Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Muntari vise la passe de trois

© Getty Images

À une journée de la fin de la phase de groupes des qualifications de la Zone Afrique pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, le Ghana doit encore prendre un point pour accéder au tour final. Pour cela, les Black Stars devront sans doute batailler ferme le 6 septembre prochain contre la Zambie, championne d'Afrique en 2012 et désireuse de participer à l'épreuve suprême pour la première fois de son histoire.

Avec leur football enthousiaste, les Zambiens ont tenu la dragée haute aux Ghanéens jusqu'ici dans le Groupe D. Mais l'expérimenté milieu de terrain des Black Stars Sulley Muntari ne compte pas laisser les Chipolopolo lui barrer la route d'une troisième Coupe du Monde de la FIFA™. "Nous voulons aller au Brésil et nous sommes concentrés sur les qualifications. Nous sommes tous focalisés sur cet objectif", explique à FIFA.comle joueur de l'AC Milan, qui a participé à tous les matches du Ghana dans ces qualifications, y compris à la défaite 1:0 de son équipe contre la Zambie en juin 2012. "Cette fois, nous sommes prêts. Ça va être un match dur, mais nous allons faire de notre mieux pour le gagner. Nous sommes premiers du groupe, plus près que jamais du Brésil, et nous voulons terminer en beauté."

Les Ghanéens ont délogé les Zambiens de la première place grâce aux neuf points pris contre le Soudan et le Lesotho, mais ils ne possèdent toujours qu'un point d'avance sur un adversaire qui ne leur réussit pas très bien. L'année dernière, la Zambie a battu le Ghana à deux reprises, en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nationsde la CAF 2012, puis en qualifications pour Brésil 2014. "Cela fait longtemps qu'ils nous posent des problèmes", admet Muntari qui, lors de ses sept apparitions en Coupe du Monde, à Allemagne 2006 et à Afrique du Sud 2010, a trouvé deux fois le chemin des filets. "Ils ont réussi à nous causer de grandes déceptions. Mais nous sommes prêts et nous voulons gagner avec la manière. Nous voulons voir des visages heureux dans les tribunes à la fin du match à Kumasi."

Le bad boy devenu leader
L'ancien joueur de l'Udinese, de Portsmouth et de l'Inter Milan estime que les retours potentiels de Michael Essien, de Kevin Prince Boateng, d'André Ayew et de son frère Jordan vont permettre au Ghana de retrouver son meilleur niveau. Les quatre hommes pourraient effectuer leur retour en équipe nationale après s'en être exilés tout seuls pour diverses raisons. 

En l'absence de joueurs de ce calibre, Muntari a dû prendre ses responsabilités pour essayer de faire partager son expérience au reste de ses coéquipiers. Avec ses 80 apparitions et ses 11 ans passés sous le maillot frappé de l'étoile noire, Muntari a toutes les qualités d'un leader. En outre, il a aidé le Ghana à atteindre la finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2001. Il a également remporté deux Scudetti, une Ligue des champions de l'UEFA et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA avec l'Inter.

En 2012, il a surpris tout le monde en quittant l'Inter pour rejoindre le voisin d'en face, l'AC Milan. Après deux saisons solides chez les septuples champions d'Europe, il espère enfin remporter un trophée sous le maillot rossonero. "Nous avons fait une bonne saison l'année dernière, mais j' espère que nous allons faire encore mieux cette année", annonce-t-il au sujet d'un exercice que les Milanais ont bouclé à la troisième place du championnat d'Italie et où ils ont atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions de l'UEFA.

Souvent été perçu comme un rebelle dans le football ghanéen en raison de ses mouvements d'humeur sur le terrain, Muntaril a souvent été critiqué au pays. Il affirme avoir changé d'attitude, en mieux, beaucoup mieux. Cela dit, contre le Lesotho à Maseru, il s'est encore fait remarquer par son geste de mauvaise humeur au moment de son remplacement. "Quand vous êtes remplacé à un moment où vous ne vous y attendez pas du tout, vous réagissez forcément", s'excuse-t-il aujourd'hui avec le recul. "Mais c'est du passé et je me suis expliqué avec l'entraîneur. Je lui ai expliqué ce que j'ai ressenti sur le moment."

On imagine facilement ce que ressentira Muntari à sa sortie du terrain lors du match décisif contre la Zambie si le tableau d'affichage est favorable aux Black Stars...

Explorer le sujet

Articles recommandés

Live

Sulley Muntari (GHA)

13 août 2013

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

2010 FIFA World Cup™ - The Mood

07 févr. 2011