Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

14 juin - 15 juillet

Coupe du Monde de la FIFA™

Lopetegui se met en quatre pour la Roja

© AFP
  • Lopetegui est le sélectionneur de l’Espagne depuis juillet 2016
  • Versée dans le Groupe B, la Roja affrontera le Portugal, le Maroc et la RI Iran
  • "Nous avons confiance en la nouvelle génération", assure l’Espagnol.

Quand Julen Lopetegui a été nommé au poste de sélectionneur de l’Espagne, il s'est retrouvé confronté à une situation particulière. Il héritait en effet d’une équipe qui avait tout gagné, deux UEFA EUROS consécutifs et une Coupe du Monde de la FIFA™... mais qui restait aussi sur trois derniers grands rendez-vous internationaux manqués. Une situation délicate, qu’il allait falloir gérer avec le plus grand soin.

En un an et demi à peine, le technicien de 51 ans a dépassé toutes les attentes. L’Espagne fait à nouveau partie du gratin mondial et figure parmi les favoris de Russie 2018. Lopetegui revient sur les quatre clés de voûte de cette réussite.

1

Regarder vers l'avant
"L’Espagne a connu de nombreux succès ces derniers temps. On se souvient évidemment avec plaisir de cette époque dorée, que l’on doit à la meilleure génération du football espagnol, l’une des meilleures de tous les temps. Mais c’est du passé maintenant."

"Aujourd’hui, le groupe est composé de quelques joueurs de cette époque et de jeunes, et nous essayons de mélanger ces deux générations, sans toutefois les comparer. Nous avons confiance en ces jeunes joueurs, en leurs capacités, leur talent et leur ambition. Il faut les laisser faire leur chemin."

2

Communiquer sur les changements apportés
"Il est clair que les changements ne sont pas faciles et tiennent compte de différents aspects. Nous essayons surtout d’être clairs avec les joueurs, de leur inculquer notre vision du jeu et de retrouver nos sensations. Nous devions apporter les changements nécessaires afin que l’équipe redevienne solide."

"Nous savons également que ce que nous avons réalisé pendant les qualifications ne nous offre absolument aucune garantie. Il en va de même concernant nos succès passés : la sélection espagnole a remporté de grands tournois, certes, mais ça s’arrête là. Nous ne pourrons compter que sur notre forme du moment en Russie et c’est uniquement à ça que nous devons nous préparer."

3

Adapter la tactique aux joueurs

"L’Espagne actuelle ne pouvait pas jouer comme elle le faisait auparavant, tout simplement parce qu’il est impossible d’avoir deux équipes parfaitement identiques. Les effectifs ne sont pas les mêmes, les joueurs ont des capacités différentes. Nous avons donc cherché à améliorer les qualités de nos joueurs et à leur inculquer notre vision du football, en essayant d’être compétitifs, organisés, agressifs et ambitieux."

"Une grande équipe doit être capable de réagir en fonction des circonstances, tout en sachant que la meilleure réponse consiste à renforcer ses points forts. C’est ce que nous avons tenté de faire. Développer notre jeu, puis être en mesure de nous adapter à chaque situation, tout en continuant à exploiter nos armes."

4

 *La rage de vaincre de la nouvelle génération *"Plusieurs joueurs de cette nouvelle génération ont évolué sous mes ordres dans les sélections de jeunes et ont connu une ascension fulgurante. Il est tout à fait logique que certains d’entre eux fassent aujourd’hui partie de l’aventure. Isco, par exemple, est devenu un pion important au Real Madrid, ce qui est loin d’être facile. Il a 24 ans, il est pétri de talent et il possède une énorme marge de progression."

"Malgré leur jeune âge, Isco et d’autres ont déjà remporté des titres et sont désormais animés par une importante soif de victoire. Les joueurs qui ont remporté des trophées dans les catégories de jeunes possèdent une valeur ajoutée, gravée dans leur ADN. C’est loin d’être indispensable, mais il s’agit d’un atout majeur, qui peut s'avérer très utile dans les moments difficiles. Nous espérons évidemment profiter de cette expérience."

*Julen Lopetegui en bref *

  • Gardien de but au Real Madrid, à Logroñés, au FC Barcelone et au Rayo Vallecano
  • Une sélection en équipe nationale espagnole
  • Troisième gardien de la Roja lors de la Coupe du Monde de la FIFA, États-Unis 1994™
  • Entraîneur des sélections de jeunes espagnoles entre 2010 et 2014
  • Entraîneur du FC Porto entre 2014 et 2016

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Groupe B : la fête des voisins

01 déc. 2017

Coupe du Monde de la FIFA™

La FIFA rencontre le monde au Tirage au sort final

08 déc. 2017