Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™

12 juin - 13 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Noboa prêt à retourner au combat

Christian Noboa of Ecuador challenges Oscar Boniek Garcia of Honduras
© Getty Images

Christian Noboa est l'architecte de l'entrejeu de l'Equateur. Dur au marquage et passeur précis, il est l'une des pièces maîtresses du dispositif de Reinaldo Rueda. À la veille de la rencontre face à la France qui décidera de l'avenir des Sud-Américains en terres brésiliennes, le milieu se prépare à une véritable finale et rêve de décrocher le billet pour les huitièmes.

Le pensionnaire du Dynamo Moscou fait part à la FIFAde ses réflexions à propos du face-à-face crucial qui l'attend. "On peut battre la France. En Coupe du Monde, tous les pays ont une chance, on l'a vu dans les autres matches", estime-t-il. "L'écart s'est rétréci entre les équipes. Mais c'est la France. On doit se concentrer sur notre jeu, parce que ça va être dur. On joue pour la qualification en huitièmes de finale."

"On doit gagner pour accéder au deuxième tour. Pour nous, c'est une finale", ajoute le Tsar. "Il faudra qu'on montre les qualités qui nous ont servi face au Honduras, le comportement et la concentration par exemple. Mais on modifiera notre stratégie, parce que tous les matches sont différents. Les équipes ne jouent pas de la même façon. Cela dit, notre envie et notre style de jeu ne dévieront pas."

La victoire sur le Honduras, qui a remis les* Tricolores* dans la course à la qualification, a été accueillie par une explosion de joie en Équateur. "On s'est mis une énorme pression, parce que c'était une question de vie ou de mort", commente Noboa. "On devait gagner pour espérer rester dans la compétition. À la fin du match, on était fous de joie d'avoir pris les trois points et d'offrir ce bonheur à notre pays. Je vais de mieux en mieux au fil des matches", poursuit Christian. "C'est ma première Coupe du Monde, j'ai tout à apprendre. Mais je me sens très bien et j'espère que ça va continuer contre la France. Et si je peux livrer une meilleure performance, tout le monde en profitera".

Un objectif clairL'Équateur a atteint le deuxième tour de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™, sa meilleure prestation jusqu'ici. Aujourd'hui, Noboa et ses coéquipiers se sont fixé un but précis : "Notre objectif est de franchir la phase de groupes et de faire aussi bien que la sélection en 2006. Nous avons une bonne équipe, mais ce sera compliqué. Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes comme on l'a fait face au Honduras. Je l'ai déjà dit, pour nous, c'est une question de vie ou de mort."

Auteur de trois buts en deux confrontations, Enner Valencia est l'une des révélations de la compétition. "Je le connais bien", sourit le Moscovite à l'évocation de son coéquipier. "C'est un homme calme, très timide. C'est difficile de le faire rire parce qu'il est introverti. Mais c'est un grand joueur. Il se donne à fond dans tous les entraînements et il cherche toujours à s'améliorer. Il fait un excellent travail et il nous donne confiance en notre attaque."

Malgré les difficultés qui attendent les Sud-Américains, il est hors de question de guetter le résultat du match qui se disputera en même temps entre la Suisse et le Honduras. "Pour nous, c'est simple : on ne dépend que de nous-mêmes. Si on gagne, on se qualifie", conclut Noboa. Clair et net, comme son jeu.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Enner Valencia of Ecuador celebrates scoring

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Et Valencia surgit pour sauver la Tri

21 juin 2014

Honduras - Equateur en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Honduras - Equateur en images

20 juin 2014

Suisse - Equateur en images

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Suisse - Equateur en images

15 juin 2014