Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

L'Oranje amère

Wesley Sneijder of the Netherlands is dejected
© Getty Images

Invaincus depuis 25 rencontres et arrivés en finale forts de 14 succès de rang, les Oranjes ont vu deux séries mises en bière dimanche à Johannesburg. Au pire des moments, au terme de 116 minutes de combat.

Si toutes les séries ont une fin, il est des contextes où leur arrêt pèse sur l’estomac comme un met indigeste. Arrivés au Soccer City décidés à y conclure en apothéose un parcours historique entamé à l’été 2008, les* Oranjes* ont la défaite plus amère que jamais : la Coupe du Monde de la FIFA persiste à les fuir. Après Allemagne 1974 et Argentine 1978, les Pays-Bas prennent le dicton "jamais deux sans trois" en plein visage, comme celui sanglotant de Wesley Sneijder. Ou celui aux traits tirés d’un Dirk Kuyt "anéanti" selon ses propres mots.

Bert van Marwijk et sa troupe de réalistes ont eu des opportunités de chasser la malédiction et de conquérir le Graal attendu par tout un royaume. "L'Espagne a eu davantage d'occasions mais avec un peu plus de réussite, nous aurions pu l'emporter", commente le technicien néerlandais. Ses pragmatiques d’hier sont devenus les malchanceux d’aujourd’hui, en manque de cette réussite nécessaire pour récompenser le respect d’un plan de jeu marqué du sceau du sorcier van Marwijk. "On a eu nos opportunités mais Casillas a fait la différence", confie à la FIFA John Heitinga. Il s’en est en effet fallu de deux duels manqués par Arjen Robben devant le Madrilène pour que le match bascule dans le camp néerlandais.

"Rien à se reprocher""Ils ont plus d’occasions que nous", avoue pour la FIFA Maarten Stekelenburg. Les Ibères ont dominé, oui. Mais pas assez pour cautériser la plaie* oranje* de douleur. "C’est difficile à digérer, d’autant qu’on prend le but à quelques minutes de la fin", confie Robben à laFIFA. Les faciès bataves à la sortie des vestiaires en disaient long sur la nature de la déception. "Après deux finales perdues, on voulait vraiment aller au bout cette fois et entrer dans l’histoire. Nous étions arrivés avec cette ambition. Perdre comme ça, c’est dur", ajoute Stekelenburg.

Le gardien de l’Ajax confie en filigrane qu’il l’avait un peu senti venir : "Je n’avais pas encore la tête aux penalties car je devais vraiment être concentré sur ce qui se passait encore sur le terrain. Depuis le début de la prolongation, je sentais les Espagnols mettre beaucoup plus de pression". Andrés Iniesta donnera raison au successeur d’Edwin van der Saar, battu d’un tir croisé à quatre minutes de la séance des tirs au but. "Je pensais vraiment qu’aller aux penalties nous laisserait une grosse chance de gagner cette Coupe du Monde. Ce but est très difficile à avaler", ne digère pas Heitinga, exclu à la 109ème minute.

Dans ce concert de rancoeurs et regrets, les notes de positivisme sont rares. Mais après la tristesse viendra l'heure du bilan, à tête reposée. Mais déjà, pour Robben "l'équipe n'a rien à se reprocher. On a fait tout ce qu'il fallait pour être champions. On peut être fier du parcours accompli et de ce qu'on a fait". Pour le dernier match de sa carrière, le capitaine Giovanni van Bronckhorst, lui aussi est "fier d'appartenir à cette équipe malgré cet échec". Dans quelques heures seulement, tous vont rentrer à la maison, sans avoir le temps de trop ruminer. Viendra ensuite le temps du "et maintenant ?".

Explorer le sujet

Articles recommandés

Pays Bas - Espagne

Coupe du Monde de la FIFA™

Pays Bas - Espagne

11 juil. 2010

Detail of the 'adidas Golden Ball Award Trophy'

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Forlán et Müller distingués

11 juil. 2010

Former South African President Nelson Mandela (L) waves next to his wife Graca Machel

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Mandela, star du Soccer City

11 juil. 2010

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

La Cérémonie de Clôture donne le ton

11 juil. 2010

Robinho of Brazil scores

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Votez pour le but du tournoi

11 juil. 2010