Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™

11 juin - 11 juillet

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Pas rassasié le Paraguay !

Paraguay watch on as penalties are taken
© Getty Images

Après 120 minutes de jeu et la séance de tirs au but, les joueurs de l’équipe du Paraguay ont passé beaucoup de temps dans les vestiaires du stade Loftus Versfeld. Pendant que les membres du staff transportaient des kilos de bagages vers le bus, on entendait quelques cris sporadiques entrecoupés de congratulations.

Après la qualification historique pour les quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, on pouvait s’attendre à ce qu’un vent de folie souffle sur les vestiaires paraguayens. Il n’en a rien été. A mesure que les joueurs en sortaient, on découvrait certes des visages irradiés de bonheur, mais également une vraie sérénité et des regards déjà portés vers le prochain objectif.

"Nous sommes ravis de cette qualification, c’est indéniable, mais maintenant nous avons envie de poursuivre l’aventure. Nous voulons nous concentrer sur les quarts au plus vite", a affirmé Óscar Cardozo lors d’un entretien exclusif avec FIFA.com.

Les différentes conversations entretenues avec des membres de l’effectif ont permis d’entendre systématiquement le même son de cloche. De la satisfaction, bien sûr, et de la joie de savoir que le pays vibre au rythme de leurs exploits. Mais aucun joueur n’avait le sentiment du devoir accompli, ni se montrait spécialement surpris du résultat. C’était comme si la victoire décrochée ce mardi ne comptait plus et qu’ils ne pensaient qu’à offrir aux habitants d’Asuncion et de toutes les villes du pays l’occasion de poursuivre la fête.

"Cette qualification a offert beaucoup de bonheur aux gens, c’est certain, et nous avons envie de continuer de leur en offrir", déclarait l’attaquant Lucas Barrios, naturalisé en mars dernier mais déjà complètement intégré au groupe albirrojo.

C’est le sélectionneur argentin Gerardo Martino qui a entrepris de convaincre ses joueurs qu’ils avaient le talent nécessaire pour élever leur niveau de jeu et tenir tête à des équipes plus fortes. Ce nouvel esprit a inspiré l’équipe dès l’entame de la compétition préliminaire, que le Paraguay a dominée pendant plusieurs journées.

Rassembler les forces vives
Cette confiance a perduré jusqu’au coup d’envoi d’Afrique du Sud 2010. Lors d’une interview réalisée avant le duel contre le Japon, Martino avait révélé que la réaction de ses protégés et les succès qui avaient suivi l’avait considérablement étonné. Alors que la formation guarani n’a pas encore dévoilé tout son potentiel (elle a récolté une victoire et trois nuls), la voici parmi les huit meilleures équipes du monde.

Pour affronter son prochain adversaire, la rapide et technique Espagne, le Paraguay aura besoin de rassembler ses forces vives et de faire preuve de la plus grande concentration en défense. Il faudra aussi que ses attaquants se rabibochent avec les filets, eux qui n’en ont pas encore trouvé le chemin depuis le début de la compétition. "J’espère que nous pourrons tenir tête aux Espagnols et poursuivre notre aventure", espère el Tata Martino.

Après avoir remporté une poule où se trouvait l’Italie tenante du titre, les Albirrojos espèrent bien profiter de la confiance engrangée pour croquer le champion d’Europe. Le défenseur Antolín Alcaraz, auteur du but contre les Azzurri pour son baptême du feu mondialiste, ne fait pas mystère des ambitions collectives du Paraguay : "Nous sommes suffisamment forts pour aller encore plus loin".

Explorer le sujet

Articles recommandés

Paraguay - Japan

Coupe du Monde de la FIFA™

Paraguay - Japan

29 juin 2010