Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Mokoena y croit encore

© Getty Images

Après sa défaite 3:0 contre l’Uruguay et un seul point sur six possibles, l’Afrique du Sud ne pavoisait guère au réveil ce matin. Pourtant, Aaron Mokoena reste convaincu que son équipe peut encore se qualifier pour les huitièmes de finale. Pour cela, il faudra que les Bafana Bafana l’emportent face à la France tout en espérant un résultat favorable dans l’autre match de la poule.

"Nous attendons de voir le résultat de ce France - Mexique mais il est clair que nous avions notre destin entre nos mains", confie le défenseur sud-africain à la FIFA. "Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Notre situation est beaucoup plus délicate parce que notre sort dépend des autres. Le plus important maintenant, c’est d’oublier la rencontre contre l’Uruguay et de nous préparer pour la France. Nous sommes très déçus mais nous devons nous projeter vers le prochain match. L’espoir est permis et nous y croyons encore."

L’Afrique du Sud devra assurément élever son niveau de jeu si elle veut conserver l'espoir d'aller plus loin. En effet, dans le froid glacial de Pretoria hier soir, on a vite compris que les troupes de Carlos Alberto Parreira n’étaient pas dans un bon jour. En milieu de première période, Diego Forlan a donné l’avantage aux sud-américains d’une frappe puissante de loin. Un ballon dévié par Mokoena qui a laissé Itumeleng Khune impuissant. L’Uruguay a ensuite pris le contrôle du match, même s’il lui a fallu attendre la 80ème minute pour doubler la mise. Un penalty transformé en force par Forlan après une faute du gardien sud-africain sur Luis Suarez, faute en outre sanctionnée d’un carton rouge. Dans les arrêts de jeu, Alvaro Pereira a aggravé le score sur un magnifique centre de Suarez.

"On a joué comme ils voulaient"
"L’Uruguay nous a pris à la gorge d’entrée et nous n’avons jamais pu jouer notre jeu", analysait Mokoena après le match. "C’est une équipe très intelligente. On a fini par jouer comme ils voulaient qu’on joue. C’est l’Uruguay : une fois qu’on tombe dans leur piège, c’est fini."

Pour Steven Pienaar, le tournant du match a été l’ouverture du score par Forlan. "On a pris un gros coup au moral", explique-t-il. "Jusque là, je pense que les gars croyaient à la victoire. On pensait pouvoir encore contrôler le match. Au final, on très déçus par le résultat mais bon, c’est le football."

La lutte de l’Afrique du Sud pour combler son retard sera d’autant plus difficile que Khune et Dikgacoi seront suspendus contre la France. Pourtant, Mokoena répète que la qualification est encore possible pour le pays organisateur. "Il faut qu’on relève la tête. On n’a pas le droit d’abandonner. Rien n’est fini," conclut le défenseur central.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA™

South Africa - Uruguay

16 juin 2010