sont désormais en mesure de conseiller les volontaires et les observateurs de matches sur ce sujet sensible. Ces derniers groupes bénéficieront par ailleurs d’une formation spécifique.

"L’un des principaux objectifs de la Coupe du Monde 2018 sera de s’assurer que tout le monde puisse vivre une expérience inclusive, sans la moindre discrimination", rappelle Federico Addiechi, responsable de la durabilité et de la diversité de la FIFA. "Pour ce faire, nous avons mis en place un certain nombre d’initiatives, au premier rang desquelles se trouve une formation à la diversité pour nos personnels, les volontaires et les stadiers. Leur mission consiste à s’occuper des spectateurs et ce stage leur donnera les outils nécessaires pour faire en sorte que cet événement marque positivement les esprits."

L’atelier s’inscrit dans le cadre du projet Football sans discrimination, qui prône la tolérance zéro vis-à-vis de toute forme de discrimination, non seulement pour les personnes concernées par les préparations pour le grand rendez-vous mondial, mais plus généralement dans l’ensemble du pays. La FIFA et le COL poursuivent cet objectif côte à côte, avec le concours du Centre de recherche et de méthodologie fédéral pour la psychologie et l’éducation à la tolérance en Russie. Cet organisme travaille au développement d’un environnement sans discrimination, notamment à travers des formations.

La collaboration a été lancée le 16 novembre dernier, lors de la journée de la tolérance. À cette occasion, une leçon spéciale de Football sans discrimination a été donnée dans des écoles, à travers toute la Russie.

Toujours dans le but d'assurer un climat sans discrimination, un système de surveillance antidiscrimination et une procédure en trois étapes en cas d’incident ont été utilisés avec succès pendant les qualifications pour la Coupe du Monde 2018 et la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017. En outre, la FIFA poursuit ses campagnes et continue à informer ses associations membres, équipes et officiels du combat à mener contre la discrimination et propose également d’autres campagnes de communication.

Documents connexes

Articles recommandés