Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

21 novembre - 18 décembre

Qatar 2022 - Espagne

Pedri progresse à grande vitesse

Pedro Gonzalez Pedri of Spain looks on 
© imago images
  • Pedri est passé de la deuxième division à la Roja en un an et demi
  • Titulaire au Barça, il affiche des statistiques impressionnantes
  • FIFA.com analyse comment il a gagné sa place en sélection

Le 18 août 2019, Pedri faisait ses premiers pas professionnels avec l'UD Las Palmas à tout juste 16 ans. Ce 25 mars, il a étrenné la tunique de l'Espagne sous la houlette de Luis Enrique. Le FC Barcelone a repéré l'adolescent dès l'été 2019 et l'a recruté avant la fin du même mercato, tout en le laissant en prêt à Las Palmas. Ce fut le début d'une ascension fulgurante pour Pedri, qui s'est déjà fait un nom sur la scène européenne.

Le Canarien, qui s'inscrit dans la lignée de milieux de terrain du calibre de David Silva, Juan Carlos Valerón et autres Pedro, peut évoluer au poste d'ailier et de milieu droit ou gauche. Il s'est rapidement imposé dans le onze titulaire de Ronald Koeman et se montre redoutable en association avec Lionel Messi. Sa capacité à faire circuler et demander le ballon et à organiser l'attaque de son équipe en fait un rouage clé du dispositif du technicien néerlandais.

Ses statistiques sous les couleurs azulgranas le confirment. Avec 42 matches cette année, dans lesquels il a signé trois buts et six passes décisives, c'est le joueur de moins de 22 ans qui a disputé le plus de rencontres en Europe. Ses 29 dernières sorties ont été consécutives, un record cette saison au FC Barcelone.

Spain v Greece - FIFA World Cup 2022 Qatar Qualifier
© Getty Images

Sa convocation pour l'occasion de l'entrée en lice de l'Espagne dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ n'a surpris personne. L'aplomb et la force de caractère dont il fait preuve à à peine 18 ans sont des atouts précieux que la Roja ne pouvait laisser passer. Présent en Coupe du Monde U-17 de la FIFA™ en 2019, espoir U-21 en 2020, il est désormais international senior en 2021.

Si son baptême du feu a été marqué par un décevant nul 1-1 devant la Grèce, Pedri a gagné sa place en équipe nationale. Alors que l'Espagne était en panne de solution face aux Hellènes, le sélectionneur a fait entrer sa nouvelle recrue qui fêtera ses 19 ans en novembre prochain. "Pedri a été marqué de très près, il a joué de malchance. Il devait sortir de sa zone pour recevoir le ballon, ce qui lui a compliqué la tâche", analysait Luis Henrique au coup de sifflet final. Le 28 mars prochain, le Blaugrana aura une nouvelle occasion de briller contre la Géorgie, avant d'affronter ensuite le Kosovo trois jours plus tard.

Un air de déjà-vu

À voir évoluer Pedri, un nom vient tout de suite à l'esprit : Andrés Iniesta, l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du football espagnol. L'émergence de Pedri n'est pas sans rappeler celle du champion du monde 2010. Pedri alimente volontiers la comparaison. "Je n'ai jamais manqué un match d'Iniesta et j'ai vu toutes ses vidéos sur YouTube", confie-t-il. "Je suppose qu'il en reste quelque chose. J'ai toujours aimé son jeu et sa personnalité sur et hors du terrain. Il a été mon modèle et j'ai essayé de l'imiter."

"Pedri ressemble beaucoup à Iniesta", renchérit Pepe Mel, qui l'a fait débuter dans le football professionnel. "Il comprend parfaitement les espaces, qu'il s'agisse de laisser monter les latéraux ou d'obtenir une supériorité dans les zones intermédiaires."

Ce qu'ils disent de lui

Jorge González, entraîneur en catégorie junior : "Nous avons su qu'il était destiné à l'élite dès le premier entraînement. On nous avait annoncé un garçon exceptionnel, que nous allions adorer. Et c'est vrai, Pedri est un joueur à part."

Pepe Mel, l'entraîneur qui l'a lancé à Las Palmas : "Quand nous l'avons vu jouer, nous avons pensé que s'il était capable des mêmes prestations au niveau professionnel, il pourrait marquer son époque. Tout passe par le ballon. Il comprend le positionnement, il sait comment se placer et il améliore ses coéquipiers par son jeu épuré."

Ronald Koeman, son entraîneur au FC Barcelone : "C'est le joueur qui m'a le plus surpris. Il joue parce qu'il le mérite. Il est capable d'occuper différents postes et il peut apporter beaucoup de choses en fonction de l'adversaire ou de la tactique grâce à son intelligence de jeu."

Luis Enrique, sélectionneur de l'Espagne : "Ce que j'apprécie le plus chez lui, c'est son calme, son humilité et l'équilibre entre sa facette offensive et défensive".

Les mots de Pedri :

À propos de Leo Messi : "Il me donne des conseils très précieux sur la concentration, et sur le jeu dans les espaces entre la ligne défensive et le milieu de terrain."

À propos de ses objectifs en sélection : "C'est ma première convocation. Je veux en profiter et donner le meilleur de moi-même pour revenir. Le plus important, c'est de faire face et de rester soi-même sur le terrain, parce qu'on est plus performant quand on fait ce qu'on aime et qu'on prend du plaisir. Je suis reconnaissant à Koeman. Sans lui, je ne serais pas ici.

À propos de son premier contact avec Koeman : "Un jour, il m'a pris à part pour me dire qu'il ne savait pas grand-chose de moi, qu'il m'avait à peine vu jouer et que je devrai lui montrer mes qualités à l'entraînement. Je me suis senti motivé."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Zlatan Ibrahimovic of Sweden in 2004

Qatar 2022 - Suède

Le retour de Zlatan

25 mars 2021

Andres Iniesta of Spain scores the winning goal during the 2010 FIFA World Cup South Africa Final.

Coupe du Monde de la FIFA 2010™

Le jour de gloire d'une brillante antistar

24 mars 2016